LdC

Plock sera encore d’attaque

Crédit Photo : SFR Wisla Plock

Crédit Photo : SFR Wisla Plock

 

Le Wisla Plock est devenu un habitué de la Champions League, avec deux huitièmes de finale sur les deux dernières saisons. Et malgré des départs importants cet été, la bonne série devrait encore continuer.

Perdre deux joueurs de la qualité de Mariusz Jurkiewicz et Kamil Syprzak pourrait être un coup dur à de nombreux clubs, mais Plock est habitué à perdre ses meilleurs joueurs depuis que Manolo Cadenas a remis l’effectif au centre de la scène européenne il y a deux saisons. Marin Sego l’été dernier avait quitté les bleu et blancs pour rejoindre Kielce, le même trajet que prendra Jurkiewicz cet été. Petar Nenadic, Muhamad Toromanovic, ils étaient sept à avoir quitté le navire sans que les résultats ne s’en ressentent. Cet été, pour remplacer les partants, le technicien espagnol a, encore une fois, misé sur des jeunes talents peu connus et au fort potentiel. Dernière trouvaille, rapatrier les frères Gebela, Maciej et Tomasz, qui avaient pris la direction de Magdeburg il y a deux ans. A respectivement vingt et dix-neuf ans, en manque de temps de jeu en Allemagne, ils ont préféré revenir au pays pour pouvoir éclore plus rapidement.Tomasz, l’arrière gauche, a bien fait quelques piges en Bundesliga, comme cette mi-temps remarquée en fin de saison où il a inscrit huit buts face à Berlin, mais son frère a lui été cantonné au banc de touche. “Ce sont de vrais joueurs d’avenir, pour moi, ils représentent le futur de la sélection polonaise” les encense Cadenas.

Quatre recrues et encore deux à venir

Si on leur ajoute le jeune espoir russe Dmitry Zhitnikov, capable d’évoluer arrière gauche ou demi-centre, et le plus expérimenté Bartosz Konitz, on peut penser que le recrutement est clos. Pourtant Cadenas devrait bientôt signer un autre demi-centre et un pivot : “Je ne peux pas donner de noms mais nous sommes très proches de les recruter. La perspective de jouer en Champions League agit comme un aimant sur les joueurs”, comme le confirme le nouveau président du club, Artur Zielinski : “Ces deux dernières saisons ont montré que le coach avait le nez fin pour recruter les joueurs. Nous pourrons annoncer les nouveaux arrivants avant la reprise, le 27 juillet. Et si nous n’y arrivons pas, nous avons d’autres options”.

Prêt à croiser le fer avec les plus grands

CadenasAvec un budget stable, autour des 3 millions d’euros, le Wisla Plock ne peut pas se permettre de folies sur le marché des transferts, comme Zielinski le disait encore il y a quelques semaines : “Talant Dujshebaev voulait vraiment récupérer Jurkiewicz, un joueur qu’il a beaucoup aimé coacher à Madrid, tandis que nous ne pouvions nous aligner, sportivement et économiquement, sur la proposition de Barcelone pour Syprzak”. Alors comme tous les étés, Manolo les bonnes trouvailles a fait fonctionner ses réseaux à plein. Encore une fois, il a recruté pas cher, et de qualité. Depuis deux ans, nombreuses sont les individualités qui ont explosé sous ses ordres. Tiago Rocha, l’ancien pivot de Porto, Nemanja Zelenovic, arrivé l’été dernier de Celje, Rodrigo Corrales, tous se sont fait un nom et ont pu montrer leur talent en Champions League, où les clubs a atteint les huitièmes de finale ces deux dernières saisons. Une compétition où les Polonais croiseront la route du PSG, dans la poule A : “Je suis reconnaissant que l’EHF ait reconnu nos qualités et nous ait sélectionné pour faire partie de l’élite” apprécie Cadenas. “C’est important pour cette ville et pour ce club de faire partie de l’élite et d’y rester”.

Cet éternel recommencement, que le changement de président mi-juin ne devrait pas arrêter, convient finalement à tout le monde et joueurs comme coach s’en accommodent. “Après deux ans de collaboration avec Manolo Cadenas, je sais que ce n’est pas le genre de personne à dire “stop, nous tenons la version définitive de l’équipe”, analyse, en ne plaisantant pas du tout, le président Zielinski. “Notre équipe se reconstruit de façon permanente. Je sais que si on voit arriver un joueur qui intéresse Manolo, et que nous avons la capacité de le signer, quel que soit le moment de la saison, nous le ferons”. Ainsi, le recommencement perpétuel n’est pas de prêt de s’arrêter du côté de Plock…

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).