EHFCL (F)

Clap de fin pour le Fleury Loiret Handball

Niombla-Fleury
L’ambiance était lourde au Palais des Sports d’Orléans à l’issue de la rencontre face à Larvik. Pour leur dernier match de la saison en Ligue des Champions, le Fleuryssoises se sont inclinées 28-31 face à une formation norvégienne qui prendra part aux 1/4 de finale de la compétition. Mais à l’issue de la rencontre, les esprits n’étaient pas préoccupés par ce résultat, mais plutôt sur la page tournée par le Fleury Loiret qui verra partir un bon nombre de ses joueuses la saison prochaine. 
« Des joueuses avec des larmes sur le terrain, quand je les vois tristes, ça me rend triste… ». Frédéric Bougeant en avait gros sur le cœur à l’issue de l’ultime représentation du Fleury Loiret en Ligue des Champions. Alors que son avenir à la tête des Panthères est plus qu’incertain, le technicien fleuryssois s’est montré impacté par les nombreuses zones de turbulence traversées par son club depuis plusieurs semaines. Car si aujourd’hui le champion de France n’est plus inquiet pour son avenir, il est clair que de nombreux changements au sein de l’effectif vont s’opérer d’ici la fin de la saison. Et forcément, les conditions n’ont pas été évidentes à gérer au sein d’un groupe qui a dû avancer malgré les incertitudes concernant la stabilité du club, comme l’a concédé Frédéric Bougeant : « L’effectif va beaucoup changer la saison prochaine. Il faut réussir à garder tout le monde concerné, et actuellement on est beaucoup plus sur le dialogue que sur la vidéo, afin de répondre aux questions et aux angoisses des joueuses. J’ai hâte que l’on puisse retrouver un climat propice pour que cette équipe puisse travailler sereinement ».

Une belle dernière face à Larvik

Mork-Larvik-3Malgré ce contexte difficile, le Fleury Loiret se sera fait un nom sur la scène européenne pour sa première participation en Ligue des Champions. « Fleury a vraiment fait une belle compétition. C’est une équipe qui joue bien, et qui possède de belles qualités au sein de son effectif. » confirmait le coach de Larvik, Tor Odvar Moen, après la victoire de son équipe. Car face à la formation norvégienne, les partenaires d’Alexandrina Barbosa ne sont pas passées loin de signer le doublé après leur victoire décrochée lors du match aller. Mais voilà, comment souvent cette saison, les Fleuryssoises ont manqué de constance et d’un brin d’expérience pour tenir le rythme sur l’intégralité des débats. En tête à la pause (16-15, MT), Gnonsiane Niombla et les siennes ont lâché prise à l’approche du money-time, laissant les coéquipières de l’intenable Nora Mork (10 buts) s’envoler vers la victoire.

Et maintenant ?

Une défaite sans conséquence pour le Fleury Loiret qui va désormais pouvoir se tourner vers le championnat et le Final 4 de la Coupe de la Ligue. Avec un effectif bâti pour la Ligue des Champions, une issue sans titre serait un échec pour les Panthères, et les deux dernières compétitions à jouer prennent désormais une importance capitale. Malgré les remous, Frédéric Bougeant reste tout de même confiant pour la suite : « Je ne suis pas paniqué sur la valeur et l’état d’esprit de mon équipe. J’espère vraiment que les joueuses sur le départ vont rapidement trouver des projets à la hauteur de leurs ambitions, pour que l’on puisse retrouver un climat propice au travail, afin de préparer les grosses échéances qui nous attendent ». Le Fleury Loiret devra vite se mettre sur de bons rails, avant la réception d’Issy Paris mercredi prochain en championnat, dans une rencontre décisive pour la deuxième place, synonyme de qualification directe pour les 1/2 finales des playoffs.
Pub Espace Pronos EHFCL

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. chasingcar - le 28 février 2016 à 21h40

    Merci pour belle aventure; Houette à Thuringer, Niombla direction l'Europe de l'Est, Kamdop et Lopez qui ont aussi officialisé leur départ…l'hémorragie est importante et ce n'est qu'un début malheureusement. Ca serait bien que 2, 3 restent quand meme, et que Fleury n'y perde pas son âme. Et des annonces rapides d'arrivée pour rassurer supporters, bénévoles et supporters. Et surtout, la saison n'est pas finie ! Il faudrait pas l'oublier…les larmes de hier des filles me font peur de ce côté. Au moins gagner la Coupe de la Ligue. Metz semble trop forte….puis la Ligue des Champions sans équipe compétitive…je sais pas si c'est une bonne idée

  2. Nino - le 28 février 2016 à 22h17

    Bravo à Fleury pour son parcours sur la scène européenne, elle ont montré leur potentiel et leur capacité à aller chercher de grands clubs sur des matchs entiers ou des bouts de matchs. Très fier d’elle, et je trouve dommage cette vague de départ, mais peut être que cela pourra leur permettre de repartir de meilleure manière. Même sans avoir vu le match,l’évocation des larmes des joueuses à la fin du match me rappelle celles des filles de L’UBB-MB lors de leurs deux dernières parties, même si cela n’à rien à voir. Bonne continuation aux partantes et j’espère que Fleury va mettre un projet solide en place.

  3. chasingcar - le 29 février 2016 à 11h01

    Merci pour cette aventure pleine d'émotion ! Il reste encore une saison à finir…même si je comprends les pleurs il faut rester mobiliser jusqu'au bout et ramener la coupe de la ligue (le Champion, Metz est trop fort et puis jouer la Ligue des Champions sans une équipe ambitieuse, c'est risquer). Espérons que de bonnes nouvelles joueuses arrivent et s'inscrivent dans la durée, comme ces 4 dernières années.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).