EHFCL (M)

Kielce vainqueur, au bout du suspens

Kielce-Veszprem@THEOPHILE_Laurent-23

Le club polonais de Kielce a remporté sa première Champions League en battant Veszprem aux tirs aux buts, au bout d’une finale longtemps à sens unique (39-38, TAB). Avant que la folie de Cologne ne s’empare du match.

“Tout est possible à Cologne”. C’est ce que répètent, encore et encore, tous les joueurs qui ont déjà disputé le Final Four de la Champions League à la Lanxess Arena. Flensburg, Hamburg, ils sont tous la pour témoigner que rares sont les années où les vainqueurs étaient les favoris. Et cette fois encore, Kielce était annoncé comme le petit Poucet, comme “un bon tirage” pour le PSG en demi-finale. Sauf que les Polonais n’en ont eu que faire dans une finale longtemps à sens unique. Pire, une des finales les plus inintéressantes qu’a pu nous offrir la Champions League ces dernières saisons. Pendant 45 minutes, Kielce a subi la loi d’un Veszprem proche de la perfection, en place en défense et clinique en attaque. Roland Mikler veillait au grain dans ses cages, tandis qu’en attaque Aron Palmarsson et Laszlo Nagy se répartissaient les responsabilités.

Improbable retournement de situation

Kielce-Veszprem@THEOPHILE_Laurent-30Après un premier acte maitrisé par les Hongrois (17-13, MT), le score allait prendre des proportions catastrophiques pour Kielce après le repos. Leur base arrière s’empêtrait continuellement sur la défense hongroise, Michal Jurecki et Uros Zorman s’escrimant à porter le ballon bien plus que de raison. Bien ne leur en prenait pas, puisqu’à un quart d’heure de la fin, Veszprem menait de neuf buts (19-28, 45′). Javier Sabaté avait fait tourner son effectif, donnant du temps de jeu à Maté Lekai et Ivan Sliskovic, pour s’assurer que ses cadres soient frais pour un éventuel money-time. Oui mais, rien ne se passe jamais comme on l’attend à Cologne. Car pendant les treize minutes suivantes, les filets de Slawomir Szmal n’allaient plus trembler. Le gardien polonais fermait sa boutique, sa défense prenait enfin le pas sur Momir Ilic et consorts. Tobias Reichmann, un des hommes clés de cette finale, trouvait enfin la clé de la boite magyare et dans son sillage Kielce passait un 9-0 pour revenir à égalité en vue de la ligne droite d’arrivée. Mirko Alilovic, entré dans la cage de Veszprem retardait bien l’échéance, mais il ne pouvait rien faire face au dernier shoot supersonique de Lijewski, qui envoyait les deux équipes en prolongations (29-29, FM).

Mano à mano jusqu’au bout

Palmarsson VeszpremCelle-ci n’allait pas changer grand-chose à l’affaire, puisque les deux équipes se rendaient coup pour coup. Veszprem pensait tenir un avantage crucial avec la sortie pour deux minutes de Jurecki ? Slawomir Szmal sortait le pénalty de Momir Ilic. Kielce menait d’un but à une minute de la fin, et voyait Veszprem s’embourber au moment de conclure ? Le ballon arrivait jusqu’à Ugalde, qui ne tremblait pas et envoyait tout le monde aux tirs aux buts (35-35, FM). A cette loterie, c’est l’équipe la plus fraiche mentalement qui s’en tirait le mieux. Marin Sego, le miraculé qu’on ne pensait pas voir à Cologne, détournait le tir de Marguc, son pote Szmal sortait celui de Terzic, avant qu’Aguinagalde n’offre la première Champions League au handball polonais. Historique, tout autant que la quatrième pour Talant Dujshebaev. Kielce n’aura sans doute pas développé le plus beau jeu cette saison, mais il a gagné à la fin, avec un mental et un caractère à tout épreuve. Et c’est finalement tout ce que l’Histoire retiendra.

VIVE TAURON KIELCE – MVM VESZPREM 39:38 (13:17, 29:29, 35:35)

Arbitres : Oscar Raluy Lopez, Angel Sabroso Ramirez (ESP)

Kielce : Szmal (11/37 dont 2/4 pén), Markowski, Sego (4/15 dont 1/3 pén); M. Jurecki (3/7), Tkaczyk, Reichmann (9/11 dont 2/3 pén), Chrapkowski (0/1), Kus, Aguinagalde (5/7 dont 1/1 pén), Bielecki (7/12 dont 3/4 pén), Jachlewski (2/2), Strlek (4/5 dont 1/2 pén), K. Lijewski (5/7), Paczkowski, Zorman (4/5), Cupic (0/2 dont 0/1 pén)

Veszprem : Mikler (8/32 dont 1/3 pén), Alilovic (7/21 dont 3/8 pén); Gulyas (0/1), Ivancsik (1/2), Schuch, Ilic (7/12 dont 2/3 pén), Palmarsson (6/10 dont 1/1 pén), Nilsson (6/6), Nagy (5/10), Ugalde (7/7), Marguc (1/4 dont 0/1 pén), Rodriguez, Terzic (0/1 dont 0/1 pén), Sulic, Lekai (3/4), Sliskovic (2/3 dont 1/1 pén)

A Cologne, Kevin Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

48 CommentairesPoster un commentaire

  1. La poisse - le 29 mai 2016 à 21h44

    Quel talant !

  2. Anatole - le 29 mai 2016 à 21h44

    Quel match ! Le pied !

  3. Mehdi - le 29 mai 2016 à 21h48

    Un match de Hand comme on les aimes 😉

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).