LdC (F) – J6

Metz doit terminer le travail

Metz Handball va refermer aujourd’hui son premier chapitre de Ligue des Champions. Leader de son groupe, une victoire contre Bietigheim lui permettrait de débuter la phase de poule avec 6 points. Un avantage non négligeable en vue de la suite de la compétition.

En regardant dans le rétroviseur, le match aller en Allemagne fut un premier tournant dans la saison des Messines. Mi-octobre, les filles de Manu Mayonnade avaient en effet récité une très belle partition contre Bietigheim pour décrocher leur premier succès à l’extérieur en Ligue des Champions de la saison (30-26). Collectivement, le Metz Handball avait été particulièrement solide avec une Marina Rajcic de gala, une base arrière (Smits – Zaadi – Gros) de feu et une défense redoutable. Bref, un cocktail explosif pour se montrer aux yeux de tous ses adversaires en Europe.

Mais depuis ce revers, les Allemandes ont empôché trois succès en trois matchs dans cette compétition. Face à Kristiansand, deux fois (29-24 et 25-24) et contre Buducnost (27-21). “Cette équipe progresse match après match et je suis sûre que ce retour sera tout à fait différent de l’aller, prévient Ana Gros. Pour moi, ça ne sera d’ailleurs pas du tout la même opposition. Et, après notre performance à l’aller, les Allemandes sont prévenues, elles savent qu’elles ne doivent pas se louper contre nous. On sait que ce duel va être compliqué.”

Troisième de Bundesliga après sa défaite à Thüringer (22-29), Bietigheim jouera très gros à Metz puisqu’il pourrait débuter son tour principal avec deux petits points en cas de défaite. La faute à l’élimination de Kristiansand hier par Podgorica (26-23). Pour faire un coup aux Arènes, les Allemandes pourront compter, entre autres, sur une Kim Naidziniavicus intraitable depuis le début de sa campagne européenne. La demi-centre compte actuellement 43 buts au compteur et est aujourd’hui la deuxième meilleure buteuse de la compétition. Mais la qualité de cette équipe est évidemment visible à tous ses postes : Tess Wester, Angela Malestein, Karolina Kudlacz-Gloc, Susann Müller… La liste est longue. “Comme eux, nous avons également besoin de points, souligne Ana Gros. De toute façon, nous avons joué toute cette phase sans jamais savoir quelle serait l’équipe qui serait éliminée à la fin. Alors, comme d’habitude, nous ne devons pas calculer et jouer à 200% pour arriver avec le maximum de points au tour principal. C’est très important. A Metz, il faut toujours gagner de toute manière (sourires) !”.

La victoire est d’autant plus importante pour les Messines que l’un de ses futurs adversaires, le Vardar Skopje, débutera le tour prochain avec huit points, le maximum possible grâce à sa victoire face à Thuringer (29-21) vendredi. Son dauphin, le FTC-Rail Cargo Hungaria ne devra pas se louper face à Larvik pour espérer commencer le tour principal avec quatre points et laisser les Allemandes avec zéro au compteur. En cas de succès aujourd’hui, Metz, lui, entamerait son prochain tour à la deuxième place du général.

Metz – Thüringer, ce dimanche aux Arènes à 15h sur beIN Sports 3

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 19 novembre 2017 à 22h00

    Elles ont fini le boulot, elles ont gagné contre Allemandes. Maintenant, Metz est en phase de groupe avec Vardar, une équipe invaincue, FTC Budapest et Thuringer, l'ancien club de Houette. Il faut que Metz gagne au mois 4 matches au mini sur 6 pour être au deuxieme pour être qualifié au quart de finale et surtout match de retour à Metz.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).