LdC (F)

Metz s’ouvre la route

Dernier match du tour préliminaire de Ligue des Champions entre eux qualifiés, Metz et Bietigheum avec un gros enjeu : rejoindre le tour principal avec le maximum de points. Manu Mayonnade estimait que de ce match dépendrait la réussite ou non de ce premier acte européen. Il n’aura pas été déçu, Metz s’est imposé en deux temps, 27-21, avec de belles promesses à la clé. On a hâte de voir la suite…

Ce sont les Allemandes qui prennent le contrôle en ces premières minutes de jeu, profitant d’une certaine fébrilité dans les transmissions et d’une défense messine pas encore en place. Et comme un symbole, c’est Grace Zaadi qui met Metz sur le bon chemin ensuite. Elle marque les deux premiers buts et les deux équipes sont à égalité à la 10eme minute (4-4).

Dès lors, quelque chose va changer, en défense surtout. Bietigheim a toutes les peines du monde à trouver des solutions offensives, pire encore, elles perdent des ballons rapidement exploités par Maubon et Luciano pour créer un premier écart. Mais surtout, l’entraîneur allemand se voit contraint de prendre des risques sur attaques placées, faisant sortir Tess Wester pour créer une supériorité numérique, qui se paye par un but longue distance de Grace Zaadi.

C’est en profitant d’un excès d’engagement d’Orlane Kanor, sanctionné par deux minutes d’exclusions, que les visiteurs vont rester au contact (9-7, 25ème).

Mais si la défense messine domine, il faut des actions de grande classe et de la créativité pour trouver des solutions offensives, quand la gardienne hollandaise ne les annihilent pas.

Capitaine exemplaire

Le public des Arènes et les observateurs ne l’auront pas manqué, la prestation XXL de Grace Zaadi qui semble savoir tout faire en cette seconde période. Lancement de contre attaque type quarterback, transmission au pivot de grande qualité et buts individuels quand cela s’impose, la demi-centre s’est vraiment imposée comme la grande joueuse de ce match. Et si la demi-centre a été au four et au moulin, c’est globalement tout le collectif messin qui a été convaincant, obligeant l’équipe allemande à prendre deux temps morts en l’espace de treize minutes (20-13, 43ème). Au delà des solutions trouvées devant, Marina Rajcic a écœuré les ailières de Bietigheim avant de lancer régulièrement Manon Houette dans des contre attaques dévastatrices.

Un aperçu de ce que sont capables de produire les Messines pour la suite des hostilités, un tour principal de Ligue des Champions atteint avec six points, deux de plus que la saison dernière. Mais désormais, ce sont les échéances internationales qui arrivent avec les championnats du monde dans deux semaines maintenant pour nombre des actrices de ce dimanche après-midi.

Pub Espace Pronos EHFCL

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. marchand - le 20 novembre 2017 à 00h02

    Bsr

    J aime bien l expression attaque de quarterback! De la part de grace comme de marina! Et puis la classe biberon etait de la partie sans que le niveau baisse!

    La classe quoi!

    • GRUMBACH guillaume - le 22 novembre 2017 à 18h48

      Merci de ma part. C’est 2 joueuses que j’admire beaucoup. Et ravi aussi de savoir que je suis un peu lu 🙂

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).