LDC (M) – Barrages

Montpellier assure l’essentiel en Ukraine

Les défenses n’auront pas été mis à l’honneur mais les Montpelliérains assurent l’essentiel en Ukraine. Les hommes de Patrice Canayer s’imposent dans leur barrage aller face à Zaporozhye sur le score de 36-34.

Après sa déconvenue à Chambéry, Montpellier devait vite retrouver son jeu pour atteindre, comme la saison passée, les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. C’était en effet important pour les hommes de Patrice Canayer de frapper un grand coup en Ukraine pour ne pas être sous-pression pour le match retour qui se déroulera dans l’Hérault. Et pourtant les premières minutes sont timides. En face de Shelmenko et de Malasinskas les Montpelliérains ont du mal à trouver leurs repères défensifs. Derrière c’est donc difficile pour Vincent Gérard de faire des arrêts. Mais Patrice Canayer n’hésite pas à faire des changements dans son plan de jeu tactique et laisse la mène au jeune Clermontais d’origine, Jean-Loup Faustin. Il endosse son rôle à merveille et le MHB parvient à se relancer dans le dernier quart d’heure en évitant d’être mené de deux buts. Vincent Gérard et la 1-5 agressive font le travail, l’attaque retrouve son efficacité et les Héraultais mènent jusqu’à 3 buts (14-11, 23′) et ratent de peu l’occasion de prendre quatre longueurs d’avance. Sérieux et sur une bonne dynamique, les coéquipiers de Michaël Guigou rentrent au vestiaire avec une avance correcte (15-18, MT). 

La belle base arrière montpelliéraine

Si tout allait bien avant la pause, les Montpelliérains accusent un léger temps faible en retombant dans ses travers de début de match. Les Ukrainiens bénéficient aussi de l’infériorité numérique des Français pour revenir à égalité (21-21, 36′). Pas au mieux, les coéquipiers de Michaël Guigou retrouvent une 1-5 efficace et agressive pour prendre un peu d’air. Mais tout n’est pas encore parfait avec des espaces qui s’ouvrent trop facilement, notamment pour le pivot qui parvient à être servi dans de bonnes conditions et trouver les filets de Vincent Gérard. Ces quelques errances défensives sont aussi marquées par les trois exclusions de deux minutes en moins d’un quart d’heure. Mais si la défense héraultaise n’aura pas été mise à l’honneur, la base arrière fait bien son travail de l’autre côté du terrain. Jean-Loup Faustin, si précieux en première mi-temps, continue le travail de sape pour mettre le MHB dans une bonne posture. Quand ce n’est pas lui, on retrouve Jonas Truchanovicius qui lui aussi a le bras chaud. Au final, la formation française s’impose 36-34 en ne se mettant pas à l’abri pour autant. Une victoire de bonne augure avant de recevoir Saint-Raphaël mercredi et cette même équipe de Zaporozhye le week-end prochain.

Maxime Cohen

Pub Espace Pronos EHFCL

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kaczo 13 - le 4 mars 2017 à 18h44

    Comme quoi le MOB n’aurait jamais perdu contre Chambéry s’il avait joué comme cela c’est à dire pas mal. Le très bien sera pour l’année prochaine.

  2. Kaczo 13 - le 4 mars 2017 à 18h46

    Comme quoi le MHB n’aurait jamais perdu contre Chambéry s’il avait simplement jouer à ce niveau sommes toutes encore très perfectible. Le très bon sera pour l’année prochaine. J’ai hâte de voir ce qu’on va faire contre St Raph mercredi. Souhaitons leur une bonne récup.

  3. seb - le 4 mars 2017 à 18h47

    Difficile pour Montpellier de faire pire que cette 1ère mi tps à Chambé, 23/25 buts encaissés : sans doute un record pour Montpellier..
    Et je pense que Chambéry à domicile est supérieur à Zaporozhye

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).