LDC (M)

Paris s’effondre à Flensburg

Malgré une première mi-temps satisfaisante, Paris n’a pu résister à Flensburg en deuxième période. Sur leur parquet, les Allemands ont livré un très gros match face aux coéquipiers de Nikola Karabatic qui n’ont pu rivaliser (33-29, FM). 

Il a fallu un petit quart d’heure aux Parisiens pour rentrer dans leur match. Une défense qui manquait un peu d’agressivité offrant des occasions évidentes aux Allemands qui faisaient la course en tête. De l’autre côté du terrain, la mise en route a aussi été difficile. Les arrières parisiens ont eu du mal à proposer des courses intéressantes, les obligeant à prendre des tirs compliqués et de tout jouer sur le jeu rapide. Cela faisait le jeu de Mattias Andersson qui faisait les arrêts pour lancer ses deux flèches en contre-attaque. Lasse Svan Hansen et Hampus Wanne se réglaient. Ainsi, les Fensburger laissaient derrière un PSG qui avait du mal à convaincre (9-6, 17′). 

Il a donc fallu un déclic après le temps-mort posé par Serdarusic pour que Paris se remette dans le droit chemin. Un Nédim Rémili percutant,  une défense qui retrouvait des couleurs mais surtout un Thierry Omeyer qui faisait oublier le bon premier quart d’heure de son homologue adverse. Une osmose retrouvée qui a fait douter la formation allemande en l’empêchant de marquer pendant près de huit minutes (9-12, 26′). Il fallait donc que les tauliers de la formation de Maik Machulla s’emploient pour battre le gardien français dans un duel d’expérimentés. Ce sont donc Glandorf et Lauge Schmidt qui allument les mèches pour revenir à un but à la pause (13-14, MT). 

Le récital de Flensburg

Source : Twitter SG Fle-Ha

Tous les voyants étaient au vert pour un Paris qui, à peine revenu sur le parquet, retombait dans ses travers du début de match. Flensburg se voyait donc roi, sur son parquet et reprenait le large. Dans le but, Mattias Andersson faisait le show avec un 3/3 d’entrée de jeu dans une Flens Arena qui n’attendait que ça pour s’enflammer (20-15, 38′). Tout semblait réussir à Flensburg lorsque l’on voyait Lauge Schmidt lober Omeyer sur 7 mètres et Andersson multipliait les pastis sur Sagosen (24-20, 46′). 

Le récital allemand continuait, sans que le PSG ne puisse apporter les réponses nécessaires pour recoller au score. On attendait un sursaut côté français qui n’arrivait pas. Parce que si Kentin Mahé faisait parler ses appuis sur la base arrière, à côté de lui on pouvait compter sur Lauge Schmidt qui avait le bras chaud avec 11 réalisations. Au final, Flensburg peut se satisfaire d’une très belle performance offensive avec 33 buts marqués au total. Après cette défaite, Paris n’est donc plus leader de ce groupe B.

Maxime Cohen.

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

44 CommentairesPoster un commentaire

  1. Lenoanes - le 30 septembre 2017 à 19h12

    Jeu d’attaque sans course et fluidité qui laisse pantois. Défense avec aucune entraide…victoire logique de flensburg grâce à la vivacité de leurs joueurs

  2. DkHb13 - le 30 septembre 2017 à 19h32

    Quand Flensburg peut développer son jeu et le fait c'est juste magnifique à voir, un vrai régal

  3. Aytec - le 30 septembre 2017 à 19h40

    Lange schmitt a eté enorme!!!
    Un jour sans pour paris, pas de solidarité defensive, bcp d echec et surtout beaucoup plus d envie chez flensburg. Defaite ss consequence ils repartiront vite de l avant!!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).