LDC (M)

Montpellier pas si serein, mais vainqueur à Istanbul

Après un excellent départ, Montpellier a laissé revenir le Besiktas et a fait couler des sueurs froides sur le front de ses supporters. Le MHB a sécurisé sa victoire dans le money-time pour rester invaincu (32-36).

Il n’est jamais évident d’affronter le Besiktas dans sa salle d’Izmit, même aux 3/4 vide comme cet après-midi. Mais Montpellier a très bien débuté son match. Les Héraultais profitent d’un jeu assez stéréotypé des Turcs, et des bons arrêts de Nikola Portner (dont un 7 m tiré par Karaman Döne, 5′) pour marquer notamment dans le jeu rapide. Sept buts d’affilée, dont les deux derniers en contre par Aymen Toumi, permettent à Montpellier de prendre le large (1-7, 8′). En sortie de temps-mort turc, Toumi donne sept buts d’avance aux siens pour couronner ce départ idéal (2-9, 10′). Un avantage confirmé un peu plus tard par Benjamin Afgour (7-14, 20′).

Des failles en défense

En mode diesel, Besiktas arrive progressivement à trouver les solutions, notamment grâce à son atout Karaman Döne sur la base arrière. Le Turc est difficilement arrêtable, au tir ou à la passe. Il ramène les siens à cinq buts (9-14, 21′). Arnaud Bingo redonne bien six buts d’avance au MHB (11-17, 24′), mais Montpellier a de plus en plus de difficultés des deux côtés du terrain. Patrice Canayer élève la voix sur son temps-mort (15-18, 28′). Un but de Melvyn Richardson permet à Montpellier de compter 4 buts d’avance à la pause (16-20, 30′), mais le début de deuxième période ne donne pas davantage d’assurances dans le jeu. Nikola Portner ne fait plus d’arrêts, la défense n’est plus efficace sur le jeu placé des Turcs et Montpellier n’a, de facto, plus de contres. Döne ramène les Turcs une première fois à trois buts (20-23, 42′). Après l’exclusion temporaire de Richardson, le gardien égyptien du Besiktas Karim Hendawy marque même dans le but vide (25-28, 45′).

Le money-time pour Montpellier

Patrice Canayer pose alors un temps-mort, et remet les joueurs du début de rencontre, notamment Valentin Porte et Michaël Guigou. Vincent Gérard entre dans les buts à la place de Nikola Portner, effacé après ses bonnes dix premières minutes. Mais les changements n’ont pas d’effets immédiats. Le jeu placé de Besiktas pose problème, et quand Hendawy repousse le 7m de Guigou, Faruk Vrazalic marque en contre et approche un peu plus son équipe des Montpelliérains au score (27-29, 49′). Un peu plus tard, sur l’autre aile, le Bosnien Tomislav Nuic ramène son équipe à un but (29-30, 51′).

Mais Montpellier est solide en fin de rencontre. Valentin Porte est très précieux en fin de rencontre, en trouvant des solutions tout seul dans la défense (30-32, 54′), avant que Vid Kavticnik ne mette tout le monde d’accord avec 2 buts coup sur coup (31-35, 58′). Besiktas a lâché en fin de rencontre, commettant au passage des fautes évitables comme celle de Josip Buljubasic, qui envoie Diego Simonet au tapis sans être sanctionné. L’Argentin quitte le terrain touché à l’épaule droite après ce gros tampon… Sérieux en fin de rencontre, Montpellier s’impose finalement logiquement (32-36), mais pas si facilement que ça. L’essentiel est quand même bien là : Montpellier prend quatre points d’avance sur son adversaire du jour, et poursuit sa série de sept victoires toutes compétitions confondues. Tout en ne tombant pas dans le piège turc.

La feuille de match

Besiktas JK Istanbul – Montpellier HB : 32-36 (16-20).

Arbitres : MM. Leszczynski et Piechota.

Besiktas : Hendawy 5 arrêts et 1 but, Karatay, Gunay – Vrazalic 7 (dont 4/4 pen.), Pribak, Krsmancic 5, Buljubasic, Demirezen 1, Radojkovic 1, Özbahar 4, Ersin, Keser, Nuic 4, Tomic, Döne 9 (dont 0/1 pen.). Entraîneur : Müfit Arin.

Montpellier : Portner 6 arrêts, Gérard – Simonet 1 but, Caussé, Truchanovicius 2, Toumi 4, Guigou 5 (dont 2/3 pen.), Richardson 4 (dont 1/1 pen.), Kavticnik 7 (dont 1/1 pen.), Bonnefond, Faustin, Fabregas, Porte 4, Bingo 1, Afgour 2, Soussi 4. Entraîneur : Patrice Canayer.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EHFCL

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Mehdi - le 8 octobre 2017 à 17h16

    Agfour est médiocre depuis le début d annee, que ça soit en défense et en attaque c la catastrophe il a intérêt à se bouger sinon il va Allez faire un tour en réserve … après ce match était bizarre tribune vide, les turques qui jouent à 2 a l heure … mais bon la victoire est la

    • oeil52 - le 9 octobre 2017 à 22h58

      il faut qu'il s'adapte a c'est nouveau partenaire le poste est assez difficile en subtilité de jeux !!!!
      faut un minimun de patience il a un ans devant lui pour etre au mieux avant le départ de Fabregas !

  2. Kaczo 13 - le 8 octobre 2017 à 17h20

    C’est toujours ça de pris. Tant pis pour les temps faibles, le tout est d’avoir plus de temps forts (C’est bien dit, non?). Plus sérieusement on espère que pour Diego c’est juste un coup sans gravité.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).