Mondial (F) – J1

Une folle première journée en Allemagne

Si la défaite de la France face à la Slovénie (23-24) en a surpris plus d’un, elle n’est pas la seule grosse équipe a être tombée lors de son premier match. Retour sur une folle première journée en Allemagne. 

Groupe B

Il ne fallait pas compter sur une erreur de parcours de la Norvège qui est bien entrée dans sa compétition. Pourtant en face, chez les Hongroises de Rasmussen il y avait du beau monde. Pas de quoi impressionner Stine Oftdeal et ses coéquipières qui réalisent une assez grosse première période pour se mettre à l’abri le reste du match (21-11, MT). Il leur a suffi de continuer leur bon travail ensuite pour garder une distance de combat confortable en deuxième période et largement l’emporter (30-22, FM). La République Tchèque n’a pas non plus raté son entrée. Face à l’Argentine et menées par une bonne Héléna Rysankova (7 buts et MVP du match),  les Tchèques ont mené la rencontre du début à la fin (15-9, MT). Sans se faire peur, elles ont pu tuer le match assez rapidement en deuxième pour pouvoir prendre ses premiers points dans la compétition (28-22, FM). La surprise de ce groupe est venue de la Pologne, parvenue à vaincre la Suède. Privées de Louise Sand (souffrant de la cheville), les Suédoises sont tout de même restées au contact de leur adversaire pendant un certain temps. Cela n’a pourtant pas suffi pour empêcher les Polonaises de prendre la main sur la rencontre (15-17, MT).  Bien menées par Kinga Achruk (MVP de la rencontre) les Polonaises ont proposé une défense solide qui leur a permis de tenir et de poser des problèmes aux coéquipières d’Isabell Gullden. Suffisant donc pour finalement l’emporter (30-33, FM). 

Pour retrouver le classement 👉 GROUPE B 

Groupe C

Seule la Russie a tenu son rang dans ce groupe. Face à jeune équipe de Tunisie en quête de repères, les Russes de Trefilov n’ont pas fait dans la dentelle. Vyakhireva et Samokhina se faisaient plaisir en contre-attaque pour mettre les leurs devant à la pause (14-9, MT). C’est au retour du vestiaire que les choses se sont compliquées pour les coéquipières de Mouna Chebbah. Malgré une bonne entame, les Tunisiennes ont butté sur Utkina qui a fermé la boutique dans le but et qui a permis à ses coéquipières de monter les ballons rapidement. Au final l’addition est lourde pour les filles de Lahiani (36-16, FM). Mais les surprises sont bien venues du Japon qui a tenu en échec le Brésil et le Monténégro qui a largement disposé du Danemark. Les Japonaises faisaient une très bonne entame de match, sans complexe, ce qui leur réussissait. A la pause elles menaient (12-15, MT). C’était donc aux Brésiliennes de faire faire l’effort pour revenir. Le Japon a tout de même eu l’occasion pour l’emporter en fin de match mais les Brésliennes, chanceuses, prennent le point du nul (28-28, FM). Le Monténégro version Per Johansson a aussi réalisé son petit exploit face au Danemark, quatrième du dernier euro. Les retours de Radicevic et Bulatovic ont donc fait du bien à ce collectif. Cela s’est senti dès les première minutes où les Monténégrines ont pris le match en main. L’ailière droite du Vardar a marqué à 9 reprises en première mi-temps, ce qui était largement suffisant pour mener à la pause (9-12, MT).  Les Montégénégrines ont donc pu facilement gérer les trente dernières minutes, en trouvant aussi le moyen de creuser l’écart pour l’emporter (24-31, FM).

Pour retrouver le classement 👉 GROUPE C

groupe D

Dans le Groupe D, c’est la Corée qui a surpris tout le monde. Opposées face aux Pays-Bas les Asiatiques ont fait tomber les médaillées d’argent 2015. Et finalement les Néerlandaises se sont heurtées à des problèmes similaires à l’équipe de France. Une paire de gardiennes qui a eu du mal à se mettre en route, obligeants Jasmina Jankovic à rentrer en jeu en lieu et place de Tess Wester mais cela ne suffisait pas. Le jeu rapide coréen était bien mené, leur permettant de virer en tête à la pause (11-14, MT). Loïs Abbingh et ses 9 buts (à 80% de réussite) était bien seule à maintenir un espoir chez les Orange. C’était donc trop peu pour espérer revenir dans la rencontre et prendre le leadership. Les Néerlandaises ont donc concédé leur première victoire sur leur première sortie (22-24, FM). En revanche, dans l’autre rencontre du groupe, la logique a été respectée entre la Serbie de Sladjana Pop-Lazic et la Chine. Les Serbes l’ont largement emporté 43-23, ce qui a permis à Obradovic de faire tourner en deuxième période, laissant ses cadres souffler en vue des gros matchs qui l’attend.e

Pour retrouver le classement 👉 GROUPE D

Maxime Cohen

Pub Espace Pronos EDF

1 CommentairePoster un commentaire

  1. martin - le 3 décembre 2017 à 12h01

    sans me tromper je dirais que la france à perdu contre la Slovenie hier non pas contre la Serbie comme cela est indiqué dans les 1eres lignes de l’article……

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).