All – J24

Cinq équipes en trois points, Kiel largué

Kiel a été battu à Magdebourg et voit ses chances de disputer une compétition européenne la saison prochaine s’amincir. Toutes les autres équipes de tête ont gagné. Stuttgart réalise l’excellente opération de la journée en vue du maintien.

Kiel inquiète

Ce serait inédit depuis 1993, un véritable événement dans le monde du handball : Kiel pourrait bien manquer cette année une qualification européenne. Inconstant depuis le début de la saison, le THW a déjà perdu plus de points en 24 matchs que sur l’ensemble de la saison dernière (17, contre 15 en 2016-2017 ; il faut remonter à la saison 2002-2003 pour voir moins bien). Vainqueur de justesse de Melsungen la semaine passée, Kiel n’a pas réussi à enchaîner contre un autre concurrent pour les places européennes, Magdebourg. Face à un public magdebourgeois fantastique, le SCM prend un premier avantage de trois buts en fin de première mi-temps (14-11, 26′) après un début de match serré. Kiel se met à faire des erreurs, et est logiquement mené à la pause (16-13, 30′). Mais la décision n’est pas faite : Kiel se défend au retour des vestiaires, et après un but de Lukas Nilsson, Niklas Landin sort un arrêt et donne l’occasion à son équipe de revenir à un but (22-20, 42′). Mais, malgré le jeu à 7, Kiel ne marque pas. C’est le tournant du match. Magdebourg marque ensuite trois buts d’affilée et assomme son adversaire (25-20, 46′). Entré en jeu en deuxième période, Jannik Green enchaîne les parades (10, à 43%), et les « Hier regiert der SCM ! » (Ici règne le SCM!) descendent des tribunes. Kiel n’arrive pas à revenir à moins de quatre buts et s’incline 31-26. Les minuscules espoirs de Ligue des champions sont définitivement envolés pour les Zèbres. Ceux de Coupe EHF s’amoindrissent aussi : Magdebourg, cinquième, a désormais quatre points d’avance sur le THW. Le SCM, de son côté, n’a plus perdu depuis fin novembre et remet la pression sur le podium, à trois points de celui-ci.

Trois leaders pour le championnat

Avec ses deux matchs en retard, Rhein-Neckar Löwen est rentré dans le rang au niveau des points gagnés. Le double tenant du titre se porte néanmoins toujours très bien, merci pour lui. Les Lions ont joué deux matchs en trois jours : après avoir écrasé Leipzig pour composter leur ticket pour le Final4 de la Coupe d’Allemagne mardi (35-23), ils ont à nouveau gagné de plus de dix buts (la neuvième fois de la saison en championnat), cette fois face à Göppingen, jeudi (31-20). Battue à l’aller, l’équipe de Nikolaj Jacobsen s’est bien vengée en menant les débats en première période (15-11, 30′) puis en prenant le large en deuxième (26-16, 44′). Avec sept buts d’Hendrik Pekeler et 21 parades recensées de Mikael Appelgren, les Löwen ont pu passer une fin de match tranquille. Et, chose rare dans leur calendrier, ils peuvent désormais profiter d’une semaine de préparation avant leur prochain match contre Gummersbach, jeudi prochain.

Berlin a un match de retard – contre Rhein-Neckar Löwen, placé le 13 mai – et tient le rythme en restant dauphin à la différence de buts. Pourtant, depuis la reprise, les Renards peinent à convaincre. La première mi-temps face à Gummersbach ce dimanche n’a pas rassuré : après une entame équilibrée, c’est le VfL qui prend les devants et se retrouve avec trois buts d’avance à la mi-temps (11-14, 30′). Gummersbach peut alors rêver à un coup qui serait précieux dans la course au maintien, mais Berlin se reprend en deuxième mi-temps. Revenus au score (18-18, 39′), les hommes de Velimir Petkovic prennent les devants en fin de rencontre grâce à un précieux Silvio Heinevetter (18 arrêts). La grosse soufflante du coach bosnien à la pause a eu ses effets… Avec également 9 buts de Hans Lindberg, Berlin s’impose finalement confortablement (31-24) et reste placé. Mais il faudra montrer autre chose jeudi, lors du choc contre Flensburg.

Justement, Flensburg est le troisième leader de ce classement. Le SG a d’abord battu jeudi Wetzlar (34-27), lors d’un match de la journée précédente reportée à cause des conditions climatiques. Un match compliqué pour les partenaires de Kentin Mahé (2 buts), qui n’ont réussi à creuser l’écart que dans les vingt dernières minutes. Hampus Wanne a terminé meilleur buteur de la rencontre (9 buts). Ce dimanche, chez la lanterne rouge Ludwigshafen, Wanne a encore terminé meilleur buteur ex-æquo avec Lasse Svan (10 buts chacun) pour une victoire facilement acquise (24-30). Après avoir gagné deux matchs qu’il fallait gagner, le choc de ce jeudi à domicile contre Berlin sera crucial pour la course à la Ligue des champions.

Hanovre reste placé, Melsungen et Leipzig vainqueurs

Kiel fait vraiment la mauvaise affaire de la journée puisque toutes les équipes de tête ont gagné, sauf elle. A un point des trois leaders, Hanovre s’est imposé dans la difficulté face à Lübbecke (28-26). Une semaine après avoir perdu la première place en étant giflé à Göppingen (30-19) et quatre jours après avoir accroché la première qualification de son histoire au Final4 de la Coupe d’Allemagne, une victoire même dans la difficulté reste une bonne gestion de l’ascenseur émotionnel pour le TSV. Mait Patrail a été l’homme fort des locaux avec huit buts. Hanovre compte désormais six points d’avance sur Kiel.

Plus anecdotique, Melsungen et Leipzig ont aussi gagné cette semaine. Battu à la dernière seconde à Kiel la semaine dernière, Melsungen revient à la hauteur des Zèbres au classement grâce à sa victoire sur Minden (31-27). Et vu les circonstances, cette victoire contre une équipe du ventre mou est belle pour le MT : pas moins de sept joueurs étaient forfaits ou incertains, dont les deux gardiens Sjöstrand et Simic, et le meilleur buteur de l’équipe Julius Kühn. Philipp Müller a livré un grand match (8 buts) en guise de cadeau pour son entraîneur Michael Roth, qui fêtait samedi soir son 500e match sur un banc de Bundesliga. Melsungen revient à hauteur de Kiel, et Leipzig recolle à deux points avec sa victoire acquise face à Lemgo (26-19), malgré une mauvaise entame (2-8, 17′). Après la blessure de Cristian Klimek et le carton rouge de Tim Suton, Lemgo a craqué. Avec cette victoire, Leipzig, quasiment hors-jeu de la course à l’Europe, consolide sa huitième place.

Gros coup de Stuttgart pour le maintien

Dans le bas du classement, Stuttgart a réalisé la très bonne opération samedi soir. En déplacement à Erlangen, qui restait sur trois matchs sans défaite et qui a pris ses distances avec la zone rouge, le TVB a d’emblée pris les commandes de la partie (1-6, 6′). Si Erlangen revient (6-7, 14′), les coéquipiers de Johannes Bitter (13 arrêts) sont les plus forts dans la rencontre et reprennent trois buts d’avance à la pause (12-15, 30′). L’avantage navigue autour des cinq buts d’avance en deuxième période, avant de tourner à la correction (20-29, 55′) avant qu’Erlangen réduise l’écart en fin de match. Avec une énorme performance collective, Stuttgart remporte le match (25-29) et deux points extrêmement précieux. L’effet Jürgen Schweikardt, qui a pris le poste après le limogeage de Markus Baur, a donc porté ses fruits : deux victoires et une défaite de justesse contre Magdebourg en trois matchs. Dimanche prochain, Stuttgart joue un nouveau match crucial pour son avenir en recevant Hüttenberg.

Hüttenberg, justement, n’a pas déposé les armes pour son maintien. Relégable en compagnie de Ludwigshafen, le TVH a décroché son deuxième nul consécutif. Après avoir pris un point à Lübbecke, premier non-relégable, la semaine dernière, les voilà qui accrochent Wetzlar (22-22). Pour ce derby de la Hesse médiane, les deux voisins sont restés proches durant toute la partie. Hüttenberg a frôlé la victoire, mais Maximilian Holst, le meilleur buteur du match (7 buts), offre le nul au HSG en marquant dans la dernière minute. Hüttenberg prend doucement ses distances avec la lanterne rouge Ludwigshafen (2 points d’avance), et reste au contact de Lübbecke (2 points de retard), Gummersbach (3 points) et Stuttgart (4 points).

Retrouvez les résultats et le classement sur notre site.

Mickaël Georgeault

 

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos Allemagne

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. kielian - le 11 mars 2018 à 19h58

    La bonne nouvelle pour le TWH, c’est Kiel n’y aura pas de conflit de calendrier entre le championnat et la Coupe d’Europe l’an prochain s’ils ne se qualifient pas !

    • Sasori9 - le 11 mars 2018 à 20h58

      Je ne sais pas si c'est ironique ou pas mais THW qui ne joue pas la coupe d'Europe perd gros….

      Le Calendrier est infernal, ca fait peur de voir pas mal de clubs qui ont 1 ou 2 matches en retard….

  2. Handballeur bob - le 11 mars 2018 à 22h25

    Je ne sais pas si je suis inquiet ou triste au sujet de la situation de Kiel ..
    C’est un grand club qui j’espère relèvera la tête très vite !!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).