All – J29

Ça se resserre pour l’Europe et le maintien

Fort de sa victoire sur Berlin, Kiel est revenu dans la course à l’Europe. Rhein-Neckar a tenu face à Hanovre et se rapproche toujours plus du titre. En bas de classement, les quatre derniers se tiennent en trois points.

Le titre peut-il échapper à Rhein-Neckar ?

C’est l’heure de la pause pour les Rhein-Neckar Löwen. Le club de Mannheim, décidément celui avec le calendrier le plus original d’Allemagne, ne jouera pas la semaine prochaine (son match contre Melsungen sera joué le 24 mai), et a donc deux semaines de relâche avant le Final4 de la Coupe d’Allemagne. Avant de se concentrer sur ce titre qui leur échappe depuis si longtemps, les Lions ont fait un nouveau pas vers le titre de champion. Jeudi, dans la salle d’Hanovre, tout n’a pas été facile, loin de là. Le TSV, en difficulté depuis quelques semaines, s’est rebiffé face au leader en livrant un gros match. Avec notamment des solides performances de Morten Olsen et Fabian Böhm (8 buts pour ce dernier), Hanovre est longtemps resté à la hauteur de RNL (21-21, 50′). Mais les Löwen ont fait preuve d’une grosse assurance pour faire tourner le match en leur faveur en fin de rencontre avec une série à 4-0 (21-25, 57′). Andreas Palicka est décisif en fin de rencontre. Première équipe à s’imposer à Hanovre cette saison (23-26), Rhein-Neckar poursuit son chemin vers le titre. Les deux prochains matchs, contre Magdebourg et Berlin, seront décisifs pour valider un troisième titre consécutif. Mais il faudra d’abord passer par Hambourg et la Coupe…

Berlin battu, la course à l’Europe relancée

Sale semaine pour Berlin. Avant de se faire corriger en Croatie par Nexe en Coupe EHF ce week-end (28-20), les Füchse ont pris une leçon à Kiel jeudi. Malgré un bon départ (2-5, 10′), Berlin s’est cassé les dents sur la défense 3-2-1 des Zèbres, au point de ne marquer que six buts dans les 35 minutes de jeu suivantes. Avec une prestation collective aboutie, Kiel joue sa meilleure partition et surclasse les joueurs de la Capitale (21-11, 44′). Berlin réduit le score pour la forme dans le dernier quart d’heure (25-20). Les Renards comptent désormais cinq points de retard sur Rhein-Neckar, et sont éjectés du podium pour la première fois depuis le début de la saison. Kiel revient à deux points de Berlin, double Hanovre au classement et est désormais partie prenante de la course à l’Europe.

Flensburg, qui avait joué son match contre Gummersbach dès la semaine dernière (34-22), reste donc à la deuxième place, à deux points de RNL, qui compte un match de retard. La troisième équipe sur le podium est Magdebourg. Le SCM, invaincu en championnat depuis fin novembre, est venu, a vu et a vaincu Minden dimanche (29-41). Porté par un excellent Michael Damgaard (12 buts), Magdebourg a utilisé à fond les solutions de jeu rapide pour infliger cette grosse fessée au GWD, qui n’a plus rien à jouer pour cette fin de saison. L’entraîneur de Minden Frank Carstens a d’ailleurs présenté ses excuses au public pour cette performance insuffisante.

Melsungen toujours hors du coup

Décidément, le baptême du feu de Heiko Grimm en coach principal de Melsungen se passe de façon catastrophique. Battu la semaine dernière à domicile par le relégable Hüttenberg, le MT se déplaçait ce dimanche à Wetzlar pour un deuxième derby de la Hesse. Avec à nouveau un bon Benjamin Buric dans les buts et un duo Olle Forsell Schefvert – Anton Lindskog très efficace dans l’axe défensif, Wetzlar a pris appui sur ces basse pour prendre le dessus en première mi-temps en larguant son adversaire à six longueurs à la pause (18-12, 30′). Julius Kühn coincé par la défense du HSG, c’est Lasse Mikkelsen qui débloque Melsungen en attaque (8 buts), mais ce n’est pas suffisant pour revenir sur une équipe de Wetzlar qui montre son meilleur visage. Les hommes de Kai Wandschneider s’imposent 31-28 et retrouvent la première partie de classement. A Melsungen, après cette nouvelle prestation décevante, on doit avoir hâte que la saison se termine…

Melsungen n’est d’ailleurs même pas sûr de terminer à la septième place. Leipzig est en effet revenu à hauteur cette semaine en allant arracher un point à Göppingen (20-20). Les hommes de Michael Biegler – qui fêtait à cette occasion son 700e match sur un banc de Bundesliga – ont longtemps été menés par une équipe de Göppingen qui montrait du mieux après son passage à travers la semaine précédente à Berlin. C’est dans les dernières secondes de la rencontre que Leipzig a refait son retard de deux buts. Maximilian Janke obtint un sept mètres à la dernière seconde, transformé dans la foulée par Philipp Weber. Göppingen a donc concédé le nul, mais est parvenu à faire mieux ce week-end en prenant le dessus sur Chambéry en Coupe EHF.

Une lutte à quatre pour le maintien

Hüttenberg et Ludwigshafen n’ont pas déposé les armes. Annoncés relégués avant même le début du championnat, les deux promus au budget le plus faible du championnat ont conservé leurs chances de maintien presque intactes à cinq journées de la fin. Le match clé de la semaine dans le bas du classement opposait jeudi Lübbecke, premier non relégable, à Ludwigshafen. Les deux équipes ont livré un véritable combat, le match étant serré du début à la fin. Les Chouettes de Ludwigshafen ont réussi à prendre le dessus en fin de rencontre, mais grâce à deux penaltys, Lübbecke a pu égaliser à une minute de la fin. David Schmidt, d’un tir en lucarne, libère Ludwigshafen à quatre secondes de la fin pour offrir aux siens leur première victoire de la saison à l’extérieur (28-29). Ce match était l’occasion pour Lübbecke de seller le sort de son adversaire et de prendre un nouveau bol d’air pour le maintien. Il a été tout l’inverse, puisque Ludwigshafen pointe désormais à un point du TuS.

Lübbecke s’était déjà fait rejoindre au nombre de points par Hüttenberg la semaine dernière. Le TVH n’a pas pu enchaîner après son succès à Melsungen, cette semaine à domicile contre Erlangen. Après une première période équilibrée, Erlangen a définitivement pris le dessus dans le dernier quart d’heure pour l’emporter de trois buts (24-27). En plus de la défaite, Hüttenberg ne pourra probablement pas compter sur Ragnar Johannsson pour le prochain match. Lors de ce match très accroché (18 minutes de suspension pour Erlangen, 12 pour Hüttenberg), l’arrière droit a été sanctionné d’un carton bleu pour un coup au visage d’Andreas Schröder (48′) et fait donc l’objet d’un rapport qui pourrait entraîner sa suspension pour le prochain match. Cela tomberait particulièrement mal pour Hüttenberg, qui aura bien besoin de son cadre pour le déplacement à Ludwigshafen dimanche prochain.

Erlangen, qui compte désormais neuf points d’avance sur la zone rouge alors qu’il ne reste que 10 points à distribuer, est bien maintenu. C’est aussi à 90% le cas de Stuttgart, malgré sa défaite à domicile contre Lemgo (27-28). Le TVB avait pourtant presque réussi à refaire un retard de six buts à dix minutes de la fin. Stuttgart garde néanmoins six points d’avance sur la zone rouge. Le maintien se jouera donc entre Ludwigshafen, Hüttenberg, Lübbecke et Gummersbach. Le VfL, spectateur cette semaine après sa claque prise en avance à Flensburg, jouera une partie de son avenir jeudi, à domicile, contre Minden.

Bergischer promu, Bietigheim s’en rapproche

Alors qu’on se bat pour ne pas prendre les deux dernières places de Bundesliga et ainsi pour rester dans l’élite, les remplaçants sont déjà trouvés ou presque. Bergischer, descendu de première division à la dernière journée la saison dernière, a survolé la 2. Bundesliga, et a validé officiellement son retour en Bundesliga cette semaine, à six journées de la fin, avec une victoire acquise à Emsdetten (24-29). Les Lions de Wuppertal devraient être accompagnés par Bietigheim. L’équipe du Français Paco Barthe et du futur Chambérien Gerdas Babarskas possède une large avance sur ses poursuivants et devrait valider son accession dans les semaines à venir.

Retrouvez le classement et le calendrier à venir sur notre site.

Mickaël Georgeault

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos Allemagne

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 24 avril 2018 à 17h05

    Un peu peur du match à Leipzig. Même si c'est Biegler qui est maintenant à la tête de l'équipe, Kiel est toujours en danger cette année. Avoir besoin d'une Wild-Card pour aller en coupe EHF… C'est tout bonnement inacceptable, faut rouler sur la fin du championnat.

    RNL court vers le titre, même si on voit qu'ils peuvent s'essouffler, je les vois mal chuter 2 fois jusqu'à la fin de la Bundesliga. Le match à Kiel a déjà servi d'avertissement, celui à Hannovre aussi.

    Quant au SG et au SCM, grosse forme des deux équipes, ça veut la ligue des champions. En revanche, c'est Melsungen qui me déçoit encore cette année. OK le championnat s'est densifié depuis quelques temps mais ils ont une très bonne équipe et continuent de se renforcer chaque année. Et pourtant, des résultats pas à la hauteur à mon sens.

    • Alex - le 24 avril 2018 à 17h35

      Si Kiel gagne la ligue des champions cette année, peut-être Kiel seront invités d’honneur pour la saison prochaine en ldc à l’instar de Goppingen en EHF cette saison !

      • Kieler - le 24 avril 2018 à 18h01

        C'est sûr même, pas une probabilité mais faut pas se leurrer, le PSG semble clairement au-dessus.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).