Euro U20 (M) – Finale

Briser des rêves

Poussé par son public, la Slovénie a réussi la performance de battre le Portugal (29-27). Ils seront les adversaires des bleus dans la finale. Une finale qui promet un grand spectacle, les slovènes étant massivement supportés depuis le début de la compétition.

Il fallait que la Slovénie réalise un match hors norme pour éliminer le Portugal. Même si les portugais semblaient redescendus de leur nuage, leur puissance et les capacités de ses joueurs semblait suffire largement à surpasser une Slovénie qui n’avait que peu montré de choses depuis le début de la compétition – et risqué une défaite hasardeuse face à Israël. Les portugais douchent d’ailleurs de nombreuses fois les slovènes dans le premier acte (7-4, 10e), avec des joueurs qui semblent jouer bien faciles et être sans pressions. Cela ne va pas durer, et on va alors assister à une des plus belle passe d’arme de la compétition.

Le contexte, voilà l’ennemi.

Car les slovènes vont se réveiller, poussés par un public venu plus nombreux que jamais. Sur le terrain, Mark Ferjan est celui qui va donner le top départ d’un match qui va devenir incertain. Dans ses bois, le gardien va fermer le but à de nombreuses reprises (14/31 à 45% d’arrêts) et sera le grand homme de la soirée. Devant lui, le chouchou du public slovène Domen Makuc prend une nouvelle dimension. Décevant jusqu’alors en comparaison des attentes placées en lui, le demi-centre a pris le jeu à son compte et ne s’est pas épargné (6/7). À ses côtés l’ailier Domen Novak va donner le tournis aux gardiens portugais (7/8), tandis que Grega Ocvirk aura apporté sa contribution habituelle (7/12). Des joueurs transcendés qui font face à des portugais visiblement dépassés au fur et à mesure. Des tirs et des situations mal négociée des lusitaniens – une première dans un match à enjeu – finissent de faire basculer la rencontre. Le point final sur un dernier tir de Andre Gomes loin au dessus du but (27-25) est une allégorie parfaite du Portugal ayant manqué son rendez-vous. Les slovènes pouvaient se lancer dans une longue suite de célébrations avec son public.

Une finale en terre hostile

Pas de revanche pour la France face au Portugal donc, mais un match qui sera le parfait apothéose de cette compétition. Pour ce qui est de l’opposition, bien que les liens soient fort entre les deux nations, on est très loin de l’habitude l’un de l’autre entre ces deux groupes. Il faut remonter deux ans en arrière à l’Euro pour retrouver une opposition, remportée par les bleuets à Zagreb (39-33). Un match où Ocvirk et Makuc avaient déjà été les meilleurs joueurs, mais n’avaient rien pu faire face aux futurs champions. Une équipe de France qui avait finit par faire taire quelques jours plus tard les bouillants croates, en Croatie. Dans la Zlatorog Arena la dimension du public slovène et sa capacité à parasiter l’adversaire sera tout autre, mais les bleuets n’ont qu’un objectif.

LE PROGRAMME DES BLEUETS

France 28 – 32 Portugal (Résumé et stats // Revoir le match)
France 34 – 23 Hongrie (Résumé et stats // Revoir le match)
France 31 – 30 Danemark (Résumé et stats // Revoir le match)
France 37 – 28 Croatie (Résumé et stats // Revoir le match)
France 35 – 33 Espagne (Résumé et stats // Revoir le match)
Demi-finale : France 28 – 26 Allemagne (Résumé et stats // Revoir le match)
Finale – dimanche 27 juillet à 17h30 : France – Slovénie (Voir le match)

La sélection slovène

Mark Ferjan (GB) ; Gasper Dobaj (GB) – Stefan Zabic ; Matevz Kunst ; Kristjan Horzen ; Gasper Horvat ; Miha Kavcic ; Tim Rozman ; Grega Ocvirk ; Marko Kotar ; Matic Anton Pipp ; Dominik Ozmec ; Domen Makuc ; Tadej Mazej ; Tilen Kosi ; Domen Novak.

LA SÉLECTION FRANÇAISE

Gardiens :  Valentin Kieffer (Sélestat) ; Bastien Soullier (Chambéry)
Ailiers gauche : Dylan Nahi (PSG) ; Gaël Tribillon (Fenix Toulouse)
Arrières gauche : Elohim Prandi (Nîmes) ; Aymeric Lippens (Dunkerque) ; Yoann Gibelin (Créteil).
Demi-Centre : Noah Gaudin (Aix-en-Provence) ; Kyllian Villeminot (Montpellier)
Arrière droit : Julien Bos (Montpellier) ; Clément Damiani (Chambéry)
Ailiers droit : Robin Dupont-Marion (Cesson) ; Edouard Kempf (PSG)
Pivots : Robin Dourte (PSG) ; Hugo Brouzet (Chambéry) ; Tom Poyet (Nîmes)

À Celje, Maxime Thomas

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. No - le 28 juillet 2018 à 05h57

    La Fédé faite des pieds et des mains pour une retransmission sur une chaîne gratuite !!!

    • ANues - le 28 juillet 2018 à 09h41

      Pour des U20, aucune chance.
      Et c'est pas comme si les matchs on pouvait pas les voir, y a qu'à aller sur le site ehftv.com
      Même pas de restrictions de géolocalisation 🙂

    • jltriple - le 28 juillet 2018 à 17h28

      Sur lequipe 21 il y du foot féminin U19 sans les Françaises, parfois même des rediffusions.
      Toujours une histoire de pognon.
      Mais heureusement, il est possible de suivre ou de revoir ces très beaux matchs.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).