LdC (F) – J4

Un bon test pour Metz, plus tranquille pour Brest

Après un sans faute lors de la phase aller, Metz se déplace à Pogdorica pour un premier gros test (dimanche 19 heures) face à un gros de sa poule qui n’est pas au mieux. Brest reçoit les Suédoises de Savehof, contre qui elles avaient décroché leur première victoire lors de la dernière journée (dimanche 15 heures). 

Pas un faux pas, peut-être l’ombre d’un doute à Odense dans un match qui avait été compliqué (19-19). Que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions, la machine messine est rodée, bien en marche et n’est, pour l’instant, pas vraiment inquiétée. Malgré quelques absences en cours de route, Manu Mayonnade a su mobiliser la totalité de son effectif dans les moments importants qui auraient pu être douloureux à passer. Mais rien, Metz avance et écrase (quasiment) tout sur son chemin. Maintenant, il faut arriver à continuer cela, pour ne rien gâcher de tout ce bon travail, avant la trêve internationale. Après sa victoire à Fleury en championnat (21-33), Metz a très vite pris la route du Monténégro. Une longue route qui a commencé pour aller disputer la 9e journée de championnat en bus, d’où elles sont revenues le jeudi, vers 5 heures du matin. Une journée de récupération avant le que le bus ne se remette en marche le vendredi, à cinq heures du matin vers Bruxelles, où les Messines prenaient l’avion pour Vienne pour après rejoindre Pogdorica en soirée. Un périple qui n’est pas des plus anodins qui n’a pourtant pas perturbé les joueuses, Manon Houette nous l’assure. « Voyager maintenant c’est compliqué, mais on joue que dimanche à 19 heures, ça nous laisse le temps d’arriver, de s’entraîner ici, ça ne va pas impacter plus que ça ». Le voyage passé, il faudra tout de même rester concentré sur l’objectif principal et la fournaise qui attend les Lorraines. Une salle de 5 000 places, souvent pleine pour ce type de rendez-vous avec un public qui exerce une très grosse pression sur l’équipe adverse. « L’équipe est compliquée comme l’ambiance dans laquelle on va jouer. Je l’ai vécu avec Metz et Thuringer et ce n’est jamais évident de jouer là-bas. C’est un p…. de beau défi ! » continue la Messine.

Manon Houette (Metz)

Un gros combat ? Nécessairement. Mais pas pour autant une bataille acharnée dans laquelle il faudra se lancer. On l’a vu aux arènes. Même si elles ont dû attendre cet ultime pénalty pour l’emporter, les Lorraines savent qu’il faudra être irréprochables sur le collectivement. « Il faut systématiquement bien jouer au handball. On se dit souvent en allant là-bas qu’il faut combattre, mais il faut avant tout jouer son handball, sans se mettre plus de pression que ça ». Pas de pression mais l’enjeu est de taille et les Monténégrines ne sont pas dans les meilleures dispositions avant d’entamer ces matchs retours. Leurs deux défaites (à Larvik 23-22 et à Metz 25-24), les placent ex-eaquo avec les Norvégiennes et n’ont que deux points au compteur (soit un match gagné). Une victoire leur permettrait de se relancer et de s’éloigner de la zone rouge. Si Metz est quasi-assuré de rejoindre le tour principal, il n’en est pas de même pour la formation de Dragan Adzic qui a besoin de points. La confiance est donc chez les Messines qui rayonnent sur tous les terrains et qui auront là en face d’elles, un gros test pour savoir où elles en sont au niveau européen, à l’extérieur, un point sur lequel les Françaises ont encore du mal. « On sait qu’on est capable de passer à côté quand on ne joue pas sur nos qualités. Ce fût le cas sur nos deux dernières rencontres à Buducnost. C’est dommage d’avoir des regrets à Buducnost une fois que le match est terminé en se disant qu’on aurait pu jouer autrement explique Manon Houette. Si on perd, tout le monde dira que c’est normal de perdre à Buducnost, en revanche si on gagne on se prouvera qu’on est capable de battre n’importe qui à l’extérieur,[…] je pense qu’il faut aussi qu’on se prouve des choses à l’extérieur en Ligue des Champions ». Un point important qui les avait privées de Final Four la saison passée après un lourd revers à Bucarest (34-21) alors qu’aux Arènes, personne n’est venu gagner la saison passée.

Un match capital pour Brest

La visite de Savehof à Brest sera en revanche plus tranquille, même si le match reste capital pour sa qualification au tour principal. Les Brestoises accueillent les Suédoises, bonnes dernières de la poule qui jouent leur première Ligue des Champions et qui n’ont toujours pas décroché le moindre point. Un apprentissage douloureux qui n’est pas sans rappeler ce que les Bretonnes ont vécu la saison passée. Une fois tout cela oublié, les filles de Laurent Bezeau ont lancé la machine après un bon match nul arraché face à Rostov (29-29), le favori de la poule et une victoire face à cette même équipe de Savehof lors de la journée précédente (27-39). C’est pour cela qu’a priori, cela paraît être le bon client pour offrir sa première victoire au public brestois, qui a une nouvelle fois rempli l’Aréna (match à guichets fermés). « Ce sera un match sérieux, qui sera décisif pour la suite. On doit absolument gagner pour espérer une suite dans la compétition » nous explique Constance Mauny. La jeune ailière gauche de Brest (19 ans) a d’ailleurs été projetée dans le grand bain dès le début de la compétition qu’elle découvrait et qu’elle continue de découvrir. « Je ne m’attendais pas à commencer les matchs en début de saison. Au fur et à mesure je m’y suis faite et maintenant ça va » nous confie la néo-internationale qui n’a pas raté grand-chose depuis le début de la saison sur son aile (6/7 en trois matchs). La réception de Savehof, pourrait permettre à Brest de faire un très grand pas vers le tour principal même si malgré les blessées, le BBH cherche à se consolider pour essayer de prendre à revers ses deux autres adversaires: Copenhague chez qui il est tombé lors de la première journée (32-28) et Rostov. La route vers le tour principal passe donc par une victoire solide ce dimanche à la Brest Arena.

Maxime Cohen.

 

Brest – Savehof dès 14h55 sur BeIn Sports 3 

Buducnost – Metz dès 18h55 sur BeIn Sports 3

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 3 novembre 2018 à 23h51

    Ce sera un bon match !

    Sinon pourquoi Vienne ? Il n'y a pas d'avion entre Metz-Francfort-Belgrade ?

    La visite de Savehof à Brest sera en revanche plus tranquille,
    ??? plus tranquille ? tu fais le c.n en Suède, Savehof gagne !
    Donc ce n'est pas le bon moment de le sous estimer. Brest est capable de perdre bêtement ou à coté de la plaque, le jeu collectif n'est pas très bien huilé.

  2. Un passionné - le 4 novembre 2018 à 03h27

    A mon avis, c’est plus tranquille dans la mesure où c’est l’adversaire le plus abordable de la poule

  3. Lanonymuse - le 4 novembre 2018 à 10h44

    Deux matchs importants pour les deux équipes françaises, pour Metz ca va être dur il va falloir gommer toutes les pertes de balles qui risque de coûter cher et Brest va devoir être solide au mental aussi pour gagner (petit avantage c’est à domicile)

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).