LdC (M) – J3

Ce PSG est un rouleau compresseur


Pour son troisième match de Champions League, le Paris Saint-Germain n’a jamais tremblé avant de l’emporter largement sur le terrain de Zagreb (32-21).

Pour la première fois depuis quatre ans, le Paris Saint-Germain a entamé sa campagne de Champions League avec trois victoires d’affilée. Certes, il faut relativiser cette statistique en regardant la qualité de ses adversaires. Les saisons précédentes, les Parisiens avaient chuté à Kiel ou à Flensburg, des hôtes d’un autre niveau que le Zagreb de ce soir. Mais reste, qu’en ce samedi soir, ils ont impressionné. Comme la semaine passée, face à Celje, d’ailleurs. Cette fois encore, les hommes de Raul Gonzalez ont été compacts défensivement et n’ont, surtout, connu que très peu de trous d’air d’un bout à l’autre de la rencontre. Passé le premier quart d’heure, où Arber Qerimi a joué avec la charnière centrale pour servir ses pivots, la défense parisienne a été impeccable. Et comme, derrière, Rodrigo Corrales a une nouvelle fois fermé la boutique avec 18 arrêts, les joueurs de la capitale ont pu dérouler. Six longueurs d’avance à la pause après neuf minutes sans prendre de but (15-9), dix après quarante minutes 24-14) et onze au coup de sifflet final, le sérieux a été de mise dans une Arena Zagreb vite résignée. Difficile de sortir un joueur plus qu’un autre dans cette prestation collective aboutie, mais on retiendra forcément les huit de Luka Karabatic, meilleur buteur de son équipe, une fois n’est pas coutume. En attendant les matchs de ses adversaires demain, avec la réception de Skjern par Nantes, Paris est seul leader du groupe B, avec six points.

Les statistiques :

RK PPD Zagreb – Paris Saint-Germain HB 21:32 (9:15)
Arbitres : Peter Brunovsky, Vladimir Can (SVK)

Zagreb : Jovic, Kastelic (6 arrêts / 38 tirs); Vistorop, Mrakovcic (2/6), Bozic Pavletic (3/3 dont 1/1 pén), Kontrec (2/3), Buric (2/2), Srsen (2/4), Horvat (4/10 dont 2/4 pén), Susnja (1/3), Potocnik, Jotic (1/2), Ravnic, Qerimi (1/5), Mandic (0/1), Bicanic (2/4)

Paris : Corrales (18 arrêts / 39 tirs dont 2/5 pén), Omeyer; Gensheimer, Stepancic (3/4), Keita (1/3), Sagosen (3/3), Kounkoud (2/3), H. Toft Hansen (1/2), Rémili (6/8), Abalo, L. Karabatic (8/8), Morros, Hansen (4/6), N. Karabatic (2/5), Nahi (2/2)

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

24 CommentairesPoster un commentaire

  1. Franck du 85 - le 29 septembre 2018 à 22h01

    Zagreb a vite renoncé.
    3 matches de Ligue des Champions pas trop difficiles pour Paris. Économie d’énergie importante pour les joueurs.

  2. Vardarian - le 29 septembre 2018 à 22h09

    Résultat largement prévisible.

    Par contre, énorme performance de la phalange macédonienne, qui a pris la forteresse de Veszprém.

    Desolé, nous sommes encore les rois de l'Europe de l'Est

    • GoldenCaribou - le 29 septembre 2018 à 22h33

      Effectivement, le Vardar est toujours aussi costaud.

      Mention spéciale pour Blagotinsek et Toft Hansen qui simulent les passages en force de manière tellement grossière… sérieusement, c'est gonflant. Ca mériterait deux minutes histoire qu'ils comprennent la lecon.

      Milosalvljev encore bien chaud patate dans les cages aujourd'hui. Et Vranjes qui vient se plaindre de l'arbitrage à la fin… comme si les arrêts qu'il faisait étaient de la faute des arbitres. Risible.

      EDIT: j'en oublie de parler de Paris, my bad 😀
      Ce soir, j'ai trouvé la relation base arrière/pivot particulièrement bien léchée. Toft Hansen et surtout Luka Karabatic ont été très bien servis. Corrales en mode Ligue des Champions, et quasiment tout l'équipe a posé le pied sur le terrain, tout le monde était très investi.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).