LdC (M) – J6

Paris seul invaincu

La sixième journée de Champions League a permis aux trois équipes qui ne comptaient encore aucun point d’ouvrir leur compteur. Et, alors que la fin des matchs aller se profile, seule une équipe n’a pas encore connu la défaite.

Groupe A :

Qui arrêtera Barcelone ? Après leur défaite inaugurale, les Catalans sont sur une lancée de cinq victoires consécutives, la dernière ce dimanche soir face à Kielce (31:27). Les Français ont encore brillé (Fabregas 4 buts, N’Guessan et Mem 3) dans un match globalement maitrisé par le Barca, qui avait pris cinq longueurs d’avance après un quart d’heure de jeu. Avant de gérer la suite des événements. Dans cette poule, seul le Vardar arrive à tenir la cadence. Après leur défaite à Kielce, les hommes de José Garcia Parrondo sont repartis de l’avant en dominant le Meshkov Brest (30:23). Une première mi-temps équilibrée avant que le gardien algérien Khalifa Ghedbane réussisse un beau second acte dans les cages macédoniennes. Il ne suffisait à Igor Karacic qu’à finir le travail, ce qu’il a entrepris avec ses onze réalisations. Rhein-Neckar Löwen reste en embuscade après sa courte mais précieuse victoire sur le terrain de Veszprem (29:28). Kentin Mahé a bien inscrit cinq buts, mais cela n’a pas été suffisant, Veszprem se montrant incapable de scorer dans les derniers instants, tandis qu’Andre Schmid faisait feu de tout bois. Dans le bas du classement, Montpellier a pris son premier point à Kristianstad, même si les Héraultais auraient sûrement pu espérer mieux.

Groupe B :

Le choc au sommet entre Paris et Szeged a tenu toutes ses promesses et ce matin, ce sont les Parisiens qui sont la dernière équipe invaincue de la Champions League. Derrière ces deux-là, le trou est fait. Nantes a bien galéré mais s’est imposé face à Zagreb, pointant désormais à quatre points de Szeged. Flensburg, en s’imposant face à Skjern (26:22) grâce à un excellent Benjamin Buric dans ses cages, est au coude à coude avec les hommes de Thierry Anti. Mais c’est de Celje qu’est venue la bonne nouvelle française. Outre la victoire des Slovènes face à Zaporozhye (33:28), William Accambray a brillé pour ses débuts en Champions League avec sa nouvelle équipe. Sept buts pour le récent transfuge de Veszprem, deuxième meilleur scoreur de la partie derrière le Lituanien de Zaporozhye Malasinskas. Et surtout, la preuve qu’il devrait beaucoup apporter à sa nouvelle équipe, qui affrontera par deux fois Zagreb dans les prochaines semaines.

Groupe C :

Trois équipes peuvent encore prétendre aux deux places qualificatives pour les barrages, même si dans les faits, aucune des six n’est encore éliminée. Mais la défaite de Chekhov sur le terrain du Metalurg (25:24), offrant aux Macédoniens leurs premiers points de la saison, met les russes hors-jeu, ou presque. En revanche, Silkeborg semble dans les meilleurs dispositions après sa victoire face au Besiktas (34:27) et avec un calendrier plutôt favorable. Dans le duel des seconds, Presov a pris sa revanche en allant prendre les points sur le terrain du Sporting (28:26). Les Portugais possèdent encore le goal-average particulier, ce qui pourrait compter à l’heure de déterminer les gagnants du second ticket.

Groupe D :

Encore plus compliqué que le groupe C, le groupe D ! Quatre équipes peuvent prétendre à la qualification, tandis que Thun et Cocks sont quasiment éliminés. Les Finlandais se sont inclinés à domicile face à Elverum (25:28) et les Suisses n’ont pas résisté sur le terrain de Leon (24:21). Ce qui nous laisse les Espagnols en tête avec neuf points, devant trois équipes à huit. Parmi ceux-là, on retrouve certes Elverum, mais aussi le Wisla Plock et le Dinamo Bucarest. Après avoir été défaits de trois buts il y a trois semaines, les Polonais ont pris leur revanche en s’imposant à domicile d’une longueur (29:28), dans une rencontre où Hugo Descat a trouvé le chemin des filets une fois.

Retrouvez tous les résultats et les classements ici.

Kevin Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

27 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 5 novembre 2018 à 13h02

    "Le Vardar est mort"
    "Le Vardar n'a pas de gardien de but"
    "Le Vardar ne se qualifiera pas pour les 1/8 de finale"

    5 victoires sur 6 matchs, meilleure défense des poules hautes.

    Mais ce serait un miracle si le Vardar battait le Barça; je ne crois pas aux miracles, donc je me rends et je hisse le drapeau blanc

    • Syahn - le 5 novembre 2018 à 14h16

      Faut arrêter de la ramener pour un début de saison "miracle" on croirait entendre un BF.

      Qui aurait pu tabler sur un jeune gardien "inconnu", 2-3 férus de handball jeune sur HN savaient qu'il était bon, de là à faire ce début de saison et limite porter le Vardar personne n'aurait pu l'imaginer.

      Même s'il se blesse aujourd'hui le titre de rookie de l'année EHF semble tout désigné pour Milosavljev, tant son poids sur la phase aller a été important. Une recrue "rookie" de surcroît qui pèse autant c'est franchement cadeau.

      Rendons à César ce qui est à César et laissons aux supporters du Vardar le loisir de poser un cierge à sa santé et au fait qu'il reste au club.

    • BarçaLassa - le 5 novembre 2018 à 16h10

      En Macédoine, pas certain que Vardar ne remportera pas ce match. Par contre au Palau, aucune chance.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).