LdC (M)

“L’échec d’une équipe et d’un staff” selon Canayer


Battu à la dernière seconde par Kristianstad (30-31), Montpellier a vécu une nouvelle journée frustrante et décevante, dans la droite ligne de son début de saison européen. Patrice Canayer, le manager général du club, n’a pas mâché ses mots à l’issue de la rencontre en qualifiant “d’échec” la campagne européenne de son équipe.

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas pour le MHB. Sacré à Cologne en mai dernier à l’issue d’une année faste, Montpellier n’est que l’ombre de lui-même depuis le début de saison en Ligue des Champions. Avant de recevoir Kristianstad dimanche, les héraultais avaient encore l’espoir de réaliser un sans-faute dans la dernière ligne droite de la phase de poules et ainsi rehausser leur bilan. Montpellier a grillé une cartouche en s’inclinant d’un but (30-31) face aux suédois. Forcément rageant après avoir compté jusqu’à trois longueurs d’avance en seconde période.

Patrice Canayer n’a pas manié la langue de bois à l’issue de cette 7ème défaite en Ligue des Champions cette saison. “Le bilan de notre Ligue des champions est un véritable échec, reconnaît-il sur le site du club. Le MHB, l’institution se porte bien. Pour l’équipe et le staff, cette défaite est un échec cruel. Cet échec s’apparente à une faute, on est désolés auprès de tous ceux qui nous soutiennent. Il faut qu’on soit suffisamment fort pour assumer cet échec. C’est l’échec d’une équipe et d’un staff. Pas celle du club.”

Si Valentin Porte s’est quant à lui dit “abasourdi” par la campagne européenne du MHB, il reste encore 5 matches pour sauver l’honneur du club en Ligue des Champions cette saison : des déplacements à Veszprem, Kielce et au Vardar, ainsi que les réceptions de Brest et de Barcelone.

Olivier Poignard

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

42 CommentairesPoster un commentaire

  1. potimaron - le 25 novembre 2018 à 23h39

    Montpellier a besoin rapidement d’une thérapie et de résultats sous peine que le biais de négativité du cerveau fasse “naturellement” en sorte que cette saison ratée en ldc impacte beaucoup plus pour quelque temps les esprits de l’équipe et du staff actuel que la victoire de l’an passé !

  2. rkj4 - le 25 novembre 2018 à 23h50

    Le discours de Canayer me laisse songeur. Est-ce vraiment à lui de défendre le MHB en temps qu'institution, de proclamer que l'échec de l'équipe n'est pas celle du club ? J'ai l'impression qu'il se prend pour l'unique figure de proue du club alors qu'il est d'abord et tout simplement le coach de l'équipe.

    Et puis d'ailleurs il a tort, car le club prend en pleine figure les mauvais résultats de l'équipe. On ne peut pas se ridiculiser sans que ça laisse des traces en terme d'image comme de fréquentation : à l'évidence, les salles seraient mieux remplies si l'équipe gagnait plus souvent. Sans parler du manque à gagner en cas de non qualification pour la phase suivante. Donc le club va payer cher cette campagne européenne complètement foirée. À moins que les matchs à venir me fassent mentir et, sans parier dessus, je suis prêt à y croire.

    Alors certes, il est manager général (je crois) et l'état de santé du club lui tient à cœur, mais son travail essentiel reste de coacher l'équipe une. Qu'il se concentre donc là-dessus et laisse la défense de l'institution à ceux qui en sont responsables. C'est au bord du terrain qu'on a besoin de lui et, surtout, qu'il se rapproche de ses joueurs pour les aider et les comprendre mieux. Un petit tour au vestiaire de temps en temps ne ferait de mal à personne.

    • jbclamence35 - le 26 novembre 2018 à 11h47

      Ben non tu l’as dit toi même. Il est manager général. Donc il doit gérer le club.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).