Starligue

Chambéry prépare le jour d’après

Chambéry a réalisé un début de saison surprenant. Longtemps premiers du championnat, les savoyards 
restent accrochés au podium à la trêve, avec seulement deux défaites et un nul au compteur. Le plus dur 
reste à venir selon leur entraîneur Erick Mathé.

Les joueurs étaient heureux au moment de partir en vacances, leur entraîneur tout autant, répétant son credo de fin d’année : “Ce sont des points qu’on ne pourra pas nous retirer !” Mais si les joueurs partent l’esprit léger, Erick Mathé n’oublie pas que rien n’est acquis en décembre. Son expérience récente avec Montpellier peut cruellement lui rappeler même s’il choisit une autre situation, plus ressemblante à celle de Chambéry : “On ne peut cependant être que prudent, au regard de la saison précédente avec Nîmes qui termine 2e en première phase et termine très loin des places européennes.

Les vacances sont les vacances

À l’heure de la dinde au marron et du champagne, le régime recommandé n’est pas le plus sec. “Les vacances sont les vacances ! Elles sont faîtes pour s’aérer la tête, même si ce ne sont pas les vacances les plus reposantes avec les fêtes.” Le laisser-aller n’est pas le plus total pour autant. “Ils sont pesés avant, ils sont pesés à l’arrivée et on a encore un mois de préparation avant de retrouver la compétition.

Car après les vacances, il faudra conclure cette saison. Les joueurs de Chambéry jouissent d’une situation assez privilégiée, avec un mois sans compétitions, les internationaux n’étant au mieux que dans les listes élargies. “On devrait avoir tout notre monde. Hormis les jeunes qui ont été sélectionnés, et qui nous rejoindront à la mi-janvier.” À savoir les juniors Antoine Léger, Hugo Brouzet, Clément Damiani et Bastien Soullier. Sans oublier dans la catégorie jeune, Mathieu Vigneron et Antoine Tissot.

Des questions et des satisfactions

On s’en doute, au moment du bilan ce sont d’abord les satisfactions qui émergent. L’activité défensive et le jeu de transition en premier lieu. Des – nombreuses – satisfactions individuelles également. Le renouveau de Yann Genty cette saison est longuement commenté, encore le dernier soir face à Cesson où il fut plébiscité par le public. À droite, Alexandre Tritta aura réalisé une première partie solide en étant le seul professionnel au poste : “Il fait partie des satisfactions de cette première partie de saison. Il a matière à être plus régulier au quotidien, mais c’est le seul professionnel au poste et les fatigues qu’il peut avoir de temps à autre au quotidien sont explicables.

Corrales est le seul gardien à avoir réaliser +40% d’arrêts face à Chambéry

Côté négatif, il faudra regarder sur des échecs aux tirs en croissance. Les seuls soirs à 50% ou moins aux tirs furent en décembre face au PSG et à Montpellier, les seules défaites en championnat. Vincent Gérard et Rodrigo Corrales ne furent pas les seuls gardiens à performer contre Chambéry, Mate Sunjic a failli faire passer une sale soirée à Chambéry tandis que dans le dernier match Jeff Lettens réalisera une performance rare (40%) mais anecdotique. Le technicien savoyard n’est cependant pas de cet avis : “Les gardiens de buts en face de nous n’ont pas des pourcentages extraordinaires. Je n’ai pas pour habitude de fustiger les joueurs, car ça reste des situations particulières. L’usure de la fin de première partie de saison fait aussi que… Ce n’est pas un mal très profond pour le moment.

Une longue préparation hivernale

Au complet donc, Chambéry aura de quoi s’occuper cet hiver. “On aura un tournoi à Châtellerault, avec Porto, Huesca, Dunkerque, et Ivry. Il y aura un match aussi un match contre Montpellier et un autre contre Dijon.” Quatre rencontres programmées, et un cahier de jeu qui va se transformer. “Je crois qu’il ne faut pas se reposer sur ce qu’on a fait de bien : il faut faire évoluer notre jeu.

Une évolution qui aura un double intérêt. “Évoluer cela ne veut pas dire palier à certains points faibles, cela veut aussi dire changer quelques aspects du jeu pour que nos adversaires ne nous lisent pas trop facilement.” Surprendre l’adversaire, mais aussi garder mobilisé son groupe, car ce nouveau projet “va permettre aux joueurs de revenir avec concentration, car ce sont des choses nouvelles.” Chambéry arrivera-t-il encore à nous surprendre en 2019 ? La rentrée avec Nantes (2e) et Montpellier (3e) lors de la 14e et 15e journée de championnat apportera déjà une partie de la réponse.

Maxime Thomas

HandNews & CasalHand

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Julien - le 27 décembre 2018 à 15h58

    Chambéry… Ou le soufflet annoncé…on a clairement vu les limites face a Montpellier et Paris…

    • Benoit29 - le 28 décembre 2018 à 13h59

      Contre Paris, je n'ai vraiment pas vu de grosses lacunes hein, plutôt un gros match. Et contre Montpellier, une très belle 1ère mi-temps et une seconde gâchée. La première partie de saison de Chambéry est très sérieuse, souhaitons leur une deuxième partie tout aussi bénéfique.

  2. No - le 27 décembre 2018 à 16h08

    Bien entendu ils font une première partie très honorable surtout par rapport au couac de la saison dernière mais ils seront pas dans les 6 premiers du championnat :
    PSG
    H
    MHB
    NIMES
    SRVHB
    PAUC

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).