LdC (M)

“Au moins un exploit” pour le HBC Nantes

Le HBC Nantes a les lendemains du Mondial difficiles, avec quelques blessés et des départs non compensés. Mais, dans ces conditions, il va quand même falloir faire un résultat face au Paris Saint-Germain ce soir.

C’est le quotidien des grands clubs européens et Nantes n’y échappe pas. Les blessés s’accumulent sur les bords de la Loire au retour du championnat du monde. Cyril Dumoulin et son genou sont déjà passés par la case opération, Espen Lie Hansen y échappera finalement. Le Norvégien a choisi de se faire infiltrer au poignet, mais ne sera pas disponible ce soir. Romain Lagarde n’étant pas à 100% et Rudolf Faluvegi ayant mis les voiles sur Cesson cet hiver, cela fait du vide. D’ailleurs, Thierry Anti ne couchera que 14 noms sur la feuille de match face au Paris Saint-Germain ce soir. “On va s’adapter, comme on a pu le faire pendant tous les matchs aller. On a pu travailler un peu tactiquement, on a eu cinq entrainements collectifs” explique le coach nantais, qui a profité de la semaine passée pour intégrer son nouveau portier Kevin Bonnefoi. Arnaud Siffert va avoir un nouveau binôme, mais cela ne semble pas le gêner plus que ça. “Ce qui était rassurant avec Cyril, c’est qu’on se connaissait parfaitement. Mais à chaque fois, il n’y a qu’un gardien dans les buts, ça ne va donc pas changer grand chose” sourit le portier nantais.

En face, Paris s’est entrainé à quatre pendant un mois, tandis que Raul Gonzalez dirigeait l’équipe de la Macédoine. Si le coach espagnol a quand même eu à souffrir de quelques pépins (Stepancic notamment), il a la chance de voir Nikola Karabatic revenir plus tôt que prévu. Ce qui ferait presque se pâmer d’admiration Thierry Anti. “Quand on les joue, on ne voit pas la difficulté de la tâche. Hansen et Sagosen, ce sont les deux meilleurs joueurs du mondial et quand on y rajoute Karabatic, Rémili ou Corrales, ça donne un effectif royal” appuie le technicien ligérien. Pourtant, ses hommes ont besoin de points. Et le plus tôt sera le mieux. Avec au menu les réceptions de Paris et Szeged, les deux équipes destinées à finir aux deux premières places de la poule, et des déplacements à Flensburg et Skjern, “on va avoir besoin d’au moins un exploit” résume Arnaud Siffert. “Tout le monde a déjà battu tout le monde ou presque dans cette poule, difficile de faire des pronostics. On a déjà battu les quatre équipes qu’il nous reste à jouer. Mais si on n’est pas capable de gagner certains des matchs restants, on n’aura pas notre place en huitièmes.” Pour Nantes, la situation est loin d’être catastrophique. Le H pointe à la quatrième place du Groupe B, avec 9 points. La deuxième place est hors de portée mais la dernière, occupée par Skjern et ses six points, est bien plus menaçante. De son côté, Paris est déjà assuré de finir dans les deux premiers. Mais connaissant les joueurs de la capitale, ils ne vont pas faire de cadeaux à leurs compatriotes.

Le chiffre :

4 C’est le nombre de fois que les deux équipes se sont déjà rencontrées cette saison. Qui grimpera à six dans un mois exactement, quand les deux équipes se seront retrouvées en championnat.

HBC Nantes – Paris Saint-Germain HB à 20h45 (en direct sur beIN Sports 3)

Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Philippemhb - le 7 février 2019 à 10h48

    Encore une belle affiche….je m’en lèche les babines

  2. Freduczt - le 7 février 2019 à 11h03

    Ça fait chier que Nantes se pointe avec un effectif diminué

    J’espère que l’on n’aura pas à rougir

    On y va pour voir les joueurs du mondial

  3. Vardarian - le 7 février 2019 à 13h12

    Il ne faut pas oublier que la LDC a repris hier soir avec RNL-Vardar.

    Nous n'avons montré aucune pitié: les Lions ont dû contacter une association de protection animale.
    https://images.cdn4.stockunlimited.net/preview130

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).