LdC (M)

Montpellier sur le fil

Montpellier s’est littéralement arraché pour s’imposer à Zaporozhye en Champions League (25-26). Après un début de match serré (6-6, 16ème), les Ukrainiens se détachent pour faire le trou, par le biais d’un 4-0 qui porte le score à 10-6 (19ème) avec notamment un duo Pukhouski-Babichev inspiré. Ce qui oblige Canayer à demander un temps mort pour recadrer ses troupes. Cela étant les Montpelliérains ne parviennent pas à rattraper leur retard et finissent à la mi-temps à 5 buts (17-12). Une première période assez peu prolifique offensivement pour les troupes héraultaises. En deuxième mi-temps, les affaires commencent à aller mieux à partir de la 38ème minute, grâce à la quatrième réalisation de Truchanovicius qui permet à son équipe de revenir à 3 points (18-15). Les Ukrainiens conservent toutefois un avantage de 3/4 buts jusqu’à une perte de balle de Malasinskas (52ème) dont profitent un peu plus tard Montpellier et Lenne pour recoller à 2 buts (24-22). À partir de ce moment-là, et alors qu’il ne reste plus beaucoup de temps, les hommes de Canayer vont entamer une folle remontée au forceps : de 25-22 à la 54ème, le score évolue à 25-25 en l’espace de 3 minutes, grâce à une précieuse intervention de Sego et un but égalisateur converti par Agfour. La fin de match est particulièrement tendue, notamment dans les rangs ukrainiens qui avaient mené tout au long du match et se retrouvent à égalité à 30 secondes de la fin, avec une possession pour Montpellier. Duarte, décidément décisif lors des money-times, permet aux Héraultais de prendre l’avantage à 5 secondes de la fin. S’en suit un temps mort et la tension est palpable car Montpellier n’est pas loin de valider un retournement de situation spectaculaire mais il reste encore une poignée de secondes. Heureusement, le dernier shoot des Ukrainiens est détourné par Sego qui se charge ainsi de geler les derniers espoirs des locaux. Belle remontada des Montpelliérains, et belle opération au classement, puisqu’ils rejoignent Vardar à la deuxième place du groupe B avec 9 points.

Stats montpelliéraines :

Sego (6/19 arrêts, dont 2/3 pénaltys), Bonnefoi (4/16) – Truchanovicius (5/7 buts), Descat (5/7 buts, dont 2/3 pénaltys), Lenne (2/3), Porte (3/4), Pettersson (1/2), Villeminot (0/3), Simonet (3/5), Grébille (1/2), Bos (2/2), Duarte (2/3), Agfour (2/2), Richardson, Soussi, Guiraudou.

Pub Espace Pronos EHFCL

18 CommentairesPoster un commentaire

  1. Philippemhb - le 10 novembre 2019 à 19h22

    Putain, ils vont me faire péter un câble………cette victoire…………..je n'y croyais pas……
    Pour gagner, il faut des arrêts de gardien….
    Enfin je retrouve un Trucha 2018 jusqu'alors en sommeil….pourvu que ça dure….

  2. jo - le 10 novembre 2019 à 19h36

    Je n’ai pas vu le match, Richardson est (déjà) sur la liste alors qu’il ne devait reprendre que début décembre, est-il rentré sur ce match ? Montpellier pourra peut-être en tout cas compter sur lui pour le match contre Paris la semaine prochaine !

  3. kylian - le 10 novembre 2019 à 19h38

    Duarte, ça fait 2 fois qu’il sauve la mise !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).