LdC (M)

Nantes n’a pas existé face à Barcelone

A domicile, Nantes s’est lourdement incliné face à Barcelone en quart de finale aller de Champions League (25:32). La qualification semble désormais bien hypothétique pour les hommes de Thierry Anti.

L’an dernier, Nantes avait surpris tout le monde en atteignant la finale de la Champions League pour sa seconde participation à la compétition. A moins d’un miracle, le H ne sera pas invité au raout de Cologne dans un gros mois. Ce soir, les Nantais ont pris la foudre par une équipe de Barcelone clinique, qui aura profité de la moindre faille laissé par ses adversaires. Tactiquement, techniquement, dans l’engagement, les coéquipiers d’un Ludovic Fabregas meilleur buteur du match avec neuf buts les ont écrasés. Face à un tel adversaire, la moindre erreur se paye cash. Et ce soir, il y en a eu un certain nombre. “Des erreurs incroyables” pointait même Thierry Anti, avant d’envoyer quelques sagaies après la rencontre. “Quand tu sais que tu vas jouer une équipe aussi forte, il faut être plus concentré. On a vu dès les premières actions qu’on ne l’était pas. De toute évidence, le message que j’ai donné aux joueurs n’est pas passé.” Le coach du H les avait certainement prévenus de la vitesse d’exécution de leurs adversaires, mais cela ne les a pas empêchés d’encaisser un nombre infernal de buts sur jeu rapide. Et comme les Barcelonais avaient parfaitement bossé à la vidéo, ils ont fait parfaitement déjouer l’attaque nantaise, à l’image de Kiril Lazarov, fantomatique ce soir. Une action résume la soirée du Macédonien : sa dernière perte de balle, à vingt secondes de la fin, sur une passe aussi inutile que risquée, qui a fait le bonheur de Fabregas quelques instants plus tard. Olivier Nyokas et Romain Lagarde ont été les seuls à tenter de surnager sur la base arrière. Bien maigre quand on veut battre une équipe de cette qualité.

Mais plus que la supériorité du Barca, on notera surtout que Nantes a tout fait à l’envers. “On n’a pas été au niveau, on a joué à des années-lumières de ce qu’on peut faire. On s’est donné les moyens de jouer ce match en battant des grands d’Europe, tout ça pour déjouer. C’est décevant de se faire éliminer ainsi dès le premier match” pestait Dragan Pechmalbec, exprimant le sentiment général que pour la qualification, ça semble sacrément mal embarqué. Et encore, cela aurait pu être pire si Barcelone, un temps dix buts devant (25:15, 41′) avait continué d’appuyer sur l’accélérateur. Parce qu’à cet instant de la rencontre, avec une équipe aussi perdue offensivement, cela sentait la fessée. Quoi que sept buts de débours, à domicile, c’est une vraie correction. De celle qui pourra peut-être faire grandir, un jour. Mais pour l’instant, on ne voit pas ce qui pourrait permettre au H de se qualifier pour le Final Four. Le but, la semaine prochaine à Barcelone, sera déjà de proposer un autre visage. “Mais à soixante ans, j’ai passé l’âge de croire au Père Noël” terminait Thierry Anti, à propos d’un éventuel voyage à Cologne. Au moins, cela a le mérite d’être clair.

Les statistiques :

HBC NANTES – FC BARCELONE 25:32 (12:16)
Arbitres : M. Gubica, B. Milosevic (CRO)

Nantes : Bonnefoi (11 arrêts / 31 tirs dont 1/2 pén), Siffert (2 arrêts / 12 tirs); Lagarde (4/10), Delecroix (1/2), Guillo (0/1), Nyokas (3/6), Auffret, Pechmalbec (1/1), Tournat (3/3), Feliho, Emonet (1/1), Rivera (8/10 dont 6/6 pén), Lazarov (2/5), Gurbindo (1/3), Balaguer (1/4), Imare

Barcelone : Perez de Vargas (11 arrêts / 34 tirs dont 0/4 pén), Moller (0 arrêt / 2 tirs dont 0/2 pén); Tomas (3/3), Entrerrios (1/3), Sorhaindo (1/1), Anderson (2/3), Arino (1/2), N’Guessan, Gomez (3/5 dont 1/2 pén), Petrus, Dolenec (1/2), Mem (2/4), Duarte (3/5), Ilic (2/2), Palmarsson (3/7), Fabregas (9/11)

A Nantes, Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. julien - le 24 avril 2019 à 23h42

    Le Barça est très très fort cette saison mais que d’erreurs et de ballons perdus côté nantais. L’absence de Claire se fait nettement ressentir avec trop peu de passes pour Tournat malgré une défense du Barça qui est friable à certains endroits (Mem, Duarte..)

  2. Aurele44 - le 25 avril 2019 à 00h37

    Ironie du sort. Nantes a gagné à Toulouse sur le même score samedi dernier. Pas grand chose à dire, Dalibor a parfaitement résumé le match. Barcelone a semblé tellement facile ce soir. Les Nantais avaient quatre anciens barcelonais dans leur effectif, ça aurait pu être un avantage. En fait, ça a été l'inverse. Lazarov et Balaguer inexixtants, Gurbindo étouffé et Rivera a juste assuré aux jets de 7m. Bravo Barcelone. La finale contre PSG promet avec deux styles de jeu différent

    • Dede83 - le 25 avril 2019 à 08h19

      Le PSG n’est pas encore en finale même si j’en rêve
      Barcelone a été très impressionnant hier soir mais il est vrai que Nantes n’a pas trouvé le rythme et s’est complètement démonté

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).