LDC – Tour principal

Metz pour continuer de rayonner

Manon Houette (Metz)

Avec une seule défaite au compteur toute compétition confondue depuis le début de la saison, Metz affronte Copenhague (15 heures) pour se rapprocher d’un quart de finale. Les Brestoises, auront un déplacement compliqué à Buducnost pour tenter de recoller dans ce groupe (19 heures).

Après un mois de janvier parfait, on se demande comment Metz pourrait mal débuter février. La victoire de la semaine dernière sur le parquet de Brest en disait long sur l’état de forme de l’équipe (21-32). Une maîtrise totale de la rencontre, face à son dauphin en championnat de France. Avant Brest, c’est Rostov qui a dû faire les frais de cette belle forme affichée par le groupe de Manu Mayonnade (29-25). “On s’entraîne très dur, on s’entraîne bien. C’est notre maître mot depuis début janvier, on arrive à faire de très bonnes séances d’entraînement, on met beaucoup d’intensité” explique Manon Houette. Pourtant, même quand les Messines ont eu un coup de moins bien à Toulon elles ont été capables de relever la tête rapidement et repartir d’un déplacement qui avait été long, avec la victoire. “On a un projet de jeu hyper clair et on est capable d’y répondre, il y a des règles hyper claires pour tout le monde. Chacune rentre sur le terrain et sait de manière assez précise ce qu’on attend d’elle et c’est pour ça qu’on dégage un peu de sérénité et même dans les moments où ça se passe moins bien, on essaie de se recadrer rapidement” explique l’ailière internationale. Alors est-ce que Copenhague paraît assez armé pour venir perturber cette machine bien huilée ? Difficilement envisageable. Même si l’ailière messine met en garde. “Manu (Mayonnade) nous a défini cette équipe de Copenhague comme celle qui courait le plus en Ligue des Champions. C’est une équipe qui repose son jeu sur une grosse défense et la montée de balle”. On sait que dans ce secteur, les Messines sont plutôt à l’aise. Elles ont tout simplement la meilleure défense de la Ligue des champions avec une moyenne de 23 buts encaissés par match. Face à cette équipe de Copenhague, capable d’accrocher Buducnost (29-27) et Odense (24-24) l’objectif est donc de se rapprocher des quarts de finale, sans trop calculer ce qui pourrait se passer après. “Avec une victoire on se rapprochera sérieusement de la qualification en quarts, c’est ce qui compte pour l’instant. Après on a toujours pour objectif d’accueillir ce quart de finale retour et donc de finir le plus haut possible ce qui nous permettrait d’éviter le gros de la poule d’en face qui est Györ, reconnait Manon Houette. On sait qu’après il peut se passer un milliard de trucs, l’année dernière on avait reçu le quart retour mais on avait perdu de quinze buts à l’aller, il n’y a pas trop de règle”. Bien finir cette première partie de tour principal, aux Arènes face à Copenhague et voir comment se présente le reste du chemin vers Budapest pour Metz, qui rêve toujours de son premier final four.

Brest dans la fournaise de Pogdorica

En déplacement à Pogdorica, Brest est contraint à l’exploit pour espérer une qualification en quarts de finale. Même si l’objectif des Bretonnes n’en est pas encore là, elles savent qu’en face, les Monténégrines ont besoin de points pour repasser devant Rostov et Metz, qui n’ont qu’une toute petite longueur d’avance. Encore un gros déplacement pour les Brestoises qui entreront dans l’arène de Pogdorica à 19 heures pour tenter de réaliser un exploit au Monténégro.

Maxime Cohen

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Dede83 - le 10 février 2019 à 16h00

    Entrain de regarder le match de Metz vraiment très belle équipe; jeu très agréable et Zaadi un régal

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).