LdC (F)

Metz lâche en fin de match à Esbjerg

Louise Burgaard (Metz Handball)

Dans une salle vide, Metz a d’abord dominé son dernier match de poule contre Esbjerg, avant de perdre la main sur le match et de s’incliner à la dernière seconde (30-29).

Drôle d’ambiance à Esbjerg. Du fait des restrictions de rassemblement de public dans des emplacements confinés dans le cadre de la prévention du Covid-19, le dernier match de la poule entre le club local et Metz s’est déroulé à huis-clos. Peut-être perturbées par l’absence de leur public, les hôtesses de la rencontre manquent leur début de match : Metz, lancé tambour battant, débute par un 5-0 (0-5, 6′). Esbjerg ne tarde pas à revenir au score, mais sans parvenir à égaliser, pendant que Metz, malgré quelques pertes de balle, parvient à garder une bonne assise défensive. Les filles d’Emmanuel Mayonnade parviennent à creuser de nouveau l’écart (8-9, 16′ ; 10-16, 26′), grâce également à une prestation très sérieuse en attaque. Esbjerg, même à sept en attaque, souffre face au bon placement messin, et est logiquement mené à la pause (14-19, 30′).

Un décrochage sans conséquence pour Metz

La belle machine messine continue de rouler en début de deuxième période (18-23, 40′), avant que le moteur commence à toussoter, surtout en attaque. Rikke Granlund enchaîne les arrêts, et Esbjerg, sous l’impulsion de Marit Jacobsen, ultra-efficace (11 buts), parvient à revenir au score, puis à prendre l’avantage (26-25, 53′). Le match est relancé, mais Metz, après ce temps faible, ne lâche pas le match. Olga Perederiy redonne l’avantage aux Messines dans l’avant-dernière minute, avant l’égalisation immédiate de Kristine Breistøl. La dernière balle pour l’attaque messine est perdue, et Esbjerg, sur sa dernière action, parvient à marquer par Estevana Polman, jusqu’ici pas dans un grand jour mais décisive au moment le plus important (30-29).

Du fait de cette victoire d’Esbjerg, Metz, Esbjerg et Rostov terminent tous trois à ex-aequo avec treize points. La défaite est sans conséquence pour les Messines, qui conservent la première place de la poule. Par contre, ce succès change tout pour Esbjerg, qui accroche la deuxième place du classement et évite Brest en quart de finale de la Ligue des champions pour affronter Buducnost. Il change tout pour Brest également, qui devra se coltiner un déplacement à Rostov, quand les Dragonnes, elles, affronteront Valcea.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EHFCL

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. GuyMoselle - le 8 mars 2020 à 21h17

    dommage

    • lamirabel29 - le 9 mars 2020 à 11h09

      oui, dommage, j'ai pas vu la fin, en début de 2eme période, je me suis dit c'est bon, elles gèrent, Brest aura un petit déplacement au Danemark….. et ben non!!!
      Du coup 11h d'avion ou 3800km pour l'aller!!!!
      Allez les rebelles, allez les dragonnes! On peut avoir les 2 équipes au F4.

      • GuyMoselle - le 9 mars 2020 à 13h54

        oui Allez les dragonnes et allez les rebelles
        on souhaite avoir les 2 final 4

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).