LDC (F) – Tour principal

Metz démarre idéalement sa course au Final 4

Pour le premier match du tour principal ce samedi aux Arènes, le Metz Handball accueillait Rostov, finaliste malheureux de la dernière édition. Au terme d’un match de grande qualité, ce sont les Messines qui s’imposent et entament idéalement cette marche vers les quarts de finale, score final 23 à 20.

Une bataille rangée

Il y a le championnat et la Ligue des Champions. Deux compétitions différentes, deux intensités différentes. Et ce n’est pas ce début de match tonitruant qui va infirmer cet état de fait. Au terme de cinq minutes de jeu, les joueuses russes menaient déjà 5 à 4. On pouvait alors penser que les défenses n’étaient pas en place ou que les gardiennes n’étaient pas en réussite mais non, c’est bien le rythme et la qualité de jeu qui étaient responsables.

Il n’aurait pas été possible de tenir cette vitesse de jeu tout le match et on assiste à partir de ce moment là à une guerre de tranchées, tactique et âpre, dans laquelle aucune des deux équipes ne saura prendre plus d’un but d’avance durant le reste de cette première période. Côté russe, la portière Mayssa Pessoa nous offre une partie séduisante, avec 6 arrêts dans ces 30 minutes et à l’inverse, c’est la défense collective et agressive qui garde Metz au contact (20ème : 9-9)

Les messines sont gênées et ne profitent pas suffisamment des supériorités numériques dont elles bénéficient en première période, et des opportunités à 7 mètres pour réussir à prendre l’avantage et les deux équipes retourneront aux vestiaires avec un match nul, somme toute logique, 11-11.

 

Le vent de la révolte

Au retour des vestiaires, la dynamique va totalement changer. Le premier break du match est à mettre à l’avantage de Louise Burgaard (4/8 pour elle) et ses coéquipières. A partir de ce moment là, Rostov va se faire châtier. Une seule statistique résume ce sentiment : les joueuses d’Ambros Martin ne vont marquer que 3 buts… en 22 minutes.

Du côté des françaises, le jeu est parfaitement fluide et les solutions, nombreuses et exploitées efficacement. L’écart grandit très vite et va atteindre 7 buts (21-14, 50ème) Peut être que la prédiction de la capitaine Grace Zaadi chez nos confrères de Bein Sport était inspirée : “on a de quoi faire, on a des solutions, on en a plus sous le pied qu’elles… On l’a senti…”

Mais ce match est un choc de Ligue des Champions et il y aura bien une révolte. Alors même que le match semble s’acheminer vers une victoire convaincante, le retour d’un temps-mort va les remettre sur pieds et elle vont passer un 5-1 à des messines qui semblaient tirer la langue. La fin du match se crispe et c’est un lob manqué de l’ailière Viktoriya Borschenko, deux nouveaux arrêts d’Ivana Kapitanovic (qui fera une seconde période stratosphérique) et un but libérateur de Laura Flippes qui scellera le score de ce match, ô combien plaisant (23-20)

C’est évidemment une bonne performance pour Metz qui assoit un peu plus sa domination sur le groupe 1 avant de se déplacer à Bucarest dimanche prochain. Rien n’est cependant perdu pour Rostov mais la lutte pour la qualification s’annonce difficile.

 

Statistiques :

Metz Handball : Kapitanovic (11/31 à 35%) – Zaadi (5/9) – Flippes (5/5) – N’gouan (1/2) – Nocandy (0/1) – Kanor (0/1) – Burgaard (4/8) – Sajka (2/6) – Maubon (2/3) – Luciano (3/4) – Perederiy (1/)

Rostov : Sedoykiva (7/13 à 54%) – Pessoa (7/24 à 29%) – Managarova (6/6) – Sen (2/4) – Abbingh (1/3) – Bobrovnikova (3/5) – Maslova (0/4) – Frolova (5/5) – Kozhokar (0/1) – Kuznetsova (1/3) – Behnke (0/2) – Borschenko (2/3)

 

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).