LdC (M)

Flensburg et Barcelone en tête

Aron Palmarsson (FC Barcelone)

La troisième journée de Ligue des Champions s’est achevée hier, avec un beau duel Nantes – Barcelone. Si on en est qu’au début de la compétition, on a déjà une esquisse de hiérarchie… 

Groupe A : Flensburg invaincu

Dans le groupe A, une seule équipe a tout gagné pour le moment, et surprise il s’agit de Flensburg. Alors que les saisons précédentes, le club allemand ne jouait pas la coupe d’Europe, le sang neuf injecté cette saison porte ses fruits. Cette fois c’était face à Porto. Si les portugais parviennent à égaliser à plusieurs reprises (15-15 MT), Flensburg a toujours su garder la tête froide et reprendre l’avantage, avant de creuser l’écart en fin de rencontre (36-29 SF). Une performance collective qui les conforte dans leur première place.

Si Kielce a finalement joué Elverum malgré de légers doutes après leur rencontre Szeged, c’est les valises pleines qu’ils sont repartis de Norvège. Tout le monde a participé à la victoire écrasante des polonais sur Elverum, avec un beau 5/5 de Nicolas Tournat, meilleur buteur de la rencontre. Si Imgard approche les 50% d’arrêts, les dégâts sont bien trop grand et Elverum prend la foudre (22-31 SF). Abalo a moins performé qu’à Porto, avec un 1/3 au tir.

Szeged n’a encore une fois pas joué, avec des cas de Covid dans l’équipe, tandis que Paris pointe pour l’instant à la 6ème place du groupe, en ayant glané zéro point jusqu’ici.

Groupe B : Un trio de tête inattendu

Si l’armada de Barcelone et Veszprém domine pour l’instant ce groupe B, c’est surtout Aalborg qui surprend. S’ils ont d’abord affronté les équipes les plus faibles, ils restent invaincu après un petit holdup à Zagreb. Menés toute la rencontre en Croatie, ils ne prennent l’avantage qu’à la 58ème minute et le gardent jusqu’à la fin de la rencontre (26-27 SF). Veszprém se déplaçait quant à eux à Zaporozhye en Ukraine, où ils ont bataillé dur. Avec l’avantage aux ukrainiens à la mi-temps (18-17 MT), Veszprém ne prend l’avantage qu’à la 40′ minute (23-24). Malgré les 15 arrêts de Corrales, les ukrainiens recollent souvent au score, avant de tomber dans le dernier quart d’heure (34-37 SF). A noter l’énorme performance de Nenadic, avec un 10/13.

Après la lourde défaite infligée par Nantes, Kiel est allé se refaire une santé à Celje. Si les allemands ont encaissé un 5-0 en début de match, c’est une série de 11-2 qui va les sauver. Dario Quenstedt fait les parades, et le rouge de Horak en fin de première mi-temps ne change rien à l’efficacité défensive des Kieler. Le champion d’Allemagne creuse l’écart en deuxième période sur montée de balle, pour s’imposer lourdement 24-35. Avec la défaite de Nantes, c’est bien Barcelone qui complète ce trio de clubs invaincus, qui devra attendre la cinquième journée pour affronter un nouveau gros morceau avec Veszprém.

N’hésitez pas à jeter un œil au classement en cliquant juste ici.

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).