Préview N1 élite

La jeunesse du PSG, là pour s’aguerrir

Sadou Ntanzi (Paris Saint-Germain)

Après avoir terminé premier de poule 2, une jeunesse parisienne renouvellée arrive en poule élite pour emmagasiner de l’expérience face à une forte adversité.

C’est la première, et sera la seule équipe réserve à évoluer en poule élite cette saison. Si cela met à l’honneur la formation du club de la capitale, on observe également que le fonctionnement d’une telle équipe diffère des autres formations engagées. Autres objectifs, autres contraintes, mais une même volonté de gagner les matchs.

Un effectif en constante mutation

Il faut systématiquement renouveler l’équipe, explique l’entraîneur Thierry Perreux. On a des joueurs qui ne peuvent rester sous contrat que 4 ans maximum. Donc en fin de cycle, soit ils signent avec les pro, comme Sadou [N’Tanzi], soit ils signent ailleurs.” On pense notamment aux départs de Gauthier Ivah à Massy ou d’Adrien Chaudanson à Pontault-Combault. Au total, ce sont au moins 9 départs qui sont à dénombrer, comblées principalement par des arrivées de jeunes en interne, mais également par 3 recrues extérieures. Parmi elles, on compte le jeune gardien de Chartres Léo Villain, sélectionné la saison passée en équipe de France U17, ainsi que deux jeunes passés par le centre de formation de Dunkerque, l’ailier droit Valentin Bzdynga et l’arrière gauche Baptiste Clay.

Adrien Chaudanson (Paris Saint-Germain)

C’est une équipe rajeunie mais qui va essayer de faire le maximum dans cette poule élite, détaille l’ancien Barjot. On est montés en poule 1 parce qu’on a fait une très belle saison l’année dernière et on s’est dit que ce serait intéressant de jouer contre des équipes plus fortes. On a plus la même équipe et on sera peut-être en difficulté sur certains matchs, on ne jouera pas les deux premières places, mais c’est une bonne expérience pour nos jeunes. Ils vont s’aguerrir.

Une préparation perturbée par le covid, et des inquiétudes

Avec un groupe largement remanié, la préparation aura été cruciale pour former ce nouveau collectif. “Le groupe est sain, on a bien bossé, on a avancé, mais on est un petit peu en retard.” Et pour cause, comme un très grand nombre d’équipes, la réserve du PSG a du annuler de nombreux matchs amicaux, qui manquent quand le début du championnat se fait sentir. Trois matchs ont néanmoins pu être joués, une défaite face à la réserve de Tremblay, et une victoire et un match nul face à celle d’Ivry. Deux équipes qui testent régulièrement leurs joueurs, ce qui n’est pas le cas de tous les clubs.

Gauthier Ivah (France U21)

On se fait tester chaque semaine depuis le début de la prépa, et on va continuer car on pense que c’est la meilleure chose à faire. Et de notre côté on a eu de la chance car on n’a eu aucun joueur positif. Mais on se pose des questions car on veut protéger nos joueurs et ceux contre qui l’on joue mais on va affronter des équipes qui ne testent pas sysématiquement, s’inquiète Perreux. La fédé conseille aux équipes de se faire tester mais n’impose rien.

Objectif développement des joueurs, plus qu’un objectif maintien

La saison démarrera néanmoins chez une équipe qui pratique des tests réguliers, et qui fait partie des gros poissons de la poule : Gonfreville. “On y va avec plein d’enthousiasme, on va essayer de se remuer dans cette poule qui apparaît d’un niveau supérieur à ce qu’on a eu l’année dernière donc c’est très bien.

Mais si l’objectif “chiffré” est l’objectif maintien, le réel but de l’entraîneur est tout autre. “L’objectif c’est de développer les joueurs, qu’ils évoluent techniquement, tactiquement et emmagasinent de l’expérience dans ces matchs-là. Ils ont aussi un double projet, ils sont tous étudiants, et c’est un projet qu’il faut mener à bien aussi, explique le coach. Sur le terrain, il faut essayer de gagner les matchs au maximum bien sûr mais l’important c’est de gérer les joueurs, qu’ils puissent s’exprimer sur le terrain et se révéler dans la compétition.

Effectif 2020-2021 :

Gardiens : Loïck Spady, Léo Villain.

Ailiers gauches : Noah Charlettine, Dehry Ruffe.

Arrières gauches : Noah Lenclume, Andry Goujon-Bellevue, Wallem Peleka,  Marin Savoure.

Demi-centres : Louis Perreux, Baptiste Clay.

Arrières droits : Louis Despreaux, Arthur Liot, Tony Mendy.

Ailiers droits :  Rémi Neuville,  Valentin Bzdynga.

Pivots : Gautier Loredon, Thomas Loppy.

Les noms en gras sont ceux des recrues.

Antoine Piollat

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 18 septembre 2020 à 06h49

    Bonjour
    Noah Lenclume… cocasse comme patronyme pour un arrière :))

    • Bibi - le 22 septembre 2020 à 04h45

      De même que Marin Savoure… enchaîner les buts. 🙂

  2. Averell - le 18 septembre 2020 à 10h42

    Comme quoi, au PSG, ils n'ont pas abandonne la formation!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).