EHFCL (M)

Paris à mi-temps, c’est insuffisant

Nedim Remili (Paris Saint-Germain) // Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Paris s’est incliné à Flensburg ce soir d’une longueur (27:28). Après une première période catastrophique et un retour héroïque.

On ne sait pas franchement quoi penser de ce match du Paris Saint-Germain, qui s’est incliné ce soir à Flensburg-Handewitt (27:28). Si les Parisiens sont venus mourir à une longueur de leurs adversaires, au terme d’une seconde période où ils ont tout fait à la perfection, ils ont aussi pris l’eau dans des proportions impressionnantes dans le premier acte. Neuf buts de débours à la pause (10:19), il faut remonter à la défaite à Kielce en quarts de finale il y a deux saisons pour retrouver une équipe parisienne aussi hors-sujet.

Au moins ce soir auront-ils l’excuse de la fatigue, alors qu’ils avaient livré leur meilleur match de la saison mardi soir contre Kielce, avec une victoire en patron à la clé (37:26). Cela s’est vu dans le début de match de Nédim Rémili, en difficulté à la finition dans le premier acte, mais aussi dans le manque d’intensité défensive mis pour contrer des Flensburgers qui réalisaient tout à la perfection.

Le repos a fait du bien aux hommes de Raul Gonzalez. Dès que la défense s’est mise en place, dès que Vincent Gérard a sorti le grand jeu dans la cage, les Parisiens ont pu se mettre à courir, développant le jeu de transition où ils excellent. Et ils sont revenus, petit à petit, avec une défense étagée menée par Benoit Kounkoud qui a perturbé les Allemands, au point que ceux-ci envoient les ballons dans les tribunes. Même l’expulsion directe de Dylan Nahi n’a pas dévié de sa trajectoire. Mais un homme est venu mettre du sable dans les rouages parisiens : Benjamin Buric. Le portier de Flensburg s’est mis au niveau de Vincent Gérard, sortant deux ballons pour revenir à une longueur, dont le tir de desperado de Nédim Rémili sur le buzzer.

Cette défaite empêche Paris de faire la bonne affaire comptable de la soirée et de dépasser les Biélorusses du Meshkov Brest. Au contraire, le PSG voit s’éloigner Flensburg et Kielce, vainqueurs ce soir, alors qu’il lui reste encore deux matchs à disputer la semaine prochaine.

Le meilleur du hand européen est sur l’appli Eurosport

Kevin Domas

Le résumé du match :

 

Pub Espace Pronos EHFCL

24 CommentairesPoster un commentaire

  1. niKo - le 25 février 2021 à 22h32

    Incroyable absence en 1ère mi-tps ! et dommage tous ces immanquables à 6m en 2e, il y avait a place pour une belle remontada !

  2. Hand58 - le 25 février 2021 à 22h43

    Et dire que Paris voudrait faire signer Bergerud qui ne brille que par son absence…

  3. Martial - le 25 février 2021 à 22h56

    Quel dommage. 1ère mi temps et entame de 2nd fantomatiques. Et puis une séquence de 20mn remarquable….. malheureusement ps récompensée car trop de déchets à 6m, des pivots notamment et de remili. Une balle d égalisation qui s évapore et zou. La victoire de flennsburg est méritee sur l ensemble de la rencontre.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).