Europe

Quels Français à l’étranger en 2021-22 ?

Nicolas Tournat entame sa deuxième saison au Lomza Vive Kielce

À l’orée de cette nouvelle saison 2021-2022 qui est sur le point de débuter un peu partout en Europe, passons en revue la liste des principaux joueurs français expatriés aux quatre coins du continent, du Portugal à la Biélorrussie en passant par l’Allemagne et la Macédoine du Nord.

Allemagne

Commençons par la prestigieuse Bundesliga. Romain Lagarde ayant choisi de rentrer en France du côté d’Aix, après une expérience quelque peu mitigée à Rhein-Neckar Löwen, il ne reste plus que Junior Scott comme représentant tricolore au sein de l’élite allemande. L’ex-arrière gauche nantais continuera d’aider son club de Balingen à lutter pour le maintien.

Espagne

Melvyn Richardson (France)

Du beau monde en Asobal, avec un contingent toujours ausi fourni du côté du champion d’Europe en titre, le FC Barcelone. Les tauliers Ludovic Fabregas, Timothey N’Guessan et Dika Mem ont été rejoints cet été par un autre champion olympique, Melvyn Richardson.

À Irun, on retouve le spécialiste défensif Thomas Tésorière et le jeune ailier droit Tao Gey, qui devrait bénéficier de plus de minutes cette saison. Enfin, le meneur Jules Lignières continuera sa progression du côté de Benidorm.

Danemark

Dans un championnat de plus en plus en vue, avec la montée en puissance d’Aalborg voire de GOG, Noah Gaudin tentera de confirmer sa très intéressante première saison à SønderjyskE.

Hongrie

Kentin Mahé a choisi de rester à Veszprém, où il devrait alterner entre les postes de demi-centre et d’ailier gauche, au sein d’un club aux objectifs toujours élevés.

Pologne

Dylan Nahi (France)

L’armada français de Kielce commence à s’étoffer, en attendant deux renforts supplémentaires prévus pour 2022/23 (Nedim Remili et Benoît Kounkoud). Cette saison, c’est Dylan Nahi qui viendra accompagner Nicolas Tournat chez les Jaunes et Bleus, candidats au titre dans toutes les compétitions qu’ils joueront, au même titre que les précédemment cités Barcelone et Veszprém.

Macédoine du Nord

En voilà une destination de plus en plus Française ! Après Robin Cantegrel au Vardar l’an passé (rentré en France, à Toulouse), ils seront au nombre de cinq cette saison : d’une part, les frères Olivier et Kévynn Nyokas se retrouvent du côté du Metalurg Skopje, où ils sont rejoints par Abdoulah Mané (arrière gauche, en provenance de Dijon).

Enfin, le prestigieux Vardar, grand rival du Metalurg, accueille pas moins de deux joueurs français : le pivot Jérémy Toto en provenance du Wisla Plock (Pologne), et l’arrière gauche Bakary Diallo (Tremblay).

Roumanie

Deux Français évolueront en Roumanie cette saison : Léo Renaud-David continue du côté de Buzau, tandis que Cédric Sorhaindo débarque au Dinamo Bucarest, où il apportera sa précieuse expérience, notamment en Ligue des Champions.

Portugal

Si Arnaud Bingo (ex-Sporting) est revenu à Tremblay et Kévynn Nyokas (ex-Benfica) va découvrir la Macédoine du Nord (voir plus haut), l’ailier gauche Mahamadou Keita continuera lui au sein du Benfica.

Biélorrussie

Baptiste Bonnefond

L’arrière du PAUC William Accambray avait évolué au Meshkov Brest en 2019-20. Cette saison, Baptiste Bonnefond fait le trajet inverse et rejoint ce même club, qui participera de nouveau à la Ligue des Champions.

 

 

 

 

 

La liste n’est évidemment pas exhaustive, d’autres joueurs français évoluent dans des championnats de moindre envergure, on peut penser à l’arrière gauche franco-tunisien Hamza Kablouti (ex-Ivry) qui a signé à Valur en Islande, ou à l’ailier droit Malik Hoggas qui évoluait l’an passé en Grèce, au A.C. Diomidis Argous. On peut citer encore Paco Barthe à Bietigheim (en 2. Bundesliga, deuxième division allemande).

Enfin, en sortant du cadre européen et en nous dirigeant en contrée nippone, on n’omettra pas le transfert exotique du pivot Igor Anic au Daido Steel Phenix, à Nagoya. Le Japon, qui a vu les Bleus venir cueillir l’or cet été, pourrait également être la prochaine destination d’un certain Luc Abalo

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. leFnake - le 8 septembre 2021 à 16h01

    les frères Nyokas (et Mané) risquent de trouver le temps long : le Metalurg a décidé de ne finalement pas participer à la Ligue européenne et, comme on l'a vu avec Cantegrel, le nombre de joueurs étrangers pouvant être aligné en championnat de Macédoine du Nord (qui n'est pas dans Schengen) est limité

    • Vardarian - le 9 septembre 2021 à 00h03

      Je peux me tromper, mais je n'ai jamais entendu parler d'une limite du nombre de joueurs étrangers dans le championnat macédonien: il y a quelques années, le Vardar n'avait que des joueurs étrangers (sauf Stoilov) et actuellement la moitié de l'équipe n'est pas macédonienne

      • leFnake - le 9 septembre 2021 à 08h58

        il m'avait semblé voir passer ce genre d'information. Concernant le Vardar, il ne joue que les playoffs de toute façon ? Peut-être que le règlement est plus drastique pour la phase régulière ou que les quotas sont pour les joueurs hors ex-Yougoslavie ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).