LdC (F)

Brest se qualifie pour le Final 4

Ana Gros (Brest) // Crédit photo : K. Domas, Panoramic

Au terme d’une double confrontation maitrisée, Brest a obtenu son premier ticket historique pour le Final 4 de la Ligue des Champions. Les Brestoises ont mis la manière en allant chercher le nul sur le parquet messin (26-26). Il s’agit du deuxième club français à atteindre ce stade de la compétition.

Brest continue d’écrire son histoire. Après avoir maîtrisé le match aller, les Brestoises ont de nouveau disposé de Metz malgré des absences. Les Messines qui ont tout tenté pour renverser la situation, n’ont pas trouvé la solution pour déranger l’armada bretonne solide autour d’Ana Gros. Avec un avantage de 10 buts, les Rebelles n’ont pas tremblé sur ce match retour. Après ce quart de finale maitrisé, le BBH se qualifie pour le premier Final 4 de son histoire et défendra les chances françaises à Budapest le dernier week-end de mai.

Brest impose son jeu

Yvette Broch (Metz Handball) // Crédit Photo : K. Domas, Panoramic

Le message était envoyé d’entrée de jeu pour Manu Mayonnade. Une attaque avec 7 joueuses de champ, une défense étagée. Il fallait combler directement le déficit de 10 buts à l’aller. Et Metz commençait à hausser le ton défensivement quand Sajka a été directement exclue après un 7m en plein visage de Sandra Toft (4-3, 7′). Un coup d’arrêt pour ses partenaires qui pouvaient prendre un avantage de 2 buts. L’inverse s’est produit. Brest a profité de sa supériorité numérique pour prendre la tête et même le premier break malgré une énorme parade d’Eckerle (5-7, 12′).

Si les gardiennes messines ont été plus présentes dans la partie, l’attaque a connu les mêmes difficultés à concrétiser les opportunités. Pire, dès que Metz se lançait dans un rythme effréné, Brest a su couper les ardeurs adverses pour garder son avantage. Les Messines, avec beaucoup de pertes de balles, ont encaissé de nombreux buts dans sa cage vide, quand, de l’autre côté, elles n’ont pas converti les leurs. Autour d’une Ana Gros aussi bien buteuse que passeuse, le BBH a maintenu son avance de manière solide et a montré un visage de favorite. A la mi-temps, malgré l’envie des Dragonnes, les Brestoises se sont montrées supérieures pour être devant logiquement au score (14-17, MT)

Metz en réaction pour l’honneur

Pauletta Foppa (Brest) // Crédit Photo : K. Domas, Panoramic

Calmées par la non-réussite de son plan de jeu, les Dragonnes sont reparties de manière plus classique en attaque. Avec un meilleur retour sur le terrain, elles ont accéléré pour recoller au score (16-17, 34′). Mais une nouvelle fois, Brest a assumé son avantage sur son adversaire pour immédiatement reprendre ses distances (16-19, 40′). Assuré de son avance au score général, les filles de Laurent Bezeau ont géré leur rythme dans la partie (20-23, 46′).

En face, Metz a tenté d’afficher un autre visage, déjà pour sortir avec les honneurs de la compétition, mais aussi en vue des prochaines échéances entre les deux équipes. Sous l’impulsion de Manon Houette qui retrouve peu à peu ses qualités, elle a ramené ses coéquipières dans le match après un 7m et une contre-attaque réussie (23-23, 51′). Libérées sur cette fin de match, les Messines ont finalement trouvé les solutions, mais les ont surtout converties. A l’entame du money-time, Metz a pris enfin un break d’avance (26-24, 55′). Loin de vouloir laisser la victoire s’échapper, le BBH n’a pas abdiqué et a refermé les espaces. Pauletta Foppa a égalisé et dans des dernières minutes balbutiées, a évité la défaite de son équipe (26-26, SF).

Metz sort de la compétition sans avoir eu l’opportunité de vraiment peser sur le score, mais a évité une deuxième défaite consécutive. Brest, supérieur sur l’ensemble des matchs, obtient avec la manière son billet pour le Final 4 de la compétition. Deuxième club qualifié pour les finalités, les Bretonnes tenteront de faire mieux les 29 et 30 mai que son homologue messin et sa quatrième place.

Le meilleur du hand européen est sur l’appli Eurosport

Nolann Rock

 

Pub Espace Pronos EHFCL

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 10 avril 2021 à 19h16

    Le coach des Messines a pris un risque de jouer à 7 mais ca n'a pas fonctionné puisque les Dragonnes ne sont pas habtiuées de jouer à 7. Ca se voit ! d'où les pertes de balle à foison !

    Ls bretonnes sont capable d'aller plus loin au FF, il y a Gullden qui peut apporter son expérience et de donner les conseils aux Bretonnes !

    • Imladrik - le 11 avril 2021 à 17h23

      Au moins Metz a mis un terme à l’enchaînement des défaites contre Brest, et on espérer du mieux pour l’éventuelle finale du championnat

  2. Replay - le 10 avril 2021 à 23h42

    Quel score si Sajka n’avait pas été exclue ? La sanction est injuste puisque c’est Toft qui bouge la tête sur sa gauche vers le ballon et pas Sajka qui tire sur elle.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).