LdC (M)

Aalborg élimine Paris !

Crédits Photo : Axel Heimken – EHF

Et c’est parti ! Une première demi-finale de folie entre deux des quatre meilleures équipes de cette saison. Si on pouvait s’attendre à un match offensif, on l’a eu et c’est Aalborg qui l’a emporté après un retour incroyable (33-35). 

Avec pour seul absent Matthieu Grébille, Paris affronte le club d’Aalborg pour obtenir un ticket en finale au complet. Si le score a eu un peu de mal à décoller, Paris a su montrer de belles qualités défensives en première période, forçant Aalborg à utiliser des solutions individuelles. En deuxième période, Paris a tout simplement calé à l’entrée du dernier quart d’heure, butant sur Simon Gade et ne parvenant pas à neutraliser les offensives danoises.

La défense de Paris et Yann Genty

On y va, Aalborg engage dans le match avec Henrik Mollgard aligné sur le poste d’arrière gauche. Lukas Sandell arrache un jet de 7m mais Yann Genty ne tremble pas face à Juul. Derrière, c’est au tour d’Elohim Prandi d’accrocher le 7m : ouverture du score Paris Saint Germain (1-0, 3′). Des deux côtés, les gardiens débutent très bien la partie, Yann Genty et Aggefors veillent bien dans les buts et le score évolue assez lentement (2-0, 8′). Il a fallu plus de 9 minutes pour qu’Aalborg score son premier but, sur une pénétration de Felix Claar (3-1). Si Mikael Aggefors a réduit les possibilités de Paris de prendre une grosse avance, la défense de Paris est bien en place, avec un Yann Genty des grands soirs. Même lorsque les Danois trouvent une faille, il y a toujours un joueur pour venir aider : la défense de Paris est de fer. Paris creuse ensuite légèrement l’avance, les transitions rapides de Paris et les courses sans ballons de Luc Steins font mal, mais voilà que Mollgard fait parler deux fois la poudre (6-3, 15′).

Aalborg fait tourner, Paris reste devant

Saugstrup n’y arrive pas, Sandell n’y arrive pas, Madsen décide de faire des rotations. Le vétéran Mads Christiansen sur le terrain, c’est Felix Claar et Mollgard qui font le jeu pour le moment (9-6, 21′), même si pour le moment on est sur des actions individuelles du côté danois. Après un premier coup sur Nikola Karabatic, Mollgard est sanctionné pour une main au visage de Remili, pour la deuxième fois déjà (12-9, 25′). Si Aalborg parvient souvent à revenir à deux buts, Paris a toujours l’initiative et se permet des rotations sur quasiment tous les postes. Le problème majeur venant maintenant dans le secteur central, la défense de Paris devenant plusieurs fois trop permissive (15-13, 29′). Une parade à la dernière seconde de la part de Simon Gade, Paris a une légère avance mais rien n’est encore joué (15-13 MT).

crédits : Axel Heimken / EHF

Paris creuse l’écart un temps, Claar et Sandell à la révolte

Le retour des vestiaires est l’inverse de la première mi-temps, on score rapidement en une minute des deux côtés (17-14, 32′). Le rythme a changé en deuxième période, on court beaucoup plus et le repli défensif est pour le moment assuré du côté de Paris, permettant de creuser peu à peu à l’écart (21-16, 38′). Sandell se réveille en deuxième période, alors qu’il avait complètement raté son entame. Seulement ce n’est pas un défenseur : les parisiens en profitent pendant le changement pour mettre une pression constante sur le repli danois. Mais les transmissions se font plus brouillonnes du côté de Paris, et Sandell notamment permet à Aalborg de réduire à nouveau l’écart à deux buts (22-20, 42′). C’est au tour de Laeso de s’illustrer face à Vincent Gérard :  Paris a un peu plus de mal à contenir les offensives danoises.

Aalborg égalise et prend l’initiative !

Et voilà que peu à peu, Aalborg se refait. Simon Gade à la parade au relai de Aggefors, Laeso envoie un tir à la hanche pour égaliser (25-25, 49′). Aalborg prend l’initiative, Paris n’y arrive plus et c’est que les danois prennent même l’avantage sur un but de Mollgard (25-26, 50′) ! Gonzalez pose son temps mort, Mikkel Hansen rentre et on tente le jeu à 7 du côté du PSG avec succès, Yann Genty retrouve sa cage. Paris a plus de mal en attaque et laisse passer plusieurs occasions en défense. L’initiative est toujours côté danois (29-30, 55′), Claar réalisant tout simplement une masterclass… Avec en plus une perte de balle de l’attaque parisienne derrière (29-31, 57′) : un superbe come-back de la part des danois. Le moneytime est irrespirable, et c’est finalement Aalborg qui l’emporte après un retour incroyable en cours de deuxième période (33-35 SF). Paris échoue donc aux portes de la finale une nouvelle fois.

Le Final4 est décidément magique !

Déclarations à suivre

A Cologne, Julien Baudry

Retrouvez tout le FINAL4 et le meilleur du hand européen sur l’appli Eurosport

Pub Espace Pronos EHFCL

131 CommentairesPoster un commentaire

  1. Software8743 - le 12 juin 2021 à 16h48

    Well… Les gardiens parisiens………………
    Finalement tant mieux que Gerard n'ai pas été prolongé

  2. Philippemhb - le 12 juin 2021 à 16h49

    Paris out!!!!
    Allez Nantes!!!!!

    • Mathis JSC - le 12 juin 2021 à 22h14

      Zut … C’est Barcelone qui se retrouve en finale ( Même si c’était prévisible).

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).