Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LDC (F)

Brest devra passer par les huitièmes

, par Sterbik

Le BBH n'a pas réussi à s'en sortir face à l'armada russe pour le dernier match de la phase de groupe. Rostov, supérieur, s'est imposé logiquement (18-29, SF). Brest devra passer par les huitièmes de finale. La marche était trop haute pour le Brest Bretagne Handball. Pour le dernier match de la phase de poule, les Brestoises n'ont pas pu exister face à Rostov. Éreintées par l'enchainement des matchs - qui les a poussées à se retirer de la Coupe de France -, elles ont coulé petit à petit et l'écart s'est creusé progressivement. En face, les Russes, emmenées par Grace Zaadi, ont dominé leur adversaire sur les deux côtés du terrain. Rostov conserve sa deuxième place, Brest devra passer par les huitièmes de finale.

Rostov fait la course en tête

L'entame de match a été à l'image de la première période. Balle en main, Brest n'arrive pas à faire bouger le bloc défensif adverse. Les ballons sont récupérés par les Russes. Après 5 minutes de jeu et un petit temps d'adaptation, Rostov a fait le premier break (1-4, 6'). Sur quelques petites fulgurances, les filles de Pablo Morel sont parvenues à rester proche au tableau d'affichage. Coralie Lassource a ramené les siennes à 2 longueurs (5-7). Mais la fatigue se faisait déjà ressentir fortement dans les jambes françaises. Grâce Zaadi et ses partenaires n'ont à peine besoin de forcer leur talent pour s'envoler progressivement au score et ont rejoint largement et logiquement en tête à la pause (8-17, MT).

Brest trop diminué

Privé de Foppa, touchée au ménisque, le BBH doit s'appuyer sur d'autres forces de son effectif. Sandra Toft en fait partie. Au retour des vestiaires, Rostov a continué sur la lancée de sa rencontre avec les erreurs bretonnes. Mais dans ses cages, la gardienne danoise veille au grain en empêchant les visiteuses d'aggraver le score. Problème ? En face, les Brestoises ont aussi buté sur Kalinina. Malgré un cran d'agressivité supplémentaire mis en défense, les championnes de France ne sont pas parvenues à contenir leur adversaire. Même quand elles ont réussi à enrayer le jeu russe, Managarova et ses partenaires ont toujours trouvé une brèche pour mettre la balle au fond des filets. Avec le manque d'efficacité offensif de l'autre côté du terrain, l'écart s'est creusé après un nouvel exploit de la demi-centre des Bleus (12-22, 43').

Trop de manque

Largué, Pablo Morel décide donc de jouer le tout pour le tout pour essayer de lancer la révolte. Fauske et ses coéquipières ont évolué à 7 en attaque, quand une stricte est mise en place sur Zaadi. Les Rebelles ont certes dérangé le jeu d'attaque russe. Mais les déchets en attaque n'ont pas permis d'immiscer le doute (16-25, 50'). Rostov s'est finalement adapté à la tactique bretonne. Elles ont maintenu leur avance pour s'imposer avec un gros écart à la Brest'Arena (18-29, SF). Brest a manqué de beaucoup de chose dans tous les secteurs pour espérer mieux. Rostov, avec un match en moins, récupère la deuxième place qualificative pour les quarts de finale. Brest reste qualifié mais passera par les huitièmes de finale. Odense ou le CSKA Moscou, autre club russe, devrait se dresser sur le chemin des Brestoises.

Prochain match TV

Slovénie

18:00

Jeu. 29 Fév.

France

Voir le programme TV

Plus d’actualités

0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
cochonne
cochonne
2 années il y a

Bonjour
Avec les départs et les changements dans le staff ette équipe même au complet n'a pas le rayonnement de celle de l'année dernière ce qui est presque normal, reconstruire une ėquipe en changeant ses pièces maitresses prend un peu de temps et gėnère un peu de soucis et de perturbations.. n'est-ce pas Philippemhb ? 😉

fanforn39
fanforn39
2 années il y a

je lis dans l'article "Éreintées par l’enchainement des matchs", bon déjà déjà d'une part je ne trouve pas qu'au hand féminin il y a plus de matchs que dans les autres sports, et d'autre part je ne pense pas que Rostov en a joué beaucoup plus. Ceci dit, si soit disant trop de matchs, pourquoi une si longue coupure estivale? de début mai à fin aout me semble t il, et de plus une bien longue coupure hivernale, un calendrier mieux adapté ça serait pas mieux….

lamirabel29
lamirabel29
2 années il y a
Répondre à  fanforn39

8 matchs en janvier, 7 en février…… qui dit mieux…..
Moi….. mieux!
kif kif pour Metz

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x