Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LdC (F)

Estelle Nze Minko prolonge à Györ et évoque une pause avec les Bleues

, par Balic

Estelle Nze Minko (Gyori Audi ETO KC)
La capitaine de l'équipe de France semble se plaire en Hongrie. Le club de Györ vient d'annoncer la prolongation pour 3 saisons + une en option de la virevoltante arrière française. Après trois saisons à Siofok, Estelle Nze Minko évolue à Györ depuis 2019. Avec le mythique club hongrois, l'ancienne joueuse de Fleury a remporté deux championnats et deux coupes de Hongrie, mais pas encore la Ligue des Champions. Elle s'offre donc des possibilités supplémentaires, à 32 ans, de décrocher le graal en club avec la dream team hongroise.

Le directeur général du club, Péter Endrődi, s'est déclaré ravi de prolonger une de ses joueuses majeures : "Estelle est une membre très importante de notre équipe, une véritable leader. Elle est incroyablement rapide, technique et, en plus d'être très ambitieuse, c'est aussi une vraie joueuse d'équipe. Tout au long des négociations, j'ai eu le sentiment que la question n'était pas de savoir si elle resterait, mais pour combien de temps. Je suis heureux d'annoncer que nous avons signé un contrat à long terme de 3+1 ans".

De son côté, Estelle Nze Minko est touchée par la marque de confiance que représente cette prolongation longue durée : "Je suis très heureuse de poursuivre mon parcours avec Győr. Je me sens bien ici, et je suis reconnaissante au club, car le fait de pouvoir signer un contrat à long terme montre une grande confiance en moi. Je suis entourée à Győr d'un environnement dans lequel je souhaite passer les dernières années de ma carrière. Je travaille tous les jours avec des gens motivés, guidés par les mêmes objectifs que moi. C'est un vrai plaisir et une chance de jouer dans une telle communauté ambitieuse. Le club a esquissé pour moi une vision bien réfléchie de l'avenir, et je suis heureuse d'en faire partie. J'attends avec impatience la période à venir, car je souhaite continuer à me développer et aussi parce que mon engagement passionné pour le maillot de l'ETO se poursuit."

Une pause avec les Bleues après les JO ?

Dans une interview au quotidien L'Equipe, Estelle Nze Minko a détaillé les raisons de sa prolongation alors que des pistes d'un retour en France étaient évoquées. La capitaine des Bleues a surtout annoncé l'éventualité d'une pause avec les Bleues : "J'aimerais bien faire une petite pause après les JO. Avec Olivier (Krumbholz, le sélectionneur qui a annoncé se retirer après Paris 2024), on aurait pu en discuter. Là, comme il va y avoir un changement de sélectionneur et de staff, je ne sais pas avec qui avoir cette discussion." 

Tristan Paloc

 

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Imladrik
Imladrik
7 mois il y a

Chouette de lire qu’elle se plaît en Hongrie et de la voir s’inscrire dans un projet à long terme, en espérant que la situation politique locale ne lui pose pas trop problème.

Une pause en bleu pourrais être, de fais, une retraite internationale, vu que ça pousse pas mal sur les postes ARG/demi, même si évidemment tout dépendra du nouveau-elle sélectionneur-se

bdid
bdid
7 mois il y a
Répondre à  Imladrik

Je pense que la situation en Hongrie, même si le gouvernement est très à droite, ne parait pas catastrophique, ce n'est pas une dictature, sans aucun soutien de ma part. Parmi la population, comme partout, on doit trouver des idiots, mais aussi des gens intelligents, amicaux et serviables.

Pour ce qui est de pousser sur les postes d'arrières, je n'ai pas ton optimisme, car pour le moment, la seule arrière qui peut se trouver devant c'est Zaadi. Derrière, dans l'ordre de mes préférences, je mettrais Nocandy, Flippes, Kanor, Horacek, Sercien-Ugolin. Et après on pourrait rajouter D. Lassource, Grandveau, Chambertin, Vautier, mais pour moi, aucune n'a l'envergure et la plus-value qu'amène Nze-Minko en EdF. Mais on peut avoir des surprises pourquoi pas.

OhHandy
OhHandy
7 mois il y a
Répondre à  bdid

Je ne suis pas aussi optimiste que toi sur la situation politique en Hongrie.
Orban qui va faire copain avec poutine récemment me semble près a faire n'importe quoi……
J'espère me tromper ….

Sasori9
Sasori9
7 mois il y a
Répondre à  OhHandy

Je ne pense que ca a voir avec la politique. Il y a un événement grave, il y a quelques années à Veszprem, trois joueurs dont un qui a été tué. La police a vite trouvé les coupable et les a mis en prison avec une extreme sévérité : 18 ans de prison ferme si je me souviens bien. A cette époque, les extremes droites ne sont pas au pouvoir. Depuis ce jours la, les clubs Hongrois ont mis la politique pour protéger leurs joueurs et ils donnent des conseils par exempe il faut éviter d'aller au bar à l'heure tardive.
Quand j'étais en Hongrie, j'ai constaté que Nze Minko est très aimée et respecté labas comme Narcisse à Kiel.
Il y a des événements racistes contre les joueurs en Espagne,e n France, en Angleterre, en Allemagne….. depuis 30 ans alors que les extremes droites ne sont pas au pouvoir.

Imladrik
Imladrik
7 mois il y a
Répondre à  bdid

Je pense qu’il faut séparer la situation à droite et la situation à gauche/centre.
À droite on est certainement face à un vide, même si pour ma part je situe une Flippes au niveau d’apport de Nze Minko/Zaadi (voire Nocandy, dont je ne sais pas apprécier le retour après sa blessure).
À droite et au centre, il y a justement de jeunes joueuses qu’il faut faire éclore/progresser. Grandveau et Chambertin notamment, qui pourront avoir un espoir en EDF à moyen terme.

Qui, à part Krumboltz, aurait parié sur Foppa en 2018, et à part Metz sur Bouktit en 2021 ? 😉

bdid
bdid
7 mois il y a
Répondre à  Imladrik

"Je pense qu'il faut séparer la situation à droite et la situation à gauche/centre." Si tu ne parles pas politique, tout à fait d'accord. 😉 (et encore, on voit des ARG jouer à droite, dont Estelle Nze Minko, qui pourrait, pourquoi pas, terminer à ce poste en cas de blessure des ARD titulaires).

Pour Laura Flippes, depuis les jeux, je suis un peu déçu de ses perfs en EdF. Mais pourquoi pas la mettre au niveau de Nze Minko. Nocandy, avec Paris 92, ça fonctionne bien, sa blessure est oubliée.

Pour l'éclosion de jeunes joueuses, tu parles de moyen terme et, où moi je n'étais pas d'accord, c'était son éviction, en gros si elle loupait l'Euro 2024. Donc un retour pour le mondial 2025, dans 2 ans. J'ai du mal à croire qu'en 2 ans, elle passe de n°1 à n°3 sur le poste d'ARG.
Après, c'est vrai que ce n'est pas impossible. Peut-être que je suis trop exigeant pour les nouvelles recrues en EdF. J'ai tendance à vouloir qu'elles soient performantes très rapidement. En fait, je suis déçu par Grandveau que j'ai suivi en EdF jeune et qui, c'est vrai, était bien au dessus du lot de ses coéquipières de l'époque. J'ai regardé quelques matchs de Nantes de ce début d'année, et elle est pas mal (mais à mon avis, derrière Horacek).
Pour Chambertin, je la connais moins, mais je suis également déçu. Et par ses performances en EdF, et par celles à Metz. Bon à Metz en défense ça va et on ne l'a pas présenté comme une star. Donc en numéro 2 d'ARG, ça va.
Mais J'avoue, je suis surement trop impatient. Si on ne laisse pas le temps aux "jeunes" joueuses de s'habituer à l'EdF, on ne trouvera jamais de remplaçantes aux anciennes.

Pour ton dernier point, je ne suis pas trop d'accord, au moins pour Foppa. Foppa était déjà un OVNI. Quand elle était chez les jeunes. MVP au jeux méditerranéens des moins de 16 ans. Élue meilleure pivot du Championnat d'Europe des moins de 17 ans. Quand Brest lui offre un contrat pro alors qu'elle n'est pas majeur pour la saison 2018-2019, ni sélectionné avec l'EdF séniors. En gros tout le monde de la formation du handball féminin la connaissait et savait que c'était le gros espoir du hand de sa génération.
Pour Bouktit, c'est plus une histoire de chance. Metz s'est retrouvé dans la mouise suite à l'arrêt de la pivot ukrainienne Olga Perederiy, en raison de problèmes médicaux, C'est parce qu'elle était au centre de formation, et je suppose, que Metz n'avait pas trop les moyens d'embaucher un joker médical, qu'ils ont tenté la saison avec elle, qui revenait d'un prêt à Fleury encore en D1. Elle y avait fait une bonne saison.
La suite, tout le monde la connait.

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x