Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LdC (M)

Barcelone écrase le PSG pour la troisième place

, par Schmid

Gonzalo Perez de Vargas (FC Barcelone)
Toujours compliqué d'enchaîner après une défaite si difficile à encaisser qu'au Final4 de la Ligue des Champions. Opposé au FC Barcelone, le PSG a pour la première fois perdu sa petite finale (37-31), face à un Perez De Vargas brillant. Paris démarre avec Sadou N'Tanzi à la mène, associé à Petar Nenadic et Dominik Mathé, alors que Luc Steins a été laissé au repos. Idem du côté de Barcelone, on laisse Dike Mem au repose au profit de Melvyn Richardson. Ce sont d'ailleurs ces joueurs peu (voire pas) utilisés hier qui brillent en début de match, alors qu'on joue à 100 à l'heure (5-4, 6'). Si l'attaque est à l'honneur, les défenses ne sont pas aussi agressives qu'hier. Si Paris avait bien démarré la rencontre, le manque d'impact en défense et les erreurs offensives commencent déjà à coûter cher et Barcelone creuse l'écart (12-6, 13'). Jusque là, Barcelone est simplement plus juste, avec un Perez de Vargas bien présent. Au premier quart d'heure, Paris a déjà encaissé 15 buts (15-7, 16'). Il aura fallu deux temps morts de Raul Gonzalez pour réveiller ses troupes, qui ont fini par réagir tardivement au cours de la mi-temps. La machine barcelonnaise gère bien ce temps faible et commence à multiplier les rotations, quant à Paris on se précipite en attaque et on multiplie les erreurs. Rapidement, les Catalans prennent de nouveau une avance conséquente et Paris s'écroule avant la mi-temps (22-13, MT). Peu d'intensité défensive ou de concentration en attaque, la deuxième mi-temps risque d'être compliquée à vivre pour Paris si rien ne change...

Paris change d'attitude, mais rien n'y fait

On fait rentrer Elohim Prandi, Paris augmente l'intensité défensive mais décidément rien n'y fait. Encore une fois, les hommes d'Ortega jouent tout simplement trop juste dans le secteur offensif et l'écart se réduit à peine sous l'impulsion de Prandi notamment (30-23, 45'). Si l'attitude a été bien meilleure lors de cette deuxième période, le Barça était tout simplement trop fort aujourd'hui pour Paris. L'écart aura au moins été légèrement réduit, mais la marche trop haute pour le club de la capitale. A noter cependant le bon match de Sadou N'Tanzi à la mène, qui aura joué toute la rencontre. Pour la dernière de Ludovic Fabregas sous la tunique du Barça, la troisième place est acquise sans grandes difficultés (37-31 SF). Le gardien du Barça aura été monstrueux, avec 21 arrêts dont 11 en première période.

Prochain match TV

Montpellier HB

20:00

Sam. 13 Avr.

Dunkerque

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
18 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Julien
Julien
9 mois il y a

Barcelone a fait le taff, content de voir que quand Richardson a le droit du temps de jeu, il est efficace !

Pas de regret pour Paris qui dans tous les cas n’a pas l’effectif pour jouer 2 matchs consécutifs de F4 même si ce match n’a que peu d’intérêt….
Très bon match de N’Tanzi malgré tout qui aurait mérité du temps de jeu cette saison, de même pour Mathé qu’on aura finalement très peu vu depuis son retour de blessure..
Nenadic, gros pétard mouillé quand même !

Etienne221
Etienne221
9 mois il y a
Répondre à  Julien

C'est étrange, depuis des mois je suis le seul à déplorer que l'effectif du PSG n'est pas du tout taillé pour la LDC, et maintenant qu'ils ont perdu, beaucoup commencent enfin à s'en appercevoir…
Un effectif c'est 3 gardiens, et au moins 18 joueurs de champ histoire que tous les postes soient triplés ! L'effectif du PSG était d'à peine 14 joueurs, gardiens inclus…

rkj4
rkj4
9 mois il y a

Tout cela est bien vrai, Julien.

L'effectif de Paris étant ce qu'il est, jouer Kielce puis Barcelone (ce second match sans enjeu ultra-motivant) dans le même week-end est une mission impossible face à des équipes plus complètes, voire un chouïa plus fraîches. Et d'accord aussi sur N'Tanzi, généralement très bon quand on lui donne des responsabilités. Quant à Mathé, j'étais enthousiaste à l'annonce de son recrutement ; la saison prochaine sera évidemment la sienne.

jo
jo
9 mois il y a

Pas de surprise pour Paris qui limite la casse en fin de rencontre avec Barcelone qui a levé le pied ! 22 buts encaissés à la mi-tps ça pique !

Assez fou de voir cette équipe de Barcelone qui aura dominé tout le monde cette année échouer pour la 3e fois consécutive face à Magdeburg !
Le coaching sur cette demi aura été très surprenant, il y aurait de plus en plus de conflits en interne notamment côté Perez de Vargas d’après Fernandez ce qui pourrait expliquer un éventuel départ vers Kiel dès cet été, tout comme ce serait l’origine du départ de Fabregas… Cindric ne serait pas prolongé non plus (raisons économiques avancées)…
Bref, tout ne semble pas si rose au Barça et clairement, ils auront moins l’effectif pour dominer tout le monde la saison prochaine..

Ymo34
Ymo34
9 mois il y a

Donc si je comprends bien ni Paris, ni Montpellier ne semblent avoir les effectifs suffisants en LDC pour jouer la gagne pour l’un et une bonne saison pour l’autre ? Bon, ben, on va préparer les mouchoirs en LDC puis jouer un ticket sur Nantes…

andre
andre
9 mois il y a
Répondre à  Ymo34

Sur un malentendu tout peut arriver ! Est-ce que Magdeburg avait l’effectif et l’expérience pour atteindre la finale voire plus ? je pense pas…

Contrairement aux années précédentes, je trouve que Paris n’était pas un candidat au Final4 sur le papier en début de saison et au final, ils ont fait dans l’ensemble une super saison échouant d’un rien face au peut-être futur vainqueur…
Paris sera toutefois encore moins candidat au F4 la saison prochaine avec leur effectif.
Pour Montpellier, sortir des poules comme l’a fait Nantes cette année, sera déjà bien, difficile de viser plus haut mais bon après tout, rappelons-nous 2018…

Etienne221
Etienne221
9 mois il y a
Répondre à  andre

Parce que l'on sait déjà comment sera constitué l'effectif du PSG pour l'an prochain ? Et on sait déjà qu'il sera encore moins fort que cette saison ? Comment c'est possible qu'avec son budget, le PSG handball soit incapable d'avoir un effectif énorme ??

Sasori9
Sasori9
9 mois il y a
Répondre à  Ymo34

Paris a perdu parce qu'il ne sait pas maitriser leur petit détail et il craque svt contre l'arbitrage partial.
Ce n'est pas une question d'effecfif mais de maitriser le détail. Si tu ne matrises pas le détail, tu ne gagneras jamais la LdC. On peut gagner avec l'effectif restreint mais pour ca c'est une question de mental et détermination c a d avoir esprit guerriers^)
PSG a souvent perdu contre Barca à cause la présence des joueurs francais qui les connaissent bien.
PSG est dans un nouveau changement de l'ère après le départ de Hansen, et la présence de NK qui est moins en moins présent. Malgré ca, PSG a tenu en championnat et en LdC de début jusqu'au FF.

Géraldine
Géraldine
9 mois il y a

Certes Paris a un effectif assez restreint pour aller au bout de la LDC mais quand même je trouve que Raul Gonzales qui bénéficie d’un totem d’immunité fait très peu de rotations en général depuis son arrivée à Paris alors que comme on peut le voir, un N’Tzanzi peut plus que dépanner, Mathé, il y a du potentiel aussi mais il aurait fallu les faire davantage jouer avant ce Final4 !
Steins, Kristopans auront joué quasiment toute l’année 60 min/match ou presque, normal d’être moins décisif en fin de saison !

cochonne
cochonne
9 mois il y a

Bonjour
2 final four et deux fois Fanny…quelle tristesse 😩😩😩

Nico
Nico
9 mois il y a
Répondre à  cochonne

Oui et heureusement qu’il y a eu le titre de Montpellier en 2018 sinon c’est assez calme depuis le 1er titre de Montpellier en 2003…
Pour un pays qui se veut être le 2e championnat derrière la Bundesliga, c’est très pauvre niveau résultats européens !

chantereyne
chantereyne
9 mois il y a

Pour le PSG , hand et foot même combat toujours pas le grall …et une année de transition qui s annonce peut être moins clinquante mais sait on jamais ….🤔🤔

Etienne221
Etienne221
9 mois il y a
Répondre à  chantereyne

En foot le souci c'est la direction et la gestion du sportif et des stars. Ou plutôt de la non gestion des stars, même si ce mot m'insupporte.
En hand tout est là pour construire un effectif de fou, tout sauf l'envie des dirigeants… Le budget est là pourtant, pourquoi n'achètent-ils pas de quoi se faire un effectif de 20 joueurs de très haut niveau ?

Ewen WP
Ewen WP
9 mois il y a

Handnews c'est des pros, ils peuvent pas écrire vraiment ce qu'était ce match. Mais nous on a bien vu :

Les 7 de départ annoncent exactement ce qu’on attend d’un match de 3e place : des mecs spectaculaires qui adorent tirer et ne savent pas défendre. Mathé et surtout N'tanzi a été remarquable à ce niveau : sur ces 3 premières défenses, le mec prend deux revues puis oublie d’aider son partenaire. En attaque, le jeu est ultra direct et en 5 attaques il a déjà tiré 3 fois (dont un sublime lob en bout de course). Qu’à cela ne tienne se dit Mathé qui vient enfin de toucher la balle (comme N'tanzi, il ne défend pas sauf que lui a l'excuse d'être sur la touche). Bref il sait que s'il rend la balle il ne la reverra plus : alors il pose un dribble, 1,2,3 intérieur et bam praline à rebond. Ca passe

En face c'est tout pareil, Makuc montre qu'en matière d'individualisme sa performance de la veille n'était qu'une mise en bouche et Richardson libère la frustration de la veille en enchainant ses inimitables tirs en extension façon saut en longueur. Il défend poste 1 à l'envers (en regardant vers l'intérieur), innovation peu concluante puisqu'il parvient à laisser passer externe ce monstre de vivacité qu’est un Nenadic de bientôt 37ans.

Bref pas du grand handball mais du spectacle.

La "mise en place" du PSG est toujours aussi laborieuse sur les attaques placées et après une passe dans les chaussettes Nenadic se retrouve arrêté. Le fantôme de Canayer fait alors irruption sur le terrain et lui susurre "on arrête cette bouillie, on replace et on attaque sur le deuxième ou troisième temps". Sauf que le serbe sait qu’il ne reverra pas la balle s’il la donne à Mathé qui vient de rater deux tirs plein centre ou à son DC qui a tiré plus souvent qu’il n’a passé (le C. Ronaldo des grandes années) alors il pose son dribble et dans une détente toute nénadiesque vient… se faire contrer sur les deux tours centrales de La Défense B du Barca. Nous sommes à 10:26 et déjà, trop de (handball) champagne ça fait mal au crâne.

C'est le moment que choisi pas Speedy du tout Gonzalez pour enfin poser son temps mort. Après un regard sur son banc plus déserté qu'un congrès du PS, il aperçoit un grand letton. Alors certes ce serait con de le blesser sur ce dernier match quasi sans enjeu et une drôle de façon de le remercier alors qu'il a porté l'équipe pendant 60min toute la saison en attaque et en défense (et qu'il l'a encore fait hier). Mais on s’en fout l’année prochaine il sera plus là.

Ewen WP
Ewen WP
9 mois il y a

(Suite)
Sorti du banc, Kristopans perd son premier ballon puis prend un tir forcé et raté sur son deuxième. Le meilleur arrière droit du championnat est touché par une toute autre "magie de Cologne" que celle de Magdebourg. Faut dire qu'à sa place j'aurai fait pareil : l’année prochaine il sera plus là.

Une défense plus tard on se retrouve avec Syprzak dans le bloc central : l'écologiste engagé qu'est Makuc économise des passes et sans même faire l'effort de l’isoler, lui passe un 1vs1 sans forcer.

Pendant ce temps le calvaire de Balaguer en défense au poste deux se poursuit. Alors oui, Frade a progressé mais là c'est porte ouverte. Sur chaque action le pauvre David fait un demi marathon pour rattraper son vis-à-vis qu'il va chercher à 12m. Il intercepte tout de même une balle… pour la rendre immédiatement à Carlsbogard qui a eu le temps de revenir pour le contrer. Son tir ne sera même pas comptabilisé dans ses stats à moins que les mecs de l'EHF eux-aussi soient en pré-vacances. Grebille, seul a l’aile sur l'action n’ose même pas se plaindre d'avoir été oublié vu qu'il a lui-même oublié de défendre depuis le début du match. Incrédule, il assiste comme nous à un tir seul en contre attaque de Fabregas qui se dit que quitte à ne pas avoir de titre autant aller chercher un highlight du plus beau shoot. Sauf que la lucarne était 2m plus à gauche.

Nous arrivons à un moment d'anthologie, en 14min le PSG a pris 14pions. Est-ce un record ? Je le crois.

Le match aura encore quelques fulgurances comme ce refus d'obstacle de Kristopans à 16:30 ou ce pastis sur N'Tanzi mais en tout cas merci à Paris pour ce dernier match de la saison. Saluons les Ultras qui auront continué de supporter bruyamment leur équipe malgré ce (sympathique) cirque, ou alors ils n'ont pas vu la différence, faut dire que la moitié du temps, ils ne regardent pas le match.

Pour finir sur une note plus sérieuse, merci à Steins d'avoir à ce point transformé le jeu du PSG qui est devenu tellement plus beau à regarder. C'est grâce à ce type de match qu'on se rend compte de la chance que nous avons de le voir organiser son équipe.Sorti du banc, Kristopans perd son premier ballon puis prend un tir forcé et raté sur son deuxième. Le meilleur arrière droit du championnat est touché par une toute autre "magie de Cologne" que celle de Magdebourg. Faut dire qu'à sa place j'aurai fait pareil : l’année prochaine il sera plus là.

Une défense plus tard on se retrouve avec Syprzak dans le bloc central : l'écologiste engagé qu'est Makuc économise des passes et sans même faire l'effort de l’isoler, lui passe un 1vs1 sans forcer.

Pendant ce temps le calvaire de Balaguer en défense au poste deux se poursuit. Alors oui, Frade a progressé mais là c'est porte ouverte. Sur chaque action le pauvre David fait un demi marathon pour rattraper son vis-à-vis qu'il va chercher à 12m. Il intercepte tout de même une balle… pour la rendre immédiatement à Carlsbogard qui a eu le temps de revenir pour le contrer. Son tir ne sera même pas comptabilisé dans ses stats à moins que les mecs de l'EHF eux-aussi soient en pré-vacances. Grebille, seul a l’aile sur l'action n’ose même pas se plaindre d'avoir été oublié vu qu'il a lui-même oublié de défendre depuis le début du match. Incrédule, il assiste comme nous à un tir seul en contre attaque de Fabregas qui se dit que quitte à ne pas avoir de titre autant aller chercher un highlight du plus beau shoot. Sauf que la lucarne était 2m plus à gauche.

Nous arrivons à un moment d'anthologie, en 14min le PSG a pris 14pions. Est-ce un record ? Je le crois.

Le match aura encore quelques fulgurances comme ce refus d'obstacle de Kristopans à 16:30 ou ce pastis sur N'Tanzi mais en tout cas merci à Paris pour ce dernier match de la saison. Saluons les Ultras qui auront continué de supporter bruyamment leur équipe malgré ce (sympathique) cirque, faut dire que la moitié du temps, ils ne regardent pas le match.

Pour finir sur une note plus sérieuse, merci à Steins d'avoir à ce point transformé le jeu du PSG qui est devenu tellement plus beau à regarder. C'est en regardant ce match qu'on se rend compte de la chance que nous avons de le voir jouer.

Ewen WP
Ewen WP
9 mois il y a

(suite)

Sorti du banc, Kristopans perd son premier ballon puis prend un tir forcé et raté sur son deuxième. Le meilleur arrière droit du championnat est touché par une toute autre "magie de Cologne" que celle de Magdebourg. Faut dire qu'à sa place j'aurai fait pareil : l’année prochaine il sera plus là.

Une défense plus tard on se retrouve avec Syprzak dans le bloc central : l'écologiste engagé qu'est Makuc économise des passes et sans même faire l'effort de l’isoler, lui passe un 1vs1 sans forcer.

Pendant ce temps le calvaire de Balaguer en défense au poste deux se poursuit. Alors oui, Frade a progressé mais là c'est porte ouverte. Sur chaque action le pauvre David fait un demi marathon pour rattraper son vis-à-vis qu'il va chercher à 12m. Il intercepte tout de même une balle… pour la rendre immédiatement à Carlsbogard qui a eu le temps de revenir pour le contrer. Son tir ne sera même pas comptabilisé dans ses stats à moins que les mecs de l'EHF eux-aussi soient en pré-vacances. Grebille, seul a l’aile sur l'action n’ose même pas se plaindre d'avoir été oublié vu qu'il a lui-même oublié de défendre depuis le début du match. Incrédule, il assiste comme nous à un tir seul en contre attaque de Fabregas qui se dit que quitte à ne pas avoir de titre autant aller chercher un highlight du plus beau shoot. Sauf que la lucarne était 2m plus à gauche.

Nous arrivons à un moment d'anthologie, en 14min le PSG a pris 14pions. Est-ce un record ? Je le crois.

Le match aura encore quelques fulgurances comme ce refus d'obstacle de Kristopans à 16:30 ou ce pastis sur N'Tanzi mais en tout cas merci à Paris pour ce dernier match de la saison. Saluons les Ultras qui auront continué de supporter bruyamment leur équipe malgré ce (sympathique) cirque, ou alors ils n'ont pas vu la différence, faut dire que la moitié du temps, ils ne regardent pas le match.

Pour finir sur une note plus sérieuse, merci à Steins d'avoir à ce point transformé le jeu du PSG qui est devenu tellement plus beau à regarder. C'est grâce à ce type de match qu'on se rend compte de la chance que nous avons de le voir organiser son équipe.

Syahn
Syahn
9 mois il y a
Répondre à  Ewen WP

Je me suis régalé, merci.

ayesekurt
ayesekurt
7 mois il y a

C'est en effet une défaite difficile à accepter pour le PSG après le Final4 de la Ligue des Champions. Affronter le FC Barcelone n'était pas une tâche facile, et malgré les efforts du PSG, Barcelone a réussi à s'imposer avec une avance conséquente. J'ai également créé un blog sur Inat Box Apk chez inattvpros et j'espère que vous aimerez le visiter. Les performances de joueurs peu utilisés ont été remarquables en début de match, mais le manque d'impact en défense et les erreurs offensives ont fini par coûter cher.

18
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x