Starligue – J18

Paris sur sa lancée

Le PSG handball n’a fait qu’une bouchée de Chambéry à domicile lors de l’affiche phare de la 18e journée (31-25). Avec un écart construit dans les premières minutes, les parisiens vont pouvoir se tourner sereinement vers leurs objectifs à venir après un rare week-end de repos.

Il y a des résumés de match plus simple à faire que d’autre : le PSG était très fort, Chambéry n’a pas commencé à jouer. Tout d’abord, le PSG a montré ce qu’était d’une équipe taillée pour Cologne. Avec peu de raté, des passes fluides et des mouvements qui ont vite emmené vers le but gardé par Julien Meyer. Plus encore, la défense sécurisée par Thierry Omeyer très concentré (8/16 à 50%) a fourni des balles de contres à Uwe Gensheimer qui a inscrit plus de buts que l’adversaire à la mi-temps (10/11 à la pause). Difficile parfois de rester à 100% dans cette configuration, et la seconde période en est l’exemple parfait avec des exclusions évitables et un engagement retombé. Ce qui explique le coup de pression mit par Daniel Narcisse, en capitaine, devant les manquements des siens (26-17, 48e). Il ne faut pas oublier que ce PSG là n’est pas équipe à ramasser la victoire, mais bien à aller la chercher. Quitte à laisser son opposant du soir à des années-lumières.

Chambéry n’a pas existé

Où était Chambéry durant une mi-temps ? Serait-ce les départs de la semaine qui auraient sonné le groupe ? Ou le quart de finale face à Saint-Raphaël en coupe de France qui était déjà dans les têtes et les jambes ? Reste que les Savoyard n’étaient pas à Coubertin, et ont vu le match filer entre leurs doigts en quelques minutes (10-2, 12e). Une première période dont la copie était si faible qu’on en cherchait des points positif. L’ancien Parisien Melic a répondu présent, Romain Briffe aura mis du rythme, et Pierre Paturel sera rentré pour enfin cadrer une défense à l’agonie. Reste que l’attaque aphone pendant 15 longues minutes restera dans les mémoires (13-3, 20e). Se dégage également Julien Meyer qui aura eu une heure de jeu et se sera illustré à boucher tout les trous béants du soir (21/51, 41%). Des arrêts qui auront permis de remonter alors qu’en face le PSG lâchait du lest. Pas de quoi sauter de joie (31-25, FM).

La feuille de match

PSG – 31

Thierry Omeyer (Cap, GB – 8/16), Gorazd Skof (GB – 10/26), Clément Gaudin (GB) – Uwe Gensheimer (10/14) ; Henrik Mollgaard ; Luka Stepancic (0/1) ; Benoit Kounkoud (0/2) ; Dylan Garain (0/2) ; Nedim Remili (2/7) ; Luc Abalo (2/3) ; Luka Karabatic (4/4) ; Mikkel Hansen (5/10) ; Daniel Narcisse (1/2) ; Jesper Nielsen (4/5) ; Nikola Karabatic (1/4) ; Dylan Nahi (1/1).

Chambéry – 25

Yann Genty (GB – 0/1) ; Julien Meyer (GB – 21/51) – Edin Basic (Cap – 5/7 dt 1/1 à 7m) ; Alexandre Tritta (0/2) ; Baptiste Malfondet (0/1) ; Marko Panic (2/8) ; Joao Da Silva (0/1) ; Remi Feutrier (3/4) ; Romain Briffe (1/1) ; Johannes Marescot (2/3) ; Melvyn Richardson (3/9) ; Pierre Paturel (1/1) ; Quentin Minel (1/7) ; Fahrudin Melic (6/6 dt 3/3 à 7m) ; Damir Bicanic (1/5).

Maxime Thomas


LIDL STARLIGUE 16-17 Résumé Paris Chambéry J18 par LNH

Pub Espace Pronos Starligue

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. seb - le 15 mars 2017 à 22h34

    O Meyer, gardien le plus efficace sur tirs depuis le début de saison avec 39,66%
    Ou comment sauver un massacre à la parisienne d’un 13-2 à la 20e à un « banal » 31-25 !

  2. Babios67 - le 15 mars 2017 à 22h43

    Meyer est une pépite incroyable

  3. tchouf - le 15 mars 2017 à 22h43

    Les recrues au poste d’ArG et ArD de Chambéry ont intérêt à être performantes parce pour l’instant les forces en présence… (au delà de ce match).
    Cool de voir que Basic est toujours capable de claquer autant de buts sur tirs (meilleur buteur sur tirs ce soir)…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves