Starligue – J17

Paris et Nantes continuent leur course

Paris et Nantes scellent leur domination sur le championnat avec deux victoires autoritaires. Derrière, Créteil n’arrive pas à décoller et Sélestat était en bonne voie pour tenir sa première victoire sur le parquet d’Aix.

Difficile de parler de logique dans ce championnat où chaque journée tient son pesant de surprises. Pour autant, Paris et Nantes n’ont pas fait de détails hier soir. Face à Dunkerque, les coéquipiers de Nikola Karabatic font une entame de match sérieuse pour vite se mettre à l’abri et gérer la suite de la rencontre (4-1, 6′). Une fois lancés, les Parisiens sont difficiles à aller chercher. Pourtant les hommes de Patrick Cazal s’emploient à la tâche mais rien n’y fait. Omeyer prend doucement le dessus sur les tireurs dunkerquois tandis qu’en face Wiliam Annotel n’est pas aidé par sa défense. Le PSG rentre donc au vestiaire avec une avance confortable (20-12, MT). La suite de la rencontre n’est qu’une formalité pour les Parisiens qui déroulent leur handball pour finalement l’emporter (36-29, FM). Le dauphin adoré de l’ogre parisien a lui aussi répondu présent face à Créteil. Pourtant les Nantais ont mis plus de temps pour se détacher des Cristoliens qui sont en mal de points dans ce championnat. Malgré leur bonne entame de match (1-4, 4′), les hommes de Christophe Mazel ne résistent que 27 minutes face à Nantes qui a mis du temps à se mettre en route (18-16, 27′).  Une fois en marche, les Nantais n’ont laissé aucune chance aux Franciliens dominés de la tête et des épaules sur le parquet nantais. Au final, l’addition est lourde et Nantes continue de mettre la pression à Paris avant la réception de la Rioja pour une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des Champions (35-29, FM). 

Si Aix se rassure, Sélestat n’y arrive toujours pas

En déplacement à Aix, les Sélestadiens ont pourtant mené la danse pendant 35 minutes (17-19, 32′). Mais cela n’a pas suffi… Une fois devant les Aixois n’ont plus laissé leur adversaire revenir. Encore une fois bien aidés par Gabriel Loesch (7/10), les Provençaux font grandir l’écart entre les deux équipes. Si en face, Kosta Savic (8/10) est lui aussi bien inspiré, Sélestat ne peut qu’accuser le coup. La bande de Christian Gaudin l’a bien compris lorsqu’elle accuse huit buts de retard (31-23, 53′). La différence était donc trop grande en deuxième période pour que le SAHB tienne sa première victoire (33-28, FM).

Maxime Cohen

Pub Espace Pronos Starligue

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jo - le 9 mars 2017 à 13h14

    Classement historique pour le PAIC en LNH après 17 journées !!!

  2. Jo - le 9 mars 2017 à 13h15

    PAUC …

  3. Ced_ - le 9 mars 2017 à 13h54

    Content qu'Omeyer retrouve son niveau : 3 penaltys arrêtés hier après seulement 10 minutes de jeu. Barachet en grande forme depuis 2 matchs, c'est bon signe pour la fin de saison. Par contre Accambray même pas sur la feuille de match. Quelqu'un sait s'il s'est blessé?
    A noter le dernier quart-d'heure des parisiens avec sur le terrain Clément Gaudin dans les buts, Dylan Nahi à l'aile gauche, Dylan Garain arrière gauche et Benoit Kounkoud aillier droit. Jamais vu à Paris une moyenne d'âge aussi basse…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves