Starligue – J22

Dunkerque a renversé Chambéry

Dunkerque, pour assurer son maintien, avait à coeur de se rattraper après la courte défaite en championnat concédée la semaine dernière face à Cesson. Chambéry, voulait de son côté vite oublier sa contre-performance à domicile contre Créteil. À la fin d’une bien triste première période, c’est Chambéry qui mène largement et logiquement (8-14). Mais en seconde mi-temps, les Dunkerquois sortent les griffes, se réveillent et finissent par s’imposer (score final : 24-22)

Le combat défensif s’annonce intense lors de cette rencontre, et il a bien eu lieu. Mais dès l’entame de match, Dunkerque peine, les locaux manquent de rythme, et d’envie pour tenir tête aux visiteurs. Aidé par un Yann Genty efficace (11 arrêts sur 31), le CSH va évidemment en profiter pour prendre une avance considérable (15’, 2-7). Basic (5/7) et Panic (5/9) portent leur équipe, qui malgré certaines approximations, font la course en tête dans ce premier acte. Bousculé, l’USDK va profiter d’une infériorité numérique pour revenir à trois longueurs de Chambéry (25’, 6-9). Cependant, rien ne semble arrêter l’élan savoyard, puisque c’est avec une large avance qu’ils terminent la première période (8-14, score à la mi-temps).

La « Remontada » Dunkerquoise

Au retour des vestiaires, c’est un tout autre visage que vont afficher les hommes de Patrick Cazal. En attaque les Nordistes se montrent plus appliqués, et la défense homme à homme, va déstabiliser et fatiguer les hommes du CSH. Les Maritimes qui peuvent compter sur leur public mais aussi sur leur capitaine, Annotel (13 arrêts sur 33), vont voir leurs efforts récompensés, grâce à l’égalisation de Julian Emonet (43’, 16-16). Chambéry a beaucoup plus de mal que pendant la première période mais va tenir malgré l’intensité. Les deux formations vont passer tout le reste de la partie au coude à coude jusqu’au moment où Pelayo (5/7) va enflammer le Stade de Flandres en faisant passer son équipe à deux longueurs des Savoyards (55’, 22-20). Les hommes d’Ivica Obrvan vont tenter de revenir mais sans succès, c’est l’USDK qui remporte ce combat (24-22, score final).

Belle opération des Dunkerquois qui prennent provisoirement la neuvième place de Starligue. Chambéry, en enchaînant une seconde défaite, devra lutter jusqu’à la fin de saison pour accrocher la cinquième place.

Les statistiques :

Dunkerque : Annotel (13 arrêts sur 33 dont 2/7 penalty), Demaille ( 0 arrêt sur 1) ; Billant (0/2), Afgour, Lamon (3/4), Nagy (2/6), Nkonda, Mamic (2/5), Emonet (4/6), Hiele, Grocaut, Pejovic (5/5 dont 2/2 penalty), Pelayo (5/7), Joli, Nieto (1/1), Butto (2/4 dont 1/1 penalty)

Chambéry : Genty (11 arrêts sur 31), Meyer (0 arrêt sur 4) ; Tritta, Malfondet, Panic (5/9), Basic (5/7 dont 4/6 penalty), Feutrier (3/6), Briffe (1/3), Marescot (2/5), Richardson (0/1), Paturel, Detrez, Minel (1/3), Melic (3/5 dont 1/2 penalty), Bicanic (1/2)

Justine Marecaux, à Dunkerque

Pub Espace Pronos Starligue

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. jeremy - le 20 avril 2017 à 13h28

    N’Guessan l’an passé et Melic cette année ont caché la pauvreté du jeu offensif chambérien et pourtant il y a quelques semaines, Chambéry marquait plus de buts en 1 mi-tps contre Montpellier que sur l’ensemble de ce match…
    Heureusement que les partants sont encore présents : 14/25 pour les 6 joueurs partants (sans le brésilien absent encore 1 fois), 7/16 pour les 7 joueurs restants !
    Melic semble cramé depuis quelques matchs d’avoir joué 60min/match depuis le début de saison, ça tombe bien le club va continuer de jouer toute la saison sans un 2e ailier droit pour l’an prochain..
    Qu’attend le club pour prendre de vraies mesures contre ce coach qui pourrit de plus en plus l’ambiance au sein de l’équipe ? Au pire les joueurs finiront par faire comme ils l’ont fait avec le précédent coach..

    • tartiflush - le 21 avril 2017 à 09h42

      Melic/Tritta/Bannour pour couvrir 2 postes sur toute la saison prochaine à droite, la bonne blague…En + il fait jamais jouer Tritta cette saison pour le mettre un peu en confiance pour l'année prochaine. Obran ou le plantage complet. Au temps mort les joueurs ne l'écoutent même pas, de tout façon ils ne comprennent rien à ce qu'il dit dans son charabia.

  2. seb - le 20 avril 2017 à 15h08

    Défaite de Chambéry à l’extérieur, rien de suprenant ! Hormis les 3 victoires consécutives en Novembre en championnat contre Saran, Cesson, Aix depuis c’est le vide interstellaire…La victoire à St Raph en coupe n’efface pas l’humiliation à Bilière…
    Mais peut-être qu’à domicile, Chambé croquera Nantes…pour ensuite céder face à Saran

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves