EHFCL (M)

Le bon coup du PSG

Omeyer PSG 2

Le PSG s’est ouvert en grand les portes du Final Four en s’imposant nettement à Zagreb (20-28). Un succès qu’il faudra confirmer la semaine prochaine à domicile.

Le ticket de Cologne est dans le panier, il ne reste plus qu’à valider la réservation. Les Parisiens se sont donnés les moyens de rejoindre, pour la première fois de leur histoire, le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes, en profitant parfaitement des points faibles de leur adversaire du soir. Dans la foulée d’un début de match réussi (1:3, 5′), le PSG a fait la course en tête jusqu’à la pause. Pas un tir raté dans le premier quart d’heure, un Mikkel Hansen réglé comme un métronome et des engagements rapides permettant à Igor Vori d’exploiter des ballons faciles, la Zagreb Arena ne pouvait qu’admirer le spectacle proposé. D’autant plus que les siens, privés de gauchers sur la base arrière, se reposaient sur les exploits d’un Zlatko Horvat repositionné sur la base arrière. Insuffisant pour empêcher les Parisiens de rentrer aux vestiaires avec trois buts d’avance (13:16, MT).

Le PSG tue le suspens en fin de match

Hansen PSG 2Mais si le premier quart d’heure du match avait été pour les bleus, celui de la deuxième mi-temps profitait aux blancs. Filip Ivic, à la peine jusque là, se réveillait et dans une ambiance bien réchauffée, Stefan Vujic égalisait (16:16, 36′). Les Parisiens, si sereins quelques minutes avant, se retrouvaient en difficulté sur la défense bien plus étagée de leurs adversaires, tandis que leur 0-6 n’arrivait plus à neutraliser ce diable de Domagoj Pavlovic. Zagreb avait même la balle de +1 dans les mains quand le tracteur Kovacevic se voyait rattrapé par le dragster Nikola Karabatic. Celui-ci se jetait comme un mort de faim pour lui piquer le ballon avant d’inscrire le but sur l’action suivante et jamais le PSG n’allait être rattrapé (18:19, 43′). Thierry Omeyer en avait décidé ainsi, et ses quatre arrêts de suite permettaient à un Abalo impeccable de creuser l’écart. Mieux, Zagreb perdait toute lucidité et les ballons par la même occasion, permettant à Narcisse et Hansen d’alourdir l’addition, montant l’écart jusqu’à huit unités, le plus gros écart du match (20:28, FM).

RK ZAGREB – PSG HANDBALL 20:28 (13:16)

Zagreb : Ivic (8 arrêts / 25 tirs), Stevanovic (1 arrêt / 12 tirs), Sabljic (1/1), Vujic (4/7), Kontrec (2/2), Sprem, Markovic, Rakovic (0/1 dont 0/1 pén), Horvat (3/7 dont 1/2 pén), Susnja, J. Valcic (1/3), T. Valcic, Mandalinic (4/8), Markoski, Kovacevic (3/4), Pavlovic (2/3)

PSG : Annonay, Omeyer (14 arrêts / 36 tirs dont 2/3 pén); Melic, Mollgaard, Accambray, Vori (5/6), Kounkoud, Gunnarsson, Abalo (5/6), L. Karabatic, Hansen (9/13), Narcisse (1/1), Onufryienko (1/3), Honrubia (1/1), N. Karabatic (6/8), M’Tima

Pub Espace Pronos EHFCL

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. Handballeur Bob - le 23 avril 2016 à 22h53

    Bon match !

  2. Olivier1 - le 23 avril 2016 à 22h56

    Oufff, c’est Croates sont vraiment très doués pour remonter les scores la preuve en ait le 18-19 a la 43eme.

    Attention au retour mais normalement un tel écart face au PSG devrait être rédhibitoire

  3. Kieler - le 23 avril 2016 à 23h05

    C'est vrai que le match était sympa, je suis quand même un peu déçu par les croates qui méritaient pas de prendre -8 chez, ils se sont bien battu. Petite précision sur Mandalinic pour les commentateurs de Bein, il s'est rompu le croisé l'année dernière il me semble en deuxième partie de saison donc ça me parait normal.

    Pour en revenir au match, il y a énormément de talent dans cette équipe et beaucoup sont promis à un bel avenir dans le handball.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).