EHFCL (M)

Kielce et Veszprem presque en quarts

Crédit photo : Laurent Théophile

Crédit photo : Laurent Théophile

A l’extérieur, Kielce et Veszprem ont presque assuré leur place en quarts de finale de la Champions League. Pour les quatre autre rencontres, tout est encore indécis.

On devrait, sauf invraisemblable surprise, retrouver Kielce et Veszprem en quarts de finale de Champions League en avril prochain. Deuxièmes de leur groupes respectifs, ils avaient hérité des deux équipes sorties des poules basses, le Meshkov Brest et le Motor Zaporozhye. Si les Biélorusses ont pris le meilleur départ face aux jaunes de Kielce, ils n’ont jamais trouvé la solution face aux missiles envoyés par Michal Jurecki et Karol Bielecki (10 et 8 buts). Défait 28 à 32, Brest devra créer un exploit énorme pour renverser la situation en Pologne, presque aussi gros celui qu’il faudra à Zaporozhye pour remonter cinq buts à Veszprem. A égalité 12-12 à la pause, les Ukrainiens ont plié les gaules en seconde période, pas aidés par la mauvaise prestation de leur habituel buteur. En effet Pukhouski n’a trouvé la faille qu’une seule fois, tandis que Javier Sabate a, lui, pris le luxe de faire tourner en seconde période. Vainqueur 29 à 24, Veszprem est en position idéale pour rejoindre le prochain tour.

Des quarts de finale où ils pourraient bien retrouver le Vardar Skopje. Certes, les Macédoniens n’ont pas montré grand chose à Plock, et ils ont laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras. Mais le match nul (30-30) reste un bon résultat à ramener de Pologne, surtout quand on sait la capacité du Vardar à s’imposer à la maison. Seul Barcelone est venu s’imposer chez les rouges et noirs et on ne voit pas comment les Polonais pourraient créer l’exploit, quand on connait leurs difficultés à l’extérieur cette saison.

Pavlovic ZagrebDe même, Rhein-Neckar Löwen a fait une bonne partie du chemin en s’imposant d’un petit but à Zagreb (24-23). Dans un match où les défenses ont pris l’avantage sur les attaques, c’est Borko Ristovski qui a eu le dernier mot. Le gardien des Löwen a prouvé pourquoi Barcelone aimerait le récupérer la saison prochaine, puisqu’avec ses seize arrêts il a permis aux siens de se détacher dans les dix dernières minutes. Comme pour Plock, si ce résultat n’est pas intrinsèquement mauvais, quand on connait les difficultés de Zagreb à l’extérieur cette saison, on se dit que les copains d’Uwe Gensheimer ont fait une grande partie du chemin.

Gislason Kiel 3Si Montpellier possède une vraie chance de se qualifier face à Flensburg, malgré sa défaite d’un petit but à la maison, Kiel va devoir cravacher pour rattraper le retard concédé à Szeged. Comme la saison passée, face à Rhein-Neckar Löwen, les Hongrois ont l’opportunité d’éliminer un club allemand en huitièmes de finale de la compétition. Pourtant en tête de deux buts à neuf minutes de la fin (26-28), les Kielers ont explosé sur la fin, face à Sierra des grands soirs. Au final, quatre buts d’avance pour Szeged, et cette fois un vrai avantage à aller défendre dès ce mercredi à la Sparkassen Arena. La saison passée, les hommes d’Alfred Gislason avaient remonté un handicap de deux buts face aux mêmes Hongrois grâce à une première mi-temps du tonnerre et à un Filip Jicha innarêtable. Sauront-ils faire la même chose pour rejoindre les quarts de finale ?

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 21 mars 2016 à 15h39

    Ah je vois un bon match comme je les aime à la Sparkassen Arena. Kiel ne sera pas champion d’Europe mais je veux voir un Kiel – Barcelone. Ça fait trop longtemps depuis 2011 ! J’en rêve de ce match…

  2. GoldenCaribou - le 21 mars 2016 à 20h21

    Bien dommage pour Zaporozhye. Pukhouski à 1/6, lui qui d'habitude tient son équipe à bout de bras… et à côté, Burka n'a pas assez pris ses responsabilités au poste d'arrière gauche. En fait, de manière générale, la base arrière Burka/Pukhouski/Shelmenko a été mise en échec par la défense hongroise. À noter les deux bonnes prestations des gardiens de chaque côté, et la bonne surprise russe Igor Sokora côté Ukrainien.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).