EHFCL (M)

Szeged a laissé filer sa chance

De notre envoyé spécial à Szeged : Péter Kiss

Dans l’avant dernière journée de la phase de poules, Szeged s’est incliné à domicile face au Vardar Skopje à cause d’un nombre trop important d’erreurs techniques en seconde période qui ont permis aux visiteurs de se détacher définitivement.

Le MOL-Pick Szeged et le Vardar Skopje se préparaient pour un match à enjeu crucial auquel l’EHF a attribué le titre de rencontre de la semaine. En effet, dans le groupe 2, une lutte acharnée est toujours en cours pour les places 2 et 5 derrière Barcelone, entre Kielce, les Rhein-Neckar Löwen, Szeged et le Vardar. Les Hongrois savaient qu’en cas de points perdus, la situation deviendrait délicate puisqu’ils se retrouveraient en queue de peloton. L’énoncé du problème était similaire pour les Macédoniens qui ne pouvaient plus espérer gagner des places au classement.

Jusqu’à présent, les deux formations se sont rencontrées trois fois en Ligue des champions avec une victoire de chaque côté ainsi qu’un nul. A l’automne dernier, le Vardar s’était imposé dans son antre après une quarantaine de minutes de combat au terme duquel Szeged a craqué physiquement.

Aucun absent n’était à déplorer d’un côté ni de l’autre et c’est dans un Városi Sportcsarnok de Szeged rempli et une ambiance des grands jours que la partie a débuté. C’est Szeged qui a le mieux entamé la première période particulièrement équilibrée, grâce à des tirs de loin précis et puissants (8e : 4-2). Cependant, de manière inhabituelle, les locaux ont commis beaucoup d’erreurs techniques punies par la suite avec des contre-attaques côté macédonien. La majorité des buts du Vardar ont d’ailleurs été marqués de cette manière puisque la défense avancée des Hongrois a bien fonctionné en attaque placée (21e : 10-9). Les changements de leadership ont été nombreux mais José Manuel Sierra a plusieurs fois empêché les visiteurs de prendre un avantage conséquent. De plus, les arrières ont effectué un travail remarquable, notamment Ancsin et Garcia Robledo, et c’est avec une but marqué à la dernière seconde que Szeged a pu regagner les vestiaires avec une avance courte mais psychologiquement précieuse d’un but (14-13).

Niko Mindegia. (Photo : Page officielle du Mol-Pick Szeged)

Après la pause, les Hongrois se sont en revanche écroulés et ont montré une prestation indigne et surtout inacceptable à ce niveau : une succession de ballons perdus, de mauvais choix et d’occasions nettes ratées s’est produite dans une salle de plus en plus calme, surprise et hébétée par le jeu de son équipe (45e : 18-22). Coach Pastor a essayé de vain de modifier sa tactique, le Vardar s’est progressivement détaché grâce à un gros match de Maqueda et un changement de gardien payant avec l’entée de Milic à la place de Sterbik (48e : 19-25). En fin de match, une très mauvaise nouvelle est venue s’ajouter à la contre-performance de Szeged : la blessure visiblement très sérieuse du pivot Zubai. Les Magyars ont réussi à sauver les meubles dans les dernières minutes mais cela n’a rien changé au score final et au fait que désormais, il leur faudra non seulement réaliser un exploit à Kielce mais également espérer un faux pas de leurs adversaires directs. Autant dire que la tâche s’annonce coriace pour Szeged dans la phase à élimination directe. Le Vardar reste de son côté encore en course pour la troisième place.

Au lendemain de cette défaite, en revanche, le club hongrois a annoncé le transfert du jeune ailier international slovène de 23 ans Mario Sostaric, en provenance de Celje, qui a signé un contrat de trois ans avec Szeged.

Ligue des champions masculine, Phase de poules, Groupe B, 13ème journée
MOL-PICK SZEGED–VARDAR SKOPJE 29–31 (14-13)
Szeged, Városi Sportcsarnok, 3200 spectateurs. Arbitres : Togstad, Kristiansen (norvégiens)
SZEGED : Bombac 7, Ancsin 6, Garcia Robledo 3, Ilyés 3, Källman 3, Mindegia 3, Prodanovic 2, Gonçalves 1, Vranjes 1
Entraîneur : Juan Carlos Pastor
VARDAR : Maqueda 8, Dujshebaev 5, Gorbok 4, Karacic 3, Toskic 3, Cindric 2, Dibirov 2, Shishkarev 2, Manaskov 1, Marsenic 1
Entraîneur : Raul Gonzalez
Penaltys : 4/4, 0/0
Exclusions : 8 min, 10 min

PHASE DE POULES, GROUPE B
1. Barcelone 13 10 1 2 397–352 +45 21
2. Kielce 13 8 3 2 398–373 +25 19
3. Rhein-Neckar Löwen 13 8 1 4 349–327 +22 17
4. Vardar Skopje 13 8 5 382–347 +35 16
5. MOL-Pick Szeged 13 7 1 5 378–363 +15 15
6. MONTPELLIER HB 13 3 1 9 346–379 –33 7
7. Kristianstad 13 2 1 10 379–416 –37 5
8. KIF Kolding Köbenhavn 13 2 11 327–399 –72 4

Réactions d’après-match

Juan Carlos Pastor : La différence s’est faite au niveau des gardiens. Nous avons commis un nombre considérable d’erreurs et perdus trop de ballons que l’adversaire a converti en buts faciles. Notre défense n’a pas été mauvaise mais nous avons de l’autre côté raté des occasions simples.

Ferenc Ilyés : Nous nous devons de nous relever, nous ferons tout pour corriger nos erreurs lors de la dernière journée. En seconde période, nous étions dans l’obligation de marquer, il semblerait que nous ne puissions pas supporter cette pression. Jusqu’à présent, cela n’a pas été le cas pour nous.

Raul Gonzalez : C’était un match très dur où la pression était grande. Je pense que les défenses ont été meilleures que les attaques. La rencontre a basculé a deuxième période, lorsque Milic est entré dans les buts, mais tous mes joueurs méritent également des félicitations.

Strahinja Milic : Je suis très content après la victoire d’aujourd’hui. Je souhaite aussi bonne chance à Szeged pour la suite.

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).