LdC (M)

Barcelone s’impose à Veszprém

Après une bonne première période, les vice-champions d’Europe de Veszprém ont fatigué à cause d’un manque de rotations et Barcelone l’a emporté de trois buts pour conserver sa première place du groupe.

Dans le choc de la 10ème journée, dans le groupe A, qualifié de « match de la semaine » par l’EHF, Barcelone, qui n’a perdu jusqu’à présent qu’un seul match (à Paris), se déplaçait chez le vice-champion d’Europe en titre, Veszprém. La rencontre avait un enjeu bien plus important pour les locaux qui seraient distancés par les leaders du groupe en cas de défaite.

En automne, dans la capitale catalane, c’est le Barça qui s’était imposé 26–23.

L’information la plus importante de ces derniers temps à Veszprém est le changement d’entraîneur qui se produira cet été avec la venue de l’actuel coach de Flensburg, Ljubomir Vranjes, qui prendra d’ailleurs les rennes de l’équipe de Hongrie masculine également.

Pour cette affiche, les Barcelonais sont arrivés à Veszprém avec un effectif complet tandis que les rouges et blancs ont dû se passer de Kopljar, Ancsin, Blagotinsek et Sliskovic en plus de Palmarsson. Ainsi, le champion de Hongrie ne bénéficiait que d’un seul arrière droit sur ce match.

Les deux formations ont opté pour une défense 6-0 pour commencer. En attaque, Veszprém a profité des situations créées par les dribbles de Chema Rodriguez, notamment László Nagy (12e : 7–4). Les visiteurs ont alors modifié leur tactique : ils ont changé de demi-centre (Andersson à la place de Mem), de pivot (Sorhaindo remplacé par Syprzak) et fait entrer la machine à but Kiril Lazarov. Malgré cela, ce sont les Hongrois qui ont dominé et qui ont gardé leur avance face à une équipe barcelonaise ne proposant pas de jeu rapide (21e : 11–9). Cependant, en approchant de la mi-temps, les locaux se sont mis à commettre plus d’erreurs, notamment des face-à-face manqués que Barcelone a puni grâce à ses ailiers, en particulier l’ancien Nantais Valero Rivera. Les visiteurs ont même mené au score pour la première fois de la rencontre (12–13) mais Veszprém a bien terminé la période pour reprendre l’avantage : 14–13.

Valero Rivera a été le meilleur barcelonais face à Veszprém avec 5 buts.

Valero Rivera a été le meilleur barcelonais face à Veszprém avec 5 buts.

Au retour des vestiaires, ce sont d’abord les défenses qui ont dominé. L’attaque du Barça s’est ensuite améliorée avec des buts consécutifs de Timothey N’Guessan et Kiril Lazarov, Barcelone a ainsi repris  – définitivement – la mène. Ce tournant a été amplifié par la fatigue de Veszprém qui a joué quasiment sans changements de tireurs (Gulyás a été le seul à rentrer sur la base arrière). En face, en plus d’une meilleure défense, la superbe performance de Borko Ristovski dans les buts a été déterminante : le gardien macédonien a arrêté un penalty et plusieurs duels. Après des contre-attaques et face à face ratés de la part de Veszprém, Barcelone a creusé l’écart (18–22). Et lorsque les locaux auraient eu une chance de revenir, Ristovski a réalisé à nouveau des arrêts décisifs et les visiteurs se sont finalement imposés de trois longueurs : 22–25.

En ce qui concerne les joueurs français, les arrières internationaux Timothey N’Guessan et Dika Mem ont marqué deux buts chacun, Cédric Sorhaindo aucun.

Ligue des champions masculine, Phase de poules, Groupe A, 10ème journée
TELEKOM VESZPRÉM–FC BARCELONA LASSA 22–25 (14-13)
Veszprém, Veszprém Aréna, 5000 spectateurs. Arbitres : Nikolic, Stojkovic (serbes)
VESZPRÉM : Gajic 6 (2), Nagy 6, Rodriguez 3, Ilic 2 (1), Sulic 2, Lékai 1, Marguc 1, Ugalde 1
Entraîneur : Javier Sabaté
BARCELONE : Rivera 5 (2), Andersson 4, Jallouz 3, Tomas 3, Entrerrios 2, Lazarov 2, Mem 2, N’Guessan 2, Syprzak 2
Entraîneur : Xavi Pascual
Penaltys : 3/5, 2/2
Exclusions : 8 min, 12 min

Autres résultats du groupe
Kadetten Schaffhausen–THW Kiel 25–30 (13-13)
PSG HANDBALL–Bjerringro-Silkeborg 32–27 (18-13)

Classement du groupe A
1. FC Barcelone (espagnol) 10 9 1 293–252 +41 18
2. PSG HANDBALL 10 8 2 312–275 +37 16
3. THW Kiel (allemand) 10 5 1 4 256–256 0 11
4. Telekom Veszprém (hongrois) 10 4 2 4 261–260 +1 10
5. Flensburg-Handewitt (allemand) 8 4 1 3 204–192 +12 9
6. Wisla Plock (polonais) 9 2 2 5 231–243 –12 6
7. Bjerringbro-Silkeborg (danois) 10 2 8 254–289 –35 4
8. Kadetten Schaffhausen (suisse) 9 1 8 235–279 –44 2

Réactions d’après-match

En conférence de presse, l’entraîneur de Barcelone Xavi Pascual a déclaré : “Il est très difficile de gagner dans cette fantastique salle. Je suis fier de mon équipe, nous avons réussi à contrôler le rythme. Au début, Veszprém a causé des problèmes en marquant des contre-attaques en première période mais nous avons corrigé cela en seconde mi-temps. Nous savions que Veszprém avait beaucoup d’absences dues à des blessures et nous avons tenté d’en profiter. Nous sommes contents de ces deux points et confiants pour la suite de la compétition. Nous aimerions en tête du groupe”.

Viran Morros a souligné que son équipe avait beaucoup travaillé durant la semaine pour ce match, c’est pourquoi il était très content de la victoire. Il a précisé, comme son entraîneur, que l’équipe avait pris des buts faciles en contre-attaques au début mais qu’elle avait réussi à corriger ce problème par la suite.

Le coach de Veszprém, Javier Sabaté, a dit de son côté : “Nous avons assez bien joué 1ère mi-temps, nous avons beaucoup couru et marqué des contre-attaques, nous avons aussi bien défendu en plus d’une bonne performance de notre gardien. Mais nous n’avons pas réussi à garder ce rythme après. Plus de nos joueurs-clés étaient malheureusement absents. Nous avons l’équipe que nous avons. C’est pourquoi il est difficile de garder Nagy et Ilic en attaque le plus longtemps possible, même avec des changements. Le tournant du match a été l’incroyable performance de Ristovski”. Suite à une question d’un journaliste, il a affirmé que les absences de Kopljar et d’Ancsin étaient un choix tactique.

Roland Mikler a également souligné la prestation de Borko Ristovski : “Quand un gardien a un aussi bon jour, cela met en difficulté même les meilleurs joueurs du monde et c’est ce qui s’est passé en deuxième période”. Il a ajouté qu’avec 22 buts marqués à la maison, “les chances de victoire diminuent fortement”.

À Veszprém : Péter Kiss et Miklós Dorsch

Pub Espace Pronos EHFCL

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. jo - le 11 février 2017 à 23h54

    Ce serait tellement énorme une finale de LDC Paris Barcelone

  2. Jpf_hb - le 11 février 2017 à 23h58

    Bien de voir dika et nguesssan jouer et marquer (autant que lazarov xD) ça fera taire quelques rageux…

    Barcelone va encore être un très gros morceau à aller chercher cette année

  3. jo - le 12 février 2017 à 00h13

    Ce qui est cool à Barcelone, c’est que tout le monde a le droit de jouer y compris sur des matchs serrés…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves