LdC (M)

Nantes arrache la victoire face à Zagreb

Au terme d’une dernière minute défiant les lois de la logique, Nantes a réussi à accrocher une victoire loin d’être acquise face à Zagreb (28-27). Dominik Klein, buteur à quelques secondes de la fin, a été malin, et Cyril Dumoulin a été décisif. Les Nantais sont désormais troisièmes de leur poule.

Lorsqu’il y a score de parité dans la dernière minute, le risque de scénario de folie augmente considérablement. Le finish de la rencontre entre Nantes et Zagreb a vérifié l’hypothèse. 26-26, 59′, balle à Nantes, l’action est bien conclue par Nicolas Claire. 27-26, 59’30”. Temps-mort pour Kasim Kamenica. Le plan mis en place avec ses joueurs, sur jeu à 7, fonctionne : Vuglac égalise. 27-27, 59’51”. Dominik Klein envoie alors le ballon directement dans les buts désertés de Zagreb sur le coup d’envoi… 28-27, 59’54”. Zagreb, à la deseperado, tente d’égaliser, mais Cyril Dumoulin, sauveur, repousse le tir de Tin Kontrec. Explosion de joie côté nantais. 28-27, score final.

Jamais plus de trois buts d’écart

Nantes, quatrième et largement devant Zagreb, septième au classement de la poule A (7 points d’écart), part favori de la rencontre. Pourtant, il n’a jamais pu vraiment se détacher de son adversaire. Pourtant, après une entame difficile où les Nantais peinent à trouver le rythme adéquat en attaque face à une défense croate très mobile – ce qui engendre un avantage pour Zagreb (1-3, 4′) – le H entre petit à petit dans la partie. Cyril Dumoulin, avec 7 arrêts dans le premier quart d’heure, est déjà décisif. A peine entré en jeu, Romain Lagarde, d’un shoot équerre rentrante, redonne lui l’avantage à Nantes, le premier depuis le but inaugural (7-6, 18′). Senjamin Buric donne jusqu’à trois buts d’avance pour Nantes, à la conclusion d’un contre éclair initié par un arrêt – encore – de Dumoulin (10-7, 22′). Mais les rotations sur la base arrière font du bien à Zagreb : Stipe Mandalinic et Zarko Markovic, qui ont commencé sur le banc, apportent beaucoup. Si c’est Igor Vori, entré en même temps, qui ramène une première fois le RK à un but (11-10, 27′), c’est Markovic qui marque le dernier but de la première période (13-12, 30′).

Zagreb n’a pourtant pas démérité

Nantes avait alors laissé quelques espaces dans sa défense, parfois comblés par Dumoulin (45% d’arrêts à la pause). Au retour des vestiaires, les Croates parviennent toujours à trouver des solutions. Le H aussi, les buts s’enchaînent (18-18, 37′). Le H a alors une occasion de passer à nouveau à +3, mais Matevz Skok, entré à la pause dans les buts croates, sort une belle parade face à Buric, le meilleur buteur côté nantais (20-18, 41′). Un temps-mort et deux buts de Damir Bicanic – très bon à la Trocardière (6 buts) – plus tard, Zagreb repasse devant (20-21, 44′) et force Thierry Anti à poser un temps-mort. Il faut remobiliser les joueurs, qui ne construisent alors pas assez les attaques et butent trop souvent sur Skok. Nantes revient au score, reprend même parfois l’avantage, mais Zagreb répond, encore et encore. En fait, Zagreb ne mérite pas de perdre : sa prestation est globalement solide, sa défense a répondu présent. Mais Nantes, pas impeccable sur ce match, ne mérite pas non plus de s’incliner. Les deux équipes restent au coude à coude, Tin Kontrec égalise encore une fois pour Zagreb (26-26, 56′). Les deux équipes ne marquent plus avant la dernière minute. Une dernière minute qui a eu sa part de surréaliste, comme toute dernière minute avec un score de parité qui se respecte.

Vu le scénario, cette victoire vaut de l’or pour H. Nantes réalise en plus une sacrée belle opération en passant troisième, profitant de la défaite de Barcelone à Szeged (31-28). La qualification pour les huitièmes de finale est quasiment acquise. Le classement prévaut désormais, et Nantes peut profiter de cette victoire à l’arrachée pour espérer avoir le meilleur rang possible dans sa poule.

La feuille de match

HBC Nantes – RK PPD Zagreb : 28-27 (13-12).
Arbitres : MM. Raluy Lopez et Sabroso Ramirez. 4450 spectateurs.
Nantes : Dumoulin 16 arrêts sur 43 tirs (37,21%), Siffert – Lagarde 4 buts sur 4 tirs, Saurina 1/5, Faluvegi 1/4, Claire 3/7, Buric 6/7, Klein 3/5, Pechmalbec, Tournat 1/3, Feliho, Matulic 2/2, Lazarov 5/8, Gurbindo 1/1, Balaguer 1/2, Tuzolana. Entraîneur : Thierry Anti. Exclusions : Gurbindo (27′), Tournat (29′, 49′), Lagarde (46′).
Zagreb : Kastelic 6 arrêts sur 19 tirs (31,58%), Skok 7/20 (35%) – Z. Markovic 3 buts sur 6 tirs, Mrakovcic 2/2, Bozic, Kontrec 2/3, Vori 2/3, D. Markovic 1/2, Horvat 1/2 (dont 1/1 pen.), Susnja 1/1, J. Valcic 2/4, T. Valcic, Mandalinic 5/12, Hrstic, Vuglac 2/8, Bicanic 6/7. Entraîneur : Kasim Kamenica. Exclusions : T. Valcic (45′), Horvat (48′), Bozic (51′).

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EHFCL

37 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jalme44 - le 19 novembre 2017 à 19h27

    Ouf…on aurait pu creuser l’écart à plusieurs reprises. Claire qui tente une roucoulette….j’hallucine.

    • stephane_44 - le 19 novembre 2017 à 19h57

      A croire qu'il s'est lancé le défi de louper encore une compétition internationale avec l'EDF … Il sauve quand même, un peu, son match en marquant le 27 ème but …

  2. Kieler - le 19 novembre 2017 à 19h43

    Vous êtes devant Barcelone au classement… même si c'est provisoire c'est déjà énorme.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).