All – J22

Hannover-Burgdorf est en tête !

Source : die-recken.de

Il ne faudra sans doute pas en tenir compte, mais en ce lundi matin, c’est Hannover-Burgdorf qui pointe en tête du classement, après sa victoire face à Kiel (28-27). Derrière, les principaux favoris l’ont emporté.

Le match de la semaine : Hannover-Burgdorf – Kiel

Hannover n’a plus connu la défaite depuis le 15 octobre. Voilà pour la statistique. Ce jeudi, pour la deuxième fois de la saiosn, les Preux l’ont emporté face au THW Kiel. Ils ont pourtant été ballotés, n’ont pas très bien géré leur fin de match, après une entame rondement menée (13-10, 25′). Les hommes de Carlos Ortega possédaient trois buts d’avance à trois minutes de la sonnerie et se sont alors mis à faire n’importe quoi. Ils ont plié, mais n’ont pas rompu, à l’image de cette longue dernière possession que les Kielers n’ont jamais su convertir, le dernier tir de Christian Dissinger finissant contré. Laissant Hannover finalement l’emporter 28-27. Le duo danois Casper Mortensen et Morten Olsen a une nouvelle fois été décisif, avec dix et cinq buts chacun tandis qu’en face, c’est Niclas Ekberg qui a tenu la baraque, avec lui aussi cinq réalisations. En ce lundi, Hannover-Burgdorf pointe en tête du classement, avec deux matchs en plus que son dauphin, Rhein-Neckar Löwen. Mais au vu de ses deux premiers tiers de saison, ce joli clin d’oeil est entièrement mérité.

Flensburg et Berlin assure, Melsungen cale

Derrière le duo de tête, Flensburg n’a pas flanché. Le déplacement à Hüttenberg, actuelle lanterne rouge, ne recelait pas de véritable danger et, d’ailleurs, le score le traduit parfaitement (30-23). Après douze minutes de jeu, le Flensburgers menaient déjà 9-2. Les ailiers ont particulièrement été à la fête, Svan Hansen finissant meilleur buteur avec huit réalisations tandis que Kentin Mahé à inscrit trois 7 mètres. A Berlin, on se contente de moins. Une chiche victoire dans le derby face à Leipzig (24-20) permet aux hommes de Velimir Petkovic de rester à la troisième place du classement avec un match en retard à disputer face à Rhein-Neckar Löwen. Ce jeudi, c’est surtout grâce à leur défense et aux 15 arrêts de Silvio Heinevetter que les renards se sont imposés. Parce qu’en attaque, si on excepte les gauchers Lindberg et Zachrisson (13 buts à eux deux, ça a été le désert total). Mais toujours mieux que Leipzig, qui n’a toujours pas connu la victoire sous l’ère Michael Biegler. On pensait que Melsungen profiterait de la venue de Lemgo pour repartir du bon pied après sa défaite de la semaine passée à Flensburg, il n’en a rien été. Les hommes de Michael Roth sont passés à côté de leur match, ce que les douze buts de Julius Kühn ne disent pas. Ils auraient quand même pu l’emporter, mais Johan Sjöstrand a été incapable de stopper la tentative de l’égalisation de Patrick Zieker. Avec ce match nul 33-33, c’est clairement un point de perdu pour Melsungen dans la course à l’Europe. D’autant plus que Magdeburg, l’actuel cinquième, ne s’est pas trompé en dominant Göppingen (30-27).

Derrière, Hüttenberg et Ludwigshafen en galère

On l’a vu, Hüttenberg n’a pas eu son mot à dire face à Flensburg. Son compagnon de galère, Ludwigshafen, a longtemps cru pouvoir prendre des points face à un autre concurrent au maintien, Stuttgart…Peine perdue. Les chouettes se sont inclinées d’un petit but, 24-25, et pointent désormais à trois longueurs de leurs adversaires du soir. Dans un match haché, c’est Johannes Bitter qui a tiré son épingle du jeu, avec trois parades importantes dans les cinq dernières minutes. Pas énorme, mais suffisant pour faire basculer la partie tandis que Michael Kraus faisait parler son expérience en inscrivant six buts. Avec trois points de retard, les deux derniers sont désormais décrochés. A la seizième place, on retrouve Lübbecke, qui s’est logiquement incliné sur le parquet de Wetzlar (25-20). Incapables de trouver la faille dans la défense adverse, les rouges et noirs ont subi les montées de balle adverses, rondement menées par Björnsen et Rompf, auteurs de quatorze buts à eux deux. Avec cette victoire, Wetzlar se recale dans le ventre mou du championnat, juste devant Minden, qui n’a pu faire mieux qu’un match nul face à Erlangen (26-26). D’autant plus décevant que le GWD a eu deux ballons de la gagne dans la dernière minute, mais que ni Christoffer Rambo, ni Dalibor Dodr n’ont pu tromper Katsigiannis. Avec ce bon point de pris, Erlangen prend encore un peu plus le large sur la zone de relégation.

Retrouvez tous les classements et résultats ici.

Kevin Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Allemagne

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fanhns - le 26 février 2018 à 11h12

    Ayons une énorme pensée amicale pour Kieler .!
    Ce n 'est que du sport l 'ami ..

    • cochonne - le 26 février 2018 à 13h29

      ah oui, là il ne reste qu'une bonne cuite au Jaegermeister pour soulager un peu…
      Ein prosit! ein prosit!

  2. Averell - le 26 février 2018 à 13h15

    Hannover n'aurait pas plutot 2 matchs en plus que RNL?
    Ce qui donnerait plus de sens au chapeau de l'article.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).