Euro U20 (M) – 1/2

L’Allemagne en confiance

L’équipe de France affronte l’Allemagne pour la demi-finale du championnat d’Europe ce vendredi à 17H. Un air de déjà vu entre deux pays qui se côtoient très régulièrement à ce stade, et spécialement dans les compétitions européenne espoir.

POUR VOIR LA RENCONTRE, SUIVEZ CE LIEN (17H)

Certes, l’Allemagne a ses défauts. Le premier d’entre tous est sa suffisance par instant, leur faisant perdre pied. La Suède qui n’avait rien eu à proposer pendant 45 minutes en ouverture, en avait grandement profité (17-14, 40e puis 22-22, SF). L’événement s’est reproduit trois jours plus tard, cette fois face à l’Islande (21-16, 43e puis 25-25, SF). Mais quand cette équipe est investie et ne se laisse pas tomber dans des facilités, elle devient intraitable. La France avait pu goûter avec difficultés à cette équipe en préparation à Zurich (26-26), les slovènes et leurs 2000 supporters n’ont rien pu faire lors de la 4e journée (26-22). Enfin, la Serbie avait profité de la nonchalance allemande dans le match décisif (7-3, 15e), avant de se faire dépasser par une équipe remobilisée. Une équipe qui pourrait faire disjoncter beaucoup de sélectionneurs, mais André Haber – entre deux coups de gueules – garde un regard bienveillant sur son équipe : “Je suis vraiment fier et heureux que nous soyons arrivés en demi-finales. Les joueurs ont fait un très bon travail dans la seconde période contre la Slovénie, et dans les 20 dernières minutes face à la Serbie alors que notre début de match n’étais pas très bon. Les joueurs se sont améliorés.

La question du 7 contre 6

Une demi-finale France-Allemagne, c’est à la fois du déjà-vu pour le groupe 98-99… Mais aussi pour son staff. La défaite avait été amère face à des allemands évoluant à 7 contre 6. Une stratégie utilisée pendant tout le tour principal par les noirs et blancs, et qui devraient la reprendre : “Nos joueurs jouent vraiment bien et avec une bonne activité à sept contre six. On l’a fait aujourd’hui [face à la Serbie] et contre la Slovénie, et c’est une possibilité qu’on a de prendre l’ascendant.” Un jeu où excellent les pivots Joshua Thiele et l’efficace Mattis Michel, le tout bien manié par le demi-centre Hendrik Schreiber. Les deux autres joueurs majeurs se situent à l’aile avec à gauche Tim Matthes et à droite Dimitri Ignatow, tous les deux très rapides en contre. Quant à savoir ce que le sélectionneur allemand pense des français : “Ils sont les champions d’Europe et du monde, donc c’est une des meilleures voire la meilleure équipe. La demi-finale reste un match unique, on a notre chance et nous voulons la prendre.” Parole paradoxale car il s’agirait de la première finale européenne pour une équipe de France junior, tandis que l’Allemagne en a déjà vécu cinq… Chers voisins allemands, chacun sa chance.

LE PROGRAMME DES BLEUETS

France 28 – 32 Portugal (Résumé et stats // Revoir le match)
France 34 – 23 Hongrie (Résumé et stats // Revoir le match)
France 31 – 30 Danemark (Résumé et stats // Revoir le match)
France 37 – 28 Croatie (Résumé et stats // Revoir le match)
France 35 – 33 Espagne (Résumé et stats // Revoir le match)
Demi-finale, vendredi 27 juillet à 17H : France – Allemagne

LA SÉLECTION ALLEMANDE

Janis Boieck (GB) ; Leon Mehler (GB) – Luca Witzke ; Dimitri Ignatow ; Fin Backs ; Tim Matthes ; Janik Schrader ; Lukas Stutzke ; Lukas Kister ; Justin Kurch ; Joshua Thiele ; Jannek Klein ; Hendrik Schreiber ; Mattis Michel ; Max Neuhaus.

LA SÉLECTION FRANÇAISE

Gardiens :  Valentin Kieffer (Sélestat) ; Bastien Soullier (Chambéry)
Ailiers gauche : Dylan Nahi (PSG) ; Gaël Tribillon (Fenix Toulouse)
Arrières gauche : Elohim Prandi (Nîmes) ; Aymeric Lippens (Dunkerque) ; Yoann Gibelin (Créteil).
Demi-Centre : Noah Gaudin (Aix-en-Provence) ; Kyllian Villeminot (Montpellier)
Arrière droit : Julien Bos (Montpellier) ; Clément Damiani (Chambéry)
Ailiers droit : Robin Dupont-Marion (Cesson) ; Edouard Kempf (PSG)
Pivots : Robin Dourte (PSG) ; Hugo Brouzet (Chambéry) ; Tom Poyet (Nîmes)

À Celje, Maxime Thomas

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. cortomalto - le 26 juillet 2018 à 22h00

    la france n a t elle pas déjà connu une finale avec la génération 94/95, même qu'il y a eu un titre au bout non ???!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).