LDC (F)

 Brest : objectif tour principal

Après une campagne européenne ratée, Brest revient pour son deuxième exercice, armé pour faire mieux. Un premier test avec Copenhague (13h45) pour la bande de Laurent Bezeau qui ne cesse de marcher sur le championnat de France depuis le mois d’aout. 

La saison passée, Brest était en apprentissage. Un apprentissage certes douloureux avec une campagne européenne qui s’était soldée par un 0 pointé. Pas la moindre victoire pour les Bretonnes qui étaient tombées dans un groupe particulièrement relevé (Rostov, Györ et Midtjylland). Cette fois, la donne n’est pas la même et le groupe est abordable (Rostov, Copenhague et Savehof). Les Russes ont enregistré des départs importants mais aussi de belles arrivées, comme celle de Loïs Abbingh en provenance de Paris. L’ancienne formation de Fred Bougeant reste tout de même redoutable et part logiquement favorite dans ce groupe. Derrière, le BBH a sa place et aura la possibilité de se défendre pour arracher sa première qualification pour le tour principal.  Cette année on en a vraiment les moyens. Je pense que notre groupe n’est pas très fort, tout le monde peut battre tout le monde. C’est souvent le cas en Ligue des Champions mais cette année on peut vraiment le faire” confirme Ana Gros qui, après Metz, joue sa première avec Brest. C’est donc ce samedi que le BBH aura l’occasion de se tester, après avoir marché sur le championnat de France (avec Metz) depuis le mois d’aout. Les Brestoises sont arrivées directement, après leur voyage à Fleury en championnat (victoire 25-34). “Avec Brest on a l’habitude de se déplacer en avion. Ca nous change pas grand chose” nous explique Gros.

Brest mieux armé

Cette fois, elles n’auront pas eu de déplacement compliqué, le temps de bien se préparer pour ce qui est un objectif majeur du club, atteindre le tour principal. C’est d’ailleurs dans cette optique que le recrutement avait été dirigé. Des stars européenne venues à côté d’autres déjà en place (Gulldén et Gros) mais aussi deux espoirs tricolores qui répondent bien aux attentes en ce début de saison (Foppa et Mauny). Deux jeunes qui vont faire leur baptême du feu sur la scène continentale. Une première qui sera tout de même à la portée des Brestoises. Copenhague retrouve la Ligue des Champions après l’avoir quittée lors de la saison 2009-2010. Depuis, le club danois s’est contenté de la Coupe EHF où il n’est pas allé plus loin que la phase de groupes. “C’est quand même une belle équipe, il y a des internationales qui ont de l’expérience. Même si ça fait longtemps que le club n’a pas joué la Ligue des Champions, elles ont l’habitude des matchs internationaux avec leur sélection. Donc ça ne change pas grand-chose finalement” se méfie l’arrière slovène. Même si Brest paraît mieux armé que son opposant du jour, en face on retrouve des filles comme Debbie Bont à l’aile et Johanna Bundsen dans le but. Physiquement, il faudra que les protégées de Laurent Bezeau soient vigilantes parce qu’en face ça va courir. “C’est une équipe scandinave, ça court beaucoup, physiquement ça ne va pas être évident, il va falloir qu’on donne tout samedi. Je pense qu’il n’y a pas une grande différence avec notre équipe” se méfie la gauchère. Une première confrontation intéressante pour Brest qui n’a qu’un seul objectif pour l’instant: le tour principal.

Maxime Cohen.

Copenhague – Brest 13h45 sur beIn Sports (coup d’envoi 14 heures)

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. ANues - le 6 octobre 2018 à 12h10

    La saison dernière issy paris avait battu copenhague au Danemark, puis fait un match nul au retour à domicile (avec les 10 dernières secondes où issy avait perdu vraiment stupidement le ballon recupéré par les danoises qui avaient finalement arraché le nul à la dernière seconde.)

    Brest était déjà plus fort qu'issy l'an passé, et les danoises ont eu droit à 6 transferts cet été
    Ca devrait passer en étant concentrées

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).