LdC (F) – J8

Metz marque les esprits contre le Vardar

Le Vardar Skopje n’est plus invaincu cette saison ! Dans ses Arènes, Metz a en effet fait chuter la formation macédonienne (24-22) grâce notamment à un mental sans faille. Toujours deuxièmes, les Messines ont frappé fort et préservent ainsi leur invincibilité à domicile. Rien est joué pour autant car leur prochain déplacement au FTC dimanche sera crucial pour déterminer leur sort en quarts de finale.

On ne peut pourtant pas dire que le début de match présageait une issue positive à cette rencontre ! D’entrée de jeu, le Vardar fait en effet un premier break en s’appuyant sur le travail de sape de Dragana Cvijic en pivot (1-4, 5′). Les occasions vendangées par les Messines pourtant en bonne position sont alors trop nombreuses, ce qui laisse les joueuses du Vardar mettre en place leur jeu de transition rapide et précis.

Mais ces cinq premières minutes représenteront finalement le temps pour les joueuses de Mayonnade pour mettre en place leur défense. Dès lors, l’écart s’est rapidement comblé et jamais plus l’imposante Cvijic ne sera servie sur un plateau. “Cette joueuse nous avait mis en énorme difficulté sur le match aller, souligne Manu Mayonnade, l’entraîneur messin. Béatrice Edwige et Xenia Smits, qui ont été les postes 3 les plus sollicités, ont été incroyables. Il n’est jamais aisé de défendre sur Cvijic qui a un style particulier. Elle n’a marqué qu’une fois aujourd’hui donc la différence est très importante par rapport au match aller (ndlr : 7 buts).”  Après trois arrêts de Marina Rajic et des ballons volés convertis en contre-attaques bien menées par Manon Houette et Grace Zaadi, Metz revient au contact (5-6, 13ème)

Un incessant chassé-croisé

Le +3 infligé par les coéquipières d’Alexandra Lacrabère en début de match sera finalement le plus gros écart du match. Revenues à égalité, l’arrêt de Kyra Czapo sur sept mètres face à Alexandra Lacrabère et la sortie d’Amandine Leynaud après une balle reçue au visage précèdent le premier but d’Ana Gros, discrète jusqu’alors (10-9, 23′). S’en suit une flopée d’approximations techniques des deux côtés qui aboutiront sur sept minutes sans le moindre but. A la mi-temps, les deux équipes sont logiquement à égalité (10-10, MT).

Reparti sur un petit rythme, la deuxième période s’emballe avec Manon Houette qui réalise le même un-contre-un que celui de la finale du dernier mondial (13-13, 36′). Mais dans le même temps, la défense messine redevient plus friable et les Macédoniennes trouvent des solutions plus facilement et reprennent deux buts d’avance (18-20, 50′). “On est resté soudé, on n’a pas paniqué, souligne Laurisa Landre, la pivot messine. J’ai aimé la façon dont on est allé chercher ce succès. On a énormément travaillé toute la semaine pour aller chercher ce succès.” Le temps-mort posé par Manu Mayonnade se révèle alors très judicieux. “Les filles ont montré du caractère ce soir, y compris dans la difficulté, savoure l’entraîneur lorrain. C’était aussi l’un des enjeux de ce match face à une grosse équipe comme le Vardar.” Béatrice Edwige, en monté de balle rapide égalise, Marina Rajic claque l’un de ses 15 arrêts de sa soirée et Grace Zaadi, excellente en deuxième période, ramène son équipe à égalité (20-20, 52′).  Au final, Metz passe un +4 en 4 minutes (22-20, 54′) et le Vardar ne reviendra pas. “On a fait beaucoup trop d’erreurs en fin de match pour revenir, regrette Irina Dibirova, l’entraîneur de Skopje. Ce dernier quart d’heure n’a vraiment pas été bon pour nous… Physiquement, Metz a été très solide dans ces derniers moments. L’an dernier, nous avions perdu de 14 buts ici donc on savait très bien que ce match serait compliqué. Il va falloir vite analyser tout ça.”

Depuis seize mois, Metz n’a pas perdu un seul match devant son public, une performance exceptionnelle. Mais, malgré ce très beau succès, le match en Hongrie la semaine prochaine s’annonce crucial car la deuxième place devrait se jouer entre le FTC et les Dragonnes. Ne sachant pas encore l’issue du Györ – Bucarest de demain, difficile de jouer encore aujourd’hui avec les pronostics.

METZ HANDBALL : Gardiennes : Csapo (1 arrêt), Rajcic (14 arrêts), Dos Reis – Joueuses de champ : Edwige (1/1), Gros (4/10), Zaadi (8/12), Flippes (2/2), Nocandy, Houette (4/5), Landre (2/2), Kanor O (1/3), Smits (1/3), Sajka (1/2), Maubon, Luciano (0/2), Di Rocco
Exclusions : Luciano (40e), Edwige (41e)

VARDAR SKOPJE : Gardiennes : Leynaud (10 arrêts), Suslina (1 arrêt ) – Joueuses de champ : Radicevic (3/5), Klikovac, Sazdovska, Kuznetsova (3/5), Bajramoska, Lazovic (3/4) , Penezic (3/7), Keramichieva, Lacrabère (3/8), Khmyrova (1/2), Cvijic (1/1), Lekic (5/8), Petrovic, Ristovska (0/2)
Exclusions : Cvijic (22e), Lazovic (37e), Lacrabère (46e), Lekic (53e)

Guillaume Grumbach (avec C.Domas)

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 25 février 2018 à 20h53

    Rajcic est la joueuse du match ! Elle a limité les dégats de 35 à 45ème minute où les Dragonnes ont collectionné des erreurs bêtes….
    Et il faut féliciter Leynaud pour ses nombreux arrêts lors la première mi temps.
    Un cas rare : nombreuses championnes du monde pdt un match de LdC. Dommage que l'auteur de cet article n'a pas mentionné !

    Sinon quel match de ouf ! Les Dragonnes méritent d'aller au FF Budapest.
    Je suis décu que Buducnst a perdu à domicile contre FTC….. Il n'y a que la victoire ou match nul à l'arraché pour les Dragonnes chez FTC.
    FTC a causé nombreux souci aux Messines. C'est important que Metz garde la deuxième place parce que en quart de final, MEtz recoit à domicile au match de retour.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).