JO 2020

Qui est qualifié, qui peut l’être ?


En remportant le tournoi de qualification pour la zone Asie ce weekend, le Bahrein est devenu la quatrième nation qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo, qui auront lieu l’été prochain. Entre TQO et tickets directs, on a tenté de vous résumer qui va avoir une chance de monter dans l’avion pour le Japon.

Ceux qui sont sûrs d’être qualifiés

A l’heure qu’il est, quatre équipes sont assurées d’être sur la ligne de départ le 24 juillet, jour de l’ouverture des prochains Jeux Olympiques. Le Japon, en tant que pays organisateur, sera forcément de la partie, tout comme le Danemark, tenant du titre et sacré champion du monde en janvier dernier. Deux autres pays ont obtenu leur ticket via les compétitions continentales : l’Argentine, en remportant les Jeux Panaméricains en juillet, et le Bahrein, qui a remporté le tournoi de qualification à Doha ce weekend.

Les tickets directs restant à distribuer

Il reste encore deux tickets directs pour Tokyo à distribuer. Le vainqueur du championnat d’Europe, ou le finaliste si le Danemark venait à l’emporter, pourra réserver son billet pour le Japon. Dans le même temps, le ticket pour le continent africain se décidera en Tunisie, du 15 au 25 janvier, lors de la CAN. Là, seul le vainqueur d’une compétition dont la Tunisie est tenante du titre sera qualifié.

Ceux qui ont leur ticket pour un Tournoi de Qualification Olympique

Les Tournois de qualification olympique décerneront six des douze places pour Tokyo. Les trois tournois, organisés du 16 au 19 avril, regrouperont quatre équipes dont les deux premières s’envoleront pour le Japon. Aujourd’hui, neuf nations sont assurées d’y participer : la Corée, en tant que finaliste du championnat asiatique, ainsi que le Chili, en tant que finaliste des jeux panaméricains. A ces trois nations, on peut d’ors et déjà ajouter les équipes classées de deux à sept lors du dernier Mondial : la Norvège, la France, l’Allemagne, la Suède, la Croatie et l’Espagne.

Ce qui reste encore à déterminer

Selon les règles de l’IHF, le meilleur continent au dernier championnat du monde, l’Europe, a le droit à deux places supplémentaires. Les deux équipes les mieux classées à l’Euro et non déjà qualifiées pour les TQO seront les heureuses gagnantes d’un ticket pour un tournoi. Les trois continents suivants au dernier championnat du monde ont également le droit à un ticket supplémentaire. Le finaliste de la CAN et le finaliste du tournoi asiatique (Corée) seront donc également de la partie, tout comme le finaliste des Jeux Panaméricains (Argentine). Le dernier ticket aurait pu revenir à une nation de la zone Océanie si, comme le stipule le réglement de l’IHF, “si une équipe d’Océanie est classée entre la 8e et la 12e place au Championnat du monde précédent”. Aucune équipe de la zone Océanie n’ayant pu se qualifier pour le dernier Mondial, cette place revient au continent classé meilleur deuxième au dernier mondial, l’Afrique. En plus du finaliste de la prochaine CAN, le médaillé de bronze sera également convié à un TQO.

Qui pour organiser les TQO ? Et comment ?

Contrairement à ce qui a pu être dit dans l’encadrement de l’équipe de France, la FFHB n’a pas acquis le droit d’organiser un TQO. En revanche, elle a postulé auprès de l’IHF pour organiser un de ces tournois à l’AccorHotels Arena de Paris, du 16 au 19 avril 2020. L’Egypte, la Croatie (Zagreb) et l’Allemagne (Berlin) ont également déposé un dossier. Les trois lauréats organisateurs devraient être connus à la fin du mois de janvier, après l’Euro et la CAN. Histoire d’éviter que certains pays candidats ne soient désignés tout en s’étant qualifiés via les compétitions continentales. A l’heure qu’il est, et suivant les règles établies par l’IHF, la France hériterait d’un tournoi où elle affronterait la Croatie, ainsi que le finaliste de la CAN et une autre équipe européenne, la meilleure classée à l’Euro ne figurant pas dans les sept déjà qualifiées pour un TQO. Mais les Bleus pourraient s’éviter tout cela en remportant le prochain championnat d’Europe…

Kevin Domas

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. St - le 28 octobre 2019 à 17h48

    Mais quel bocson quand même !

    • cochonne - le 28 octobre 2019 à 18h24

      Mon dieu oui, c'est indigeste au possible.
      Quand tu as fini de lire les conditions, tu ne sais même plus quel en était la compétition concernée.

  2. luca balo - le 28 octobre 2019 à 18h39

    Ce serait ballot que les Bleus n’y soient pas

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).