LDC – Tour principal

 Metz en bonne voie vers les quarts

Grace Zaadi (Metz)

Face à Copenhague, Metz s’est imposé sans trop de difficultés dans ses Arènes (36-24, FM). Une nouvelle victoire qui permet aux filles de Manu Mayonnade de sérieusement se rapprocher des quarts de finale, à trois journées de la fin du tour principal.

On ne s’attendait peut-être pas au match le plus compliqué de la saison aux Arènes de Metz mais il fallait tout de même bien le négocier. C’est ce qu’on fait les Messines, plutôt sereinement, comme elles le font depuis la reprise, grâce à un gros travail que nous expliquait Manon Houette avant cette rencontre. Manu Mayonnade avait mis en garde ses joueuses sur la capacité à vite monter les ballons de leur adversaire, mais elles ont plutôt bien répondu. Très peu de pertes de balle (4 en première période) une belle efficacité au shoot qui leur a permis de mener toue la première mi-temps, sans vraiment s’inquiéter. En défense, comme c’est souvent le cas, elles répondaient présentes et Ivana Kapitanovic pouvait faire des arrêts pour permettre à ses coéquipières de vite monter les ballons. Quand les Danoises repliaient bien, il fallait donc s’en remettre à une très bonne base arrière, bien menée par Grâce Zaadi, épaulée par Orlane Kanor et Gnonsiane Niobmla en première période. Rien ne semblait pouvoir perturber le Metz handball, qui une nouvelle fois, maîtrisait son sujet de manière déconcertante (19-13, MT).

En quart, tranquilles

Xenia Smits (Metz)

Sur leur lancée, il n’a pas fallu longtemps aux Lorraines pour continuer leur chemin, comme elles l’avaient fait à Brest la semaine passée (21-32). Une défense solide, face à des Danosies qui perdaient beaucoup de ballons (15 au total), leur a permis de bien enchaîner sur grand espace et de vite se mettre à l’abri pour le reste de la rencontre. Julie Le Blévec, lancée par Manu Mayonnade donnait dix longueurs d’avance à Metz (28-18, 45′). Laura Glauser, intraitable en deuxième période donnait symboliquement onze buts d’avance en toute fin de match dans le but vide de Copenhague. Metz glissait sereinement vers un nouveau (large) succès aux Arènes qui les conforte à la première place du groupe à égalité de points avec Rostov, qui s’est aussi imposé face à Odense (26-30). Elles sont donc assurées de jouer les quarts de finale, pour la troisième année consécutive. Reste désormais à conforter cette place pour espérer recevoir ce quart de finale et éviter la désillusion qu’elles avaient subies l’année passée à Bucarest.

Maxime Cohen

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 10 février 2019 à 22h17

    Oui mais ce n'est pas encore fini, Metz doit rester premier de son groupe. Il y a un voyage en Russie, sur le fleuve du Don. Il faut au minimum un nul voire une victoire pour être rassuré !

  2. Lanonymuse - le 12 février 2019 à 13h32

    Oui c’est vrai, pour les quarts c’est ok mais pour ne pas tomber sur Gyor ou un autre mastodonte du groupe adverse il faut aller en Russie et gagner le match. En espérant que le trajet ce passe bien Car c’est Toujours compliqué ! Allez les filles

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).