Proligue – J17

Tremblay conforte sa place de leader


La dix-septième journée de Proligue n’a pas bouleversé les tendances. La logique du classement a été respecté à tout les matches, confortant le leader et ses quatre poursuivants pour les play-offs.

Le match au sommet : Massy 23 – 28 Tremblay

Le match de ce week-end en Proligue était le duel francilien entre Massy et Tremblay. Les deux équipes souhaitant la victoire, pour des raisons diverses : Massy pour se rattraper à domicile de sa défaite contre Pontault-Combault la semaine dernière et pour Tremblay conserver le petit matelas d’avance de sa première place. Pour ce début de match, c’est Massy qui rentre le mieux dans la partie en prenant rapidement un premier écart (6-3 à la 8ème), sous l’impulsion de son gardien Vladimir Perisic (10 arrêts en 1ère mi-temps – 12/32 à 38% sur le match). Sans se contenter de cette avance, ils poursuivent sur leur rythme et augmentent leur écart à +5 à la 23ème (13-8). Pour arriver à la mi-temps avec une confortable avance 15-9.

Le retour des vestiaires change la donne, et Tremblay accélère pour revenir sur Massy (15-14 à la 39ème, puis 17-17 à la 42ème). On peut ainsi mettre en évidence les bonnes parties de Marius Sadoveac (6/9) et de Samuel Honrubia (7/8 dont 5/6 au 7m). La partie se stabilise un moment (20-20 à la 46ème), avant que Tremblay accélère à nouveau (20-23 à la 50ème) pour finir sans trop être inquiété 23-28 (FT) avec une grande partie du gardien tremblaysien Patrice Annonay (15/37 à 41%).

Dijon 29 – 26 Besançon

Dans ce derby de l’est, c’est Dijon qui signe une victoire et repart de l’avant en cette année 2017. Besançon, pourtant devant à la pause (13-14) se voit stopper dans sa marche en avant pour continuer à prendre de l’air vis à vis de la zone de relégation. Ilija Kommenovic, le gardien bisontin, avec 9 arrêts en seconde période (13/42 à 31% sur le match) n’aura pas permis aux siens de l’emporter. En face les artilleurs dijonnais, Marc Poletti (7/7) et Pierrick Naudin (8/14 dont 3/3 au 7m), auront fait la différence.

Limoges 31 – 26 Cherbourg

Une victoire de Limoges qui s’est dessinée lors de la seconde période avec un léger avantage à la pause pour Cherbourg (13-14). Limoges obtient son résultat avec un très bon retour des vestiaires et faisant un écart de 4 buts à la 42ème (19-15) qu’ils conserveront jusqu’à la fin. Williams Manebard, très présent sur la fin de première mi-temps, aura été un acteur important pour Cherbourg avec un 100% marquant 2 buts et 5 jets de 7m. Le gardien de Limoges, Vilius Rasimas, a été l’acteur principal de la domination de Limoges en seconde période avec 5 arrêts lors des 12 premières minutes après la pause (6/19 à 32% sur le match).

Nancy 22 – 26 Chartres

Chartres confirme son ambition du haut de tableau et de play-offs avec cette victoire à Nancy. Les chartrains auront mis 15 minutes pour creuser l’écart de 4 buts et le conserver jusqu’à la fin, menant de 7 buts au maximum (8-14 MT). Même si les meilleurs buteurs sont du côté de Nancy avec 7 buts, Yann Ducreux (7/12 – photo) et Mathias Soltane (7/10), l’acteur principal de ce match est encore une fois Nebojsa Grahovac, le gardien de Chartres, avec 16 arrêts sur 37 tirs (dont 1/5 à 7m) à 43%.

Saint-Gratien 20 – 34 Pontault-Combault

Le score laisse à penser à une promenade de santé du dauphin de la Proligue chez la lanterne rouge. Le match en a été tout autre avec Saint-Gratien qui vire en tête à la pause 16 à 15. Le retour des vestiaires semble augurer un match serré avec une égalité (19-19) à la 36ème, mais le reste de la seconde mi-temps est un match à sens unique. Côtés stats, deux joueurs de Pontault-Combault ont rendu une très belle copie avec 7 buts, Ludwig Appolinaire (7/8 dont 3/4 au 7m) et Grigorios Ioannou (7/7 dont 3/3 au 7m). Du côté de Saint-Gratien, Mehdi Lacritick a été bien seul avec 7 buts sur 12 tirs.

Valence 22 – 24 Istres

L’année 2017 pour Istres continue à être très bonne avec cette nouvelle victoire. Le premier écart effectué par Istres n’aura pas suffi (7 – 12 à la 26ème ; 10 – 12 MT), mais le second leur permettra de remporter ce match (19-24 à la 54ème). Robin Cappelle (photo) est le grand artisan de cette victoire d’Istres avec 17 arrêts à 45% (17/38 dont 0/4 au 7m), il n’aura pas pu stopper un 7m de Steve Marie-joseph qui finit le match avec 7 buts (7/10 dont 4/4 au 7m).

Caen 24 – 26 Billère

Caen va pouvoir avoir des regrets sur ce match. Devant pratiquement toute la partie, menant même de 5 buts à la 16ème (10-5), ils terminent en tête à la mi-temps (15-12). La seconde mi-temps est très équilibrée, mais Billère n’arrive jamais à passer devant jusqu’à la 56ème (24-24) revenant souvent à égalité. Le money time sera en faveur de Billère qui remporte le match. Billère aura pu compter sur Pierrick Verdier et ses 8 buts, malgré ses échecs au 7m sur les gardiens caennais Stanko Abadzic (3/10 dont 1/3 au 7m) et Denis Serdarevic (7/25 dont 2/3 au 7m).

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves