LdC (M) – J7

Paris prend la tête, le Vardar la conserve

Changement de leader dans le groupe B, où Paris a pris la tête. Dans le groupe A, le Vardar profite du nul entre Barcelone et Rhein-Neckar pour faire un petit break.

Groupe A :

Rhein-Neckar a conclu son périple de folie en allant accrocher le match nul du côté de Barcelone (26-26), le deuxième score de parité entre les deux équipes cette saison. Dépassés par les événements en début de match, rapidement menés 1-5, les Allemands sont rapidement repartis de l’avant, notamment grâce à un grand Momir Rnic (7 buts), prenant jusqu’à quatre buts d’avance (18-14, 38′). Barcelone est finalement revenu dans le match pour égaliser à cinq minutes du terme, profitant d’un grand Dika Mem, lui auteur de sept réalisations. Plus rien ne sera marqué, Gedeon Guardiola sortira sur blessure et les deux équipes se quittent dos à dos. Le Vardar, quant à lui, n’a pas tremblé sur le parquet de Zagreb, l’emportant de six buts (29-23) et prenant donc trois points d’avance sur Barcelone et deux sur Rhein-Neckar. Juste en embuscade se trouve le HBC Nantes, qui est allé s’imposer solidement du côté de Szeged (30-33). Dans le bas du classement, Kristianstad a pris des points importants face à Plock (25-24). Les Suédois comptaient cinq buts d’avance à la pause mais ont vu leur capital fondre comme neige au soleil alors que Gilberto Duarte passait la surmultipliée. Insuffisant pour revenir et égaliser. Au classement, Plock reste dernier avec un point, Kristianstad pointe désormais au sixième rang.

Groupe B :

Dans le choc du weekend, Paris s’est imposé en patron face à Veszprem (33-28), infligeant aux Hongrois leur première défaite de la saison. Le PSG prend la première place du classement devant les Hongrois et Flensburg, sorti vainqueur de son mano à mano au Meshkov Brest (30-28). Kentin Mahé a scoré deux fois mais c’est Hampus Wanne qui a fini meilleur buteur avec sept buts pour son équipe, inscrivant également le but vainqueur. Kielce pointe à la quatrième place du classement après sa victoire tranquille sur le terrain d’Aalborg (30-26). Le retour de Michal Jurecki, absent face à Paris la semaine dernière, a fait un bien fou aux Polonais, l’arrière gauche inscrivant cinq buts, tout comme Julen Aguinagalde. La victoire de Celje à Kiel est-elle vraiment une surprise ? Les Slovènes sont la sensation de ce début de saison et les Kielers n’avancent pas vraiment. La preuve, ils ont réalisé une deuxième mi-temps des plus mauvaises sur le plan offensif, ne scorant qu’à onze reprises, tandis que Celje creusait le trou. Si la phase de poules se finissait ce soir, Kiel serait éliminé de la course aux huitièmes de finale, c’est pour dire l’ampleur de la crise…

Groupe C :

Les cinq équipes de tête ont donc décidé de laisser durer le suspens jusqu’au bout. Les Danois de Skjern conservent la tête avec deux petits points après leur très large victoire sur le terrain de la lanterne rouge, Bucarest (36-23). Avec dix buts d’avance à la pause (18-8) et un Ivanisevic en feu dans sa cage, les coéquipiers d’Hugo Descat (5 buts) n’ont pas eu la moindre chance et, s’ils ne l’emportent pas du coté de Velenje le weekend prochain, ils seront déjà éliminés. A la deuxième place, Velenje, Léon et Elverum sont à égalité. Les Norvégiens d’Elverum se sont imposés à la maison face à Schaffhausen, désormais légérement décrochés à la cinquième place. Chez les Suisses, Gabor Csaszar a été moins en vue que lors des précédentes sorties, et dès que le meneur hongrois rentre dans le rang, Schaffhausen baisse de régime. Léon, en revanche, a enchainé avec sa troisième victoire de suite, cette fois face à Velenje (28-24). Comme les semaines précédentes, c’est l’arrière gauche de Juan José Fernandez qui s’est mis en avant avec ses six buts. Si les Espagnols ne possèdent pas le calendrier le plus simple jusqu’à la fin de la phase de groupe, leur dynamique pourrait leur permettre d’arracher une des deux places pour les play-offs.

Groupe D :

Il ne manque plus qu’un petit point à Montpellier pour assurer sa première place du groupe. Les hommes de Patrice Canayer n’ont pas eu la partie facile à Skopje, mais ont trouvé assez de ressources pour s’imposer (21-27) Cette victoire a été d’autant plus profitable que Zaporozhye n’a pas pu faire mieux qu’un match nul sur le terrain de Chekhov, lanterne rouge désormais éliminée (30-30). Et encore, les Ukrainiens ont bien failli ne rien ramener de leur voyage en Russie, puisqu’il a fallu que Shelmenko égalise à deux secondes de la fin pour arracher le match nul dans une situation bien mal embarquée. Le Sporting Portugal reste dans la course à la qualification, trois points derrière Zaporozhye, après sa large victoire face au Besiktas (34-27). Le déplacement des Portugais en Ukraine samedi prochain sera décisive. En cas de victoire pour les coéquipiers de Felipe Borges, le Sporting reviendrait à un point de ses adversaires, et pourrait prétendre au deuxième strapontin, derrière l’intouchable Montpellier.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 13 novembre 2017 à 00h21

    Notre saison 2017/2018, qui n'est pas encore terminée, est une véritable honte.

  2. Styx - le 13 novembre 2017 à 03h10

    Kieler tu es sévère , dans beaucoup d équipe quand il te manque ton meilleur joueur tu es en difficulté. En championnat tu limiteras la casse tu finiras 3-5 , et en LDC poule haute tu limites la casse en te qualifiant au dernier moment en espérant , la rentrée de Duvnjak , pour aspirer aller au FF ( et même avec lui ca être compliqué).Kiel avait il fut un temps les meilleurs joueurs de la planète , les temps ont changé.

    • Kieler - le 13 novembre 2017 à 10h48

      Partis comme nous sommes, on vise la coupe EHF (et encore, c'est pas gagné pour l'instant) et une qualification miracle pour les 8èmes de finale. Ce n'est pas normal de gagner le Meshkov chez lui et de perdre contre Celje à la maison. C'est une injure pour le club, là je suis prêt à faire mon fan invétéré. Les joueurs ne s'arrachent plus pour le maillot blanc et noir.

      Entre les guerres d'ego et de salaire déjà. Comment tu veux faire jouer Wolff maintenant que tu sais que tout ce qu'il veut c'est gagner plus et se barrer à Kielce ? du coup quand Landin a un coup de mou, comment faire jouer l'autre tête de mule ?

      Dissinger je crois que c'est une des plus grosses arnaques de tout les temps. Il a fait quelques matchs brillant lors de sa première saison, part à l'Euro avec l'Allemagne, se blesse et atteint un niveau médiocre. Pas de ligue des champions en tout cas.

      Vujin qui est de pire en pire, il commençait à se faire siffler l'année dernière ce n'est pas pour rien. Il devient vraiment mauvais… 3/8 ce n'est pas normal pour un joueur de son "calibre". Un joueur surcoté pour moi.

      Bilyk et Nilsson qui doivent être à 30% de réussite au shoot aussi…

      Le jeu allait de mieux en mieux honnêtement mais là, c'est un scandale. Perdre contre Paris ou Veszprém à la maison je peux le comprendre. Mais Celje ? Nan mais faut arrêter un peu. C'est une honte. Quand ton club s'appelle THW Kiel, tu ne perds pas contre Celje à la maison.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves