LDC (F)-J2

Metz arrache un point avec sa défense

 

Après un gros match en défense à Odense, Metz n’a pu faire mieux qu’obtenir le point du nul (19-19). Un match fermé dans lequel les Messines ont livré une grosse bataille défensive, bien soutenue par Laura Glauser pendant soixante minutes.

Metz peut remercier sa défense, sans laquelle elle n’aurait pas été là dans cette rencontre. Une défense appliquée, alignée autour de Béatrice Edwige qui a fait le travail pendant soixante minutes. A l’image de la dernière possession danoise et Kathrine Heindahl qui n’ont pas réussi à franchir le mur français pour l’emporter. Souvent, quand la défense fait des miracles, la gardienne peut s’exprimer. C’était le cas. Laura Glauser, impeccable a bien montré qu’elle était présente. Une première mi-temps à 10 arrêts, soit 50% de réussite. Même si on pourra regretter les quelques erreurs de répartition qui ont permis aux Danoises de trouver des solutions à l’intérieur. Quand cette même Kathrine Heindahl se retrouvait seule, isolée sur les postes trois, elle pouvait se retourner, prendre le tir ou arracher un pénalty. Pas de quoi blâmer les Lorraines qui ont tenu dans ce secteur pendant toute la rencontre. Quand à l’intérieur ça ne passait pas, les arrières danoises, Stine Jorgensen et Mette Tranborg les obligeaient à prendre beaucoup de volume afin d’éviter leurs missiles de loin. Sans cela, c’était la punition assurée. C’est essentiellement sur ces trois joueuses que Jan Pytlick a compté en attaque. C’était assez pour rester au contact de Metz au moment de rentrer au vestiaire (10-10, MT). 

des pertes de balle qui coûtent cher

Si la défense satisfaisait largement Manu Mayonnade, on peut difficilement imaginer qu’il ait été satisfait de la manière dont les ballons ont été négociés dans l’autre moitié de terrain. A commencer sur le jeu sur grand espace. Avec un grand nombre de ballons récupérés en défense, les occasions de les pousser n’ont pas manqué. A gauche, à droite, secteur central. Mais beaucoup d’entre eux n’ont pas aboutis, alors qu’ils auraient pu les mettre dans de très bonnes dispositions. En première mi-temps, les Lorraines en avaient perdus neuf, soit presque autant que le nombre de buts marqués. En attaque placée, à l’exception de Grâce Zaadi qui s’est faufilée une paire de fois dans les intervalles, les arrières n’ont pas apporté beaucoup de danger, surtout de loin, d’autant plus que dans le but, Althea Reinhardt était toute aussi redoutable que Laura Glauser (13 arrêts au total). Pas de quoi arranger les affaires de protégées de Manu Mayonnade qui devaient multiplier les temps de jeu pour trouver des solutions et qui ont évolué avec une base arrière 100% droitière (Aleksandra Zych n’étant pas entrée en jeu). On a donc vu des Danoises prendre un temps les commandes de la rencontre (17-15, 51′) avant que les Messines, toujours fortes de leurs phases défensives, ne reviennent. A l’image de leur match, elles récupéraient le dernier ballon à quelques secondes du coup de sifflet final, mais le perdaient en fin de montée de balle avec un ballon qui filait en touche. Un match nul, serré, dont on retiendra essentiellement la grosse performance défensive lorraine (19-19, MT).

Maxime Cohen.

les stats

Metz – Odense (10-10) 19-19

Arbitres : Aleksandar Pandzic et Ivan Mosorinski (Serbie)
Mi-temps : 10-10

METZ HANDBALL : Gardiennes : Glauser (15 arrêts / 1 but), Kapitanovic ( arrêts /) – Edwige (1/1), Zaadi (5/6), N’Gouan (0/2), Nocandy (1/3), Kanor O (2/5), Zych, Smits (3/8), Maubon (1/3), Niombla (2/3), Luciano, Gautschi, Flippes (3/4)
Exclusions : N’Gouan (27e), Zaadi (38e)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade

ODENSE : Gardiennes : Reinhardt (13 arrêts), Wester – Jorgensen (6/9), Quintino (0/1), Tranborg (5/11), Kristensen, Haid, Jensen (0/1), Offendal (2/4), Baekhoj, Hojlund (1/4), Heindahl (4/5), Kyndboel (1/2), Madsen (0/1), Bakkerud (0/2), Jakobsen
Exclusions : Heindahl (59e), Heindahl (44e), Offendal (45e)
Entraîneur : Jan Pytlick

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 14 octobre 2018 à 23h01

    C'est un match catenaccio avec les attaques, riche en déchet industriels ! C'est rare de voir les Danoises qui font un jeu d'attaque avec plein de déchets technique et pauvre.
    Le Dragonnes collectionnent des pertes de balles. Dramatique !!!! Metz est largement supérieur à Odense mais leur tire est trop prévisible et trop de précipitation. Ce qui met la gardienne Danoise en confiance.

    Rien à dire la défense, agresive et propre. C'est étonnant de voir la défense agressive fait peu de faute.

    Je suis décu que Buducnost qui perd en Norvège. Metz-Budunost, ce sera un grand match.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).