LDC (F)

Metz en costaud

Metz débutait sa campagne européenne avec la réception des Norvégiennes de Larvik aux Arènes ce dimanche. Les messines s’imposeront assez tranquillement 31 à 20 et débutent de la meilleure des manières la conquête de leur objectif : Le Final 4 de la Ligue des Champions.

C’est Larvik, et son passé étincelant, qui débarque aux Arènes pour ouvrir la campagne de Ligue des Champions. Les locales abordent cette rencontre orphelines de Manon HOUETTE, touchée à l’épaule lors de la Golden League avec l’équipe de France, mais fortes d’un début de saison parfait. Emmanuel MAYONNADE ne s’inquiète pas de cette absence et souligne la qualité de la numéro deux au poste, Marion MAUBON. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ailière lui rendra bien sa confiance. Mais au delà de sa prestation, c’est sur les ailes que Metz trouvera les premières solutions. 5 des 6 premières réalisations viendront des ailières et Metz prend rapidement l’avantage (6-3, 10ème minute) Côté norvégien, c’est HJERTNER qui tient parfaitement son équipe avec plusieurs missiles longue distance, souvent en fin de possession.

Le passage en défense 5-1 côté messines compliquera considérablement les choses pour les norvégiennes. Incapables de trouver des solutions offensives (2 buts lors des 15 dernières minutes de la première période), fortement gênées par l’entrée et les arrêts de Laura GLAUSER, elles subissent la rapidité et la précision des montées de balles rapides des Dragonnes. Ces dernières creusent au fur et à mesure l’écart, en se payant le luxe de faire largement tourner, terminent la mi-temps par un but de Méline NOCANDY (MT : 16-8)

La seconde période démarrait elle aussi sur un faux rythme mais ça n’allait pas durer. La faute à la gardienne Messine (18 arrêts dans ce match) et les jambes des messines qui multipliaient les contres-attaques (26-12, 46ème) Les joueuses de Geir OUSTORP n’avaient plus les jambes. C’est la très grosse rotation effectuée par MAYONNADE (toutes les joueuses présentes sont sorties du banc) qui limitaient la casse pour LARVIK. En effet, le dernier quart d’heure vit deux équipes en roue libre perdant en qualité de jeu ce qui agacera le coach messin en fin de match. (Score final 31-20) A noter l’exclusion rare de Gnonsiane NIOMBLA sur un jet de 7 mètres en pleine tête de la gardienne, sans conséquence pour la suite du match.

Néanmoins, c’est une belle entrée en matière pour Metz dans cette Ligue des Champions qui se mesurera à Buducnost lors de la prochaine journée européenne le 21 Octobre prochain.

METZ HANDBALL : Gardiennes : Glauser (18 arrêts), Kapitanovic (3 arrêts) – Joueuses de champ : Edwige (0/1), Gautschi (0/2), Zaadi (4/7), Flippes (4/5), N’Gouan (4/5), Nocandy (2/3), Kanor O (5/7), Zych (2/3), Kanor L (1/1), Smits (1/3), Nooitmeer (0/1), Maubon (6/6), Niombla (2/4), Luciano (0/2)
Exclusions : Kanor O (34e), Zaadi (41e)
Carton rouge : Niombla (58e)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade

LARVIK HK : Gardiennes : Rundbraten (6 arrêts), Gluic (6 arrêts) – Joueuses de champ : Möller (1/2), Bergum (2/5), Andenaes, Molid (3/6), Rivas Toft (2/2), Lund (1/4), Wolff (0/2), Figenschau (1/2), Roth Berglie (0/2), Hjertner (8/14), Christensen (2/6)
Exclusions : Roth Berglie (35e), Lund (60e)
Entraîneur : Geir Oustorp

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).